INTERVIEW VIDEO. Les Combattantes : les liens entre Caroline et Marguerite, la mort de Victor… Sofia Essaïdi nous dit tout

Ce lundi 26 septembre, TF1 diffusait la suite de sa série événement des Combattantes. Sofia Essaïdi, qui incarne Caroline, nous en dit davantage sur les rebondissements qui touchent son personnage, et notamment ses liens avec Marguerite, alias Audrey Fleurot.

Depuis le début des Combattantes, Caroline a décidé de prendre les choses en main. Alors que son mari n’a eu d’autre choix que de partir au front, celle-ci a pris la tête de l’usine de voitures, non sans peine. Et pour cause, son beau-frère qui redoute d’être appelé à la guerre, compte bien en récupérer les rênes afin d’être indispensable à la société civile. "Caroline ne va pas se laisser faire", nous prévient toutefois son interprète, Sofia Essaïdi. Et d’expliquer : "Son beau-frère fera tout pour s’emparer de l’usine. C’est tout ce combat qui m’a plu. Ce combat discret parce qu’elle ne peut pas s’exprimer comme elle aimerait le faire. C’est un combat difficile où elle va petit à petit s’imposer partout, que ce soit dans l’usine, dans sa famille et même dans la société." Sauf que cela va être mis à mal par le décès de son mari, Victor. "C’est un vrai tournant", estime Sofia Essaïdi. Et pour cause, malgré l’absence physique de Victor, celui-ci restait malgré tout "sa protection". "D’un coup, il n’est plus là donc il va y avoir un vrai moment de perdition intérieure. Tout s’effondre", déplore Sofia Essaïdi.

Seule lumière dans son malheur absolu : sa fille. "C’est l’amour qu’elle a pour sa fille qui va lui permettre de repartir et qui va lui permettre de retrouver cette énergie de survie", juge la comédienne. Mais Caroline garde son malheur pour elle. Instantanément, elle comprend que cette information aura des répercussions terribles pour elle. Elle choisit donc de ne pas en avertir sa belle-famille. "Elle décide de ne rien dire parce qu’elle a peur de Charles qui est là pour récupérer l’usine. Ce n’est pas pour le pouvoir ou pour l’argent. C’est pour la mémoire de son mari", se justifie Sofia Essaïdi. Et de renchérir : "Cette usine c’était la vie de son mari et Caroline a cette envie de la sauver et de continuer le travail de son mari. C’est vraiment ce qui va faire qu’elle va prendre cette décision qu’elle vit très mal d’ailleurs, elle le vit intérieurement très très mal. Mais elle décide de faire ça pour sauver l’usine". Mais évidemment dans Les Combattantes, les secrets ne tiennent jamais très longtemps.

Quel est le passé commun de Caroline et Marguerite ? 

Il en va d’ailleurs de même quant à la nature de sa relation avec Marguerite – qui est incarnée par Audrey Fleurot. Depuis le lancement de la série, les aficionados n’ont qu’une envie : connaître le passé commun de Caroline et Marguerite. Elles se sont connues dans une autre vie et c’est par hasard que Marguerite a croisé la route de Caroline en ce début de Première Guerre mondiale. "C’est deux anciennes prostituées – Marguerite l’est toujours mais Caroline est une ancienne prostituée", nous apprend Sofia Essaïdi. Surtout, les deux femmes étaient amoureuses l’une de l’autre. "C’est un ancien couple qui s’aimait", confirme-t-elle. Mais comme Caroline l’explique à Marguerite, elle ne pouvait pas se contenter de cette vie-là malgré l’amour qu’elle lui portait. "Caroline a fait le choix de quitter le bordel dans lequel elles étaient ensemble. Ça m’a donné quelque chose de vraiment très intéressant à donner à Caroline", s’enthousiasme son interprète. Nul doute que cette histoire prendra davantage d’ampleur dans les semaines à venir.

Source: Lire L’Article Complet