J'ai tout le temps les yeux secs : quelles solutions ?

La sécheresse oculaire est due à une quantité ou une qualité de larmes insuffisante. Si elle n’est pas prise en charge, elle peut entraîner des complications. Que faire alors quand on a les yeux secs ?

Restez informée

Démangeaisons, irritations, picotements ou sensation de sable dans les yeux… Tous ces signes évoquent une possible sécheresse oculaire.

Les yeux sont dits secs quand la quantité ou la qualité des larmes est insuffisante. Plusieurs causes possibles peuvent expliquer ce phénomène : l’âge (la moitié des plus de 60 ans en souffrent), la ménopause, le tabagisme, l’utilisation prolongée des écrans, le port de lentilles de contact inadaptées, certaines maladies auto-immunes ou encore la prise de certains médicaments (antihistaminiques, neuroleptiques, antihypertenseurs, diurétiques…).

Protéger les yeux des facteurs irritants

Mais comment y remédier ? La première chose à faire est de vous protéger de tout ce qui peut irriter l’œil ou favoriser sa sécheresse dans votre environnement : la fumée de tabac, l’air conditionné, ou encore le vent (en portant des lunettes à l’extérieur par exemple). Si les écrans sont à l’origine de vos yeux secs, pensez à faire des pauses régulières en détachant les yeux de votre écran et à cligner régulièrement.

Attention aux lentilles

Attention si vous portez des lentilles de contact : elles peuvent favoriser la sécheresse oculaire en particulier si elles sont mal utilisées ou inadaptées. Ne dépassez pas la durée d’utilisation préconisée, suivez les conseils d’entretien et optez un temps pour des lunettes pour soulager vos yeux. Consultez votre ophtalmologiste pour vérifier que vos lentilles sont bien adaptées à votre situation.

Utiliser des larmes artificielles

Dans tous les cas, pour soulager vos yeux et les humidifier, vous pouvez recourir à des larmes artificielles. Elles sont disponibles sans ordonnance en pharmacie.

Quand consulter pour des yeux secs ?

Si la sécheresse oculaire persiste et que la sensation de gêne s’accentue, parlez-en à votre ophtalmologiste. Une consultation s’impose en particulier si la sensation de sécheresse s’accompagne d’une baisse de la vision, d’une infection de l’œil ou de la paupière (conjonctivite, kératite ou blépharite) et si vous portez des lentilles de contact. Dans ce dernier cas, l’ophtalmologue vérifiera que les lentilles n’ont pas causé de lésions de la cornée. Si la sécheresse oculaire n’est pas traitée, la surface de l’œil risque de se dessécher. Elle devient alors vulnérable aux infections et peut être le siège d’une irritation chronique de l’œil.

Source: Lire L’Article Complet