Interdiction du port du voile au travail : La Cour de justice de l'Union européenne estime que ce n'est pas discriminatoire

La polémique éclate après ce communiqué, on vous explique en détail cette décision. 

Énorme déception pour les deux femmes musulmanes qui avaient saisi la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) concernant l’interdiction du port du voile qu’elles considéraient discriminatoire. Alors que les femmes de France et d’Europe sont lancées dans la conquête de leurs droits et de leur liberté de s’habiller, la réponse de la CJUE fait polémique. Pour elle, l’interdiction du voile au travail n’est pas discriminatoire. L’explication ? Cet interdit ne concerne pas seulement les musulmanes, mais l’ensemble des signes ostentatoires qui pourraient porter préjudice à l’entreprise. On vous explique en détail.

⚖️???????? La Justice européenne vient de trancher: interdire le #voile au travail n’est pas une discrimination.«La #CJUE estime dans un arrêt qu’interdire le port d’un signe religieux visible n’est pas discriminatoire et peut permettre d’éviter des conflits au sein d’une entreprise.» pic.twitter.com/Qbch8M47Tt

“L’interdiction du port de toute expression visible de convictions politiques, philosophiques ou religieuses peut être justifiée par la nécessité pour l’employeur de projeter une image de neutralité à l’égard de la clientèle ou d’éviter des conflits sociaux, a expliqué la CJUE dans un communiqué publié aujourd’hui. Toutefois, pour qu’un employeur puisse interdire un signe ostentatoire, il faut qu’il “ait démontré qu’en l’absence d’une telle politique de neutralité, sa liberté d’entreprendre serait entravée parce qu’il subirait des conséquences négatives en raison de la nature de ses activités ou de l’environnement dans lequel elles sont exercées”, précise le rapport. Une décision toute fraîche qui fait déjà polémique et qui est définie par beaucoup comme islamophobe, alors que les actes anti-musulmans se multiplient…

Les médias parlent souvent des femmes qui sont forcées à mettre le voile mais jamais de celles qui sont contraintes à le retirer pour les cours ou le travail, pourtant elles aussi sont privées de leurs libertés non?

Source: Lire L’Article Complet