High-tech, électroménager… Découvrez l'équipement qui tombe le plus souvent en panne

L’Observatoire des pannes, qui lutte contre l’obsolescence programmée, vient de lister les appareils électroniques et/ou électroménagers les moins fiables du marché. Parmi eux, machines à laver, imprimantes et lave-vaisselle.

Restez informée

À l’heure du reconfinement, ordinateur, cafetière, lave-vaisselle et imprimante tournent plus que jamais. Lors de la première vague de la pandémie de Covid-19, les Français s’étaient d’ailleurs rués dans les rayons sur les imprimantes et les congélateurs. Et puisque « rester chez nous » est la seule chose que nous puissions faire pour aider en ce moment, mieux vaut que tous nos équipements soient opérationnels. D’après l’Observatoire des pannes, un outil lancé par l’association UFC-Que Choisir pour lutter contre l’obsolescence programmée, certains appareils seraient moins fiables que d’autres.

Les imprimantes en tête de liste

Un an après le lancement de l’Observatoire des pannes, un outil qui recense tous les signalements des consommateurs afin d’inventorier es équipements les moins durables, l’heure est au bilan. D’après l’association, près des trois quarts des signalements reçus seraient relatifs aux appareils high-tech et de gros électroménager. Avec leurs pannes sur leurs têtes d’impression, leurs cartouches d’encre ou encore leurs bacs de récupération du toner, les imprimantes sont les équipements les moins fiables du marché (11,2% des signalements). En seconde position, on retrouve les machines à laver chez qui les problèmes de pompe de vidange, d’arrêts en cours de cycle ou encore de circuit imprimé sont très fréquents. Les lave-vaisselle, quant à eux, peuvent aussi nous mener la vie dure avec leurs pompes de circulation défectueuses.

300 000 euros d’amende et 2 ans de prison

Depuis la loi sur la transition énergétique en 2015, l’obsolescence programmée constitue un délit passible de 300 000 € d’amende et de deux ans de prison. Néanmoins, certaines marques, notamment les plus grandes, n’hésitent pas à ruser. En restreignant volontairement la durée de vie d’un appareil, le fabricant s’assure ainsi que les clients reviendront plus fréquemment. Cette arnaque est aujourd’hui largement dénoncée par les labels indépendants et les associations de défense des consommateurs et de l’environnement. Grâce à l’Observatoire des pannes, l’UFC-Que Choisir tente d’endiguer ce phénomène en recensant les appareils les moins fiables en transmettant ces signalements aux fabricants et en sensibilisant les consommateurs. Pour participer, vous pouvez vous aussi signaler un appareil défectueux sur le site dédié.

A lire aussi :

⋙ Confinement : les 3 choses à faire avant d’appeler un réparateur ou (pire) de jeter votre électroménager en panne

⋙ Anti-gaspi : 6 conseils pour consommer moins

⋙ Un objet en panne : je répare moi-même

Source: Lire L’Article Complet