Faut-il transpirer pour être sûr d’avoir fait une séance de sport efficace ?

Quand certains ressortent littéralement rincés de leur séance de sport, votre peau est quasiment sèche, avec quelques timides gouttelettes de sueur sur le front et l’arête du nez. Est-ce révélateur d’une séance inefficace ? Réponses de deux professionnels.

Il se trouve que vous transpirez relativement peu durant une séance de sport, et ce quel qu’en soit le contenu. Votre front légèrement brillant d’humidité et vos joues rouges tranchent avec la trace de transpiration sous les aisselles et entre les omoplates de votre partenaire sportif. Alors le doute s’installe : et si vous n’aviez pas travaillé si efficacement que cela ? Les gouttes de sueur déterminent-elles l’efficacité d’un effort physique ?

En vidéo, comment bien choisir sa brassière de sport

Une histoire d’environnement…

Non, la transpiration n’est pas un gage d’efficacité. Il s’agit d’un phénomène naturel pour préserver de la chaleur. «Lors d’un effort intense, la tension artérielle monte, les muscles s’activent et produisent de la chaleur, la température corporelle augmente. Pour la maintenir, le corps active les glandes sudoripares et nous fait suer», explique Chloé Lanthier (1), spécialiste de physiologie de l’exercice et titulaire d’une maîtrise en biomécanique et performance humaine. Cette thermorégulation durant l’effort est donc simplement le signe que le corps travaille.

Sans compter que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Si vous dégoulinez de sueur après 30 minutes de footing et que votre camarade de course a à peine besoin de se doucher avant de retourner au bureau, la faute incombe à votre métabolisme. Les personnes plus massives vont avoir tendance à transpirer plus que d’autres à la morphologie plus «sèche». «Ils déplacent plus de masse corporelle et cet effort génère davantage de chaleur et donc de sueur», indique la spécialiste.

On transpirera également plus ou moins en fonction de l’environnement dans lequel on s’entraine. Dans une salle de sport mal oxygénée, par exemple, on peut transpirer à grosses gouttes, sans que la séance soit particulièrement efficace. «Le manque d’oxygène est très stressant pour le corps : le métabolisme va s’affoler et travailler doublement, et donc nous faire transpirer davantage», explique William Chanconie, coach sportif.

… et d’intensité

Lorsque l’on court dehors par exemple, sous le vent ou quand les températures sont basses, on transpire mais on le sent moins. C’est le même phénomène que l’on retrouve à la piscine : une séance dans le grand bassin est aussi efficace qu’un footing, et on transpire tout autant, mais sans le sentir. D’où l’importance de bien penser à s’hydrater après les longueurs, pour compenser la perte en minéraux du corps.

La transpiration dépend aussi de l’intensité de l’exercice, «plus elle est importante, plus on sue», commente Chloé Lanthier. «Avec des exercices courts de renforcement musculaire et beaucoup de temps de récupération, on peut ne pas transpirer parce qu’on travaille davantage l’aspect musculaire que cardio-vasculaire, ajoute le coach William Chanconie. Pourtant la séance est efficace : on fabrique de la masse musculaire au fur et à mesure des semaines et on consomme de l’énergie.»

Les signes de l’efficacité

Pour savoir si sa séance a été efficace, «il faut sentir que la pulsation monte, que le rythme de la respiration s’est élevé, que les muscles ont travaillé», indique Chloé Lanthier. Dans le cas contraire, cela signifie que l’intensité a manqué. Pour le coach sportif William Chanconie, la sensation de fatigue et l’apaisement issu de la production d’endorphines dans le corps sont aussi de bons marqueurs.

Enfin, attention, les courbatures ne sont pas un indice, surtout si elles sont importantes : cela peut signifier que vous n’avez pas une bonne stratégie de récupération. Il est important d’espacer ses séances de sport pour être efficace… Qu’on transpire ou pas !

(1) Chloé Lanthier est également l’auteure de Trail, les clés pour performer sans se blesser, Éd. Glénat, 168 p., 19,99€.

Source: Lire L’Article Complet