Golf de la Bretesche, un joyau aux portes de la Bretagne

Entre Nantes et La Baule, le Domaine de la Bretesche se pratique en toute saison. La grande classe.

Balade club en main

Bucoliques à souhait, les 18-trous de ce resort à la française s’étirent autour d’un château du XVe siècle, dans une forêt d’arbres centenaires. Chênes, érables, liquidambars et acacias y sont régulièrement plantés alors que massifs de rhododendrons, de roses, d’hortensias fleurissent les départs en toute saison. Le golf vient aussi de s’offrir un trou signature, le 17, un par 3 dont le green est maintenant bordé d’un immense obstacle d’eau.

À partir de 55 € le green fee, 67 € avec le déjeuner, 46 € le mardi.

Refuge 5 étoiles

L’hébergement sur place est lui aussi magique. Les dépendances du château abritent un Relais & Château 5 étoiles offrant une piscine intérieure, un spa et un restaurant gastronomique, drivé par Frédéric Murati, ex-double étoilé au Guide Michelin en Belgique. Dans une démarche écoresponsable exemplaire, celui-ci cuisine les produits de son potager en permaculture et met les poissons de l’Atlantique à l’honneur, tous issus de la pêche durable. Pour un séjour plus champêtre, on aime les cottages disséminés dans la forêt.

À partir de 235 € pour 2 personnes. Le package Mise au vert comporte une nuit, les petits-déjeuners et les green fees. bretesche.com

Plus de golf

Plusieurs offres permettent de rayonner sur les parcours de la région. Le pass Brière vous ouvre les portes de Guérande, La Baule et La Bretesche (240 € avec les déjeuners). L’Atlantic Golf Pass propose, quant à lui, trois green fees à La Baule, Nantes-Vigneux, Saint-Jean-de-Monts ou La Brestesche (156 €).

Animations tous publics

En vacances, on aime les compétitions de golf et de tennis pour les enfants, les cours de pâtisserie pour les petits et les grands, les balades à vélo depuis le domaine, les escapades touristiques… En octobre, alors que la saison golfique battait son plein, le Domaine de La Brestsche a reçu le Trophée Madame Figaro.
Qualifiés pour la finale : en brut, Yves Petit-Bousquet, Noémie Leloup, Pauline Bonotto, Sandrine Valette ; en net, Ronan Le Gac, Marie-Antoinette Touvron, Sandra Durand, Véronique Lapie.
Concours de drive Renault : Pauline Bonotto et Natacha Branover.
Prix de précision Payot et Octopus : Marie-Thérèse Le Couedic et David Lanta.
Prix de l’exploit Yves Delorme : Amandine Beaupère.

tropheemadamefigaro.fr

Source: Lire L’Article Complet