Fracture du pénis : un tout premier cas de rupture verticale de cet organe génital

Au Royaume-Uni, un quadragénaire a vécu un accident sexuel que de nombreux hommes redoutent. Il a subi une fracture verticale du pénis durant un rapport intime. Ce type de rupture du pénis n’avait jamais été observé et recensé auparavant. Des médecins ont étudié le cas de ce Britannique qui est entré dans l’histoire.

Restez informée

C’est un cas inédit. En Grande-Bretagne, un homme de 40 ans a été victime d’une fracture verticale du pénis. C’est ce qu’ont rapporté des chercheurs dans le British Medical Journal Case Reports. Le Britannique s’est brisé verticalement, soit de haut en bas, l’organe génital pendant un rapport sexuel. Selon les scientifiques, ce type de rupture est une première mondiale car les fractures du pénis enregistrées jusqu’à présent n’avaient été constatées que de droite à gauche ou de gauche à droite, soit une déchirure horizontale. Lorsqu’il s’est présenté aux urgences, le patient a expliqué aux professionnels de santé que “son pénis avait heurté le périnée de sa partenaire” durant l’acte.

Fracture verticale du pénis : de quoi s’agit-il ?

Une fracture du pénis se manifeste, en général, par un craquement. Mais durant le rapport sexuel, le quadragénaire n’a pas entendu ce bruit sec. À l’hôpital, les médecins ont noté que l’organe génital du patient lui faisait mal et avait légèrement gonflé. Mais les praticiens n’ont pas directement réalisé qu’il s’agissait d’une fracture du pénis car rien n’indiquait une rupture de l’organe. “De plus, nous n’avons pas senti de ‘roulement’ dans les tissus érectiles pendant l’examen”, ont expliqué les professionnels de santé.

Six mois après son hospitalisation, les praticiens ont décidé de réaliser une IRM. Cet examen “a été jugée appropriée afin d’exclure une rupture du faisceau dorsal et/ou du ligament suspenseur”, peut-on lire dans l’étude. Le verdict est tombé : “l’IRM a confirmé une rupture verticale de la tunique albuginée (à savoir le tissu conjonctif qui entoure les testicules et les corps caverneux).” Les médecins se sont ainsi rendus compte qu’ils avaient fait une erreur et que le quadragénaire s’était fracturé le pénis. La déchirure en question s’étendait sur la longueur du sexe et mesurait 3 cm.

Le patient a été opéré six mois après avoir subi une fracture verticale du pénis

Après cette découverte, les chirurgiens ont rapidement opéré le Britannique. L’intervention chirurgicale a eu lieu six mois après l’accident sexuel du patient alors qu’une “fracture du pénis est une urgence urologique qui nécessite une opération dans les 24 premières heures suivant la blessure”, d’après les chercheurs qui ont décrit le cas exceptionnel de cet homme.

Selon les travaux, le “patient a pu reprendre une activité sexuelle 6 mois après l’opération.” Il avait “la même qualité d’érections qu’avant la blessure” et la courbure de son pénis n’avait pas changé. Aucune “cicatrice palpable significative” n’a été également observée.

Source : British Medical Journal Case Reports

Source: Lire L’Article Complet