Janssen, Pfizer, Moderna, AstraZeneca : les effets secondaires des différents vaccins anti-Covid-19

Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Quatre sérums composent désormais l’arsenal vaccinal contre la Covid-19. On le sait : des effets secondaires peuvent être associés à ces vaccins contre le coronavirus. Quels sont-ils ? On fait le point.

Restez informée

La campagne de vaccination contre la Covid-19 s’accélère dans l’Hexagone. Le président de la République a annoncé l’ouverture de la vaccination à tous les plus de 50 ans dès ce 10 mai. Mais ce n’est pas tout : à partir du 12 mai, tous les Français sans limite d’âge pourront bénéficier du vaccin anti-Covid-19 avec les doses non utilisées.

Quatre sérums contre la Covid-19 sont désormais disponibles en France : le Pfizer/BioNTech, le Moderna, l’AstraZeneca et le Janssen. Les effets secondaires associés à certains de ces sérums suscitent l’inquiétude. C’est notamment le cas pour le vaccin AstraZeneca, à la suite de cas de thrombose apparus après de l’administration du sérum.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui recense les effets secondaires des différents vaccins anti-Covid-19, rappelle que “comme après toute vaccination, la personne ayant reçu le vaccin peut ressentir des effets indésirables”. Dans des fiches à destination des professionnels de santé, elle liste les effets secondaires des sérums contre la Covid-19, des plus fréquents aux plus rares. D’après son rapport du 7 mai dernier, 75 % des effets secondaires identifiés depuis le début de la vaccination étaient considérés comme “non graves” et 25 % comme “graves”.

  • Les effets indésirables du vaccin Janssen
  • Les effets indésirables du vaccin Moderna
  • Les effets indésirables du vaccin Pfizer
  • Les effets indésirables du vaccin AstraZeneca

Vaccin Janssen : quels sont ses effets indésirables ?

Le sérum Janssen du laboratoire Johnson & Johnson est le dernier à avoir rejoint l’arsenal vaccinal anti-Covid-19. Son administration a débuté le 24 avril dernier et plus de 39.000 injections ont été réalisées au 29 avril. “Dans le cadre des essais cliniques, plusieurs effets indésirables ont été recensés : la majorité d’entre eux étaient d’intensité légère à modérée et se sont généralement résolus en quelques jours après la vaccination”, note l’ANSM.

Les effets indésirables très fréquents (≥1/10) :

  • une douleur au site d’injection
  • des céphalées, autrement dit des maux de tête
  • des nausées
  • des myalgies, autrement dit des douleurs musculaires
  • de la fatigue

Les effets indésirable fréquents (≥ 1/100 à ≤ 1/10) :

  • une réaction au site d’injection (gonflement, érythème)
  • de la toux
  • une arthralgie, autrement dit des douleurs articulaires
  • de la fièvre
  • des frissons

Les effets indésirable peu fréquents (≥ 1/1.000 à ≤ 1/100) :

  • des tremblements
  • des éternuements
  • une douleur oropharyngée
  • un rash, autrement dit une éruption cutanée
  • une hyperhidrose, autrement dit un excès de sudation
  • une faiblesse musculaire
  • des extrémités douloureuses
  • une dorsalgie
  • une asthénie, autrement dit une faiblesse générale
  • un malaise

Les réactions rares (≥ 1/10.000 à ≤ 1/1.000) :

  • une hypersensibilité

Les effets indésirables très rares (≤ 1/10.000) :

  • une thrombose en association avec une thrombocytopénie

Les effets indésirables dont la fréquence est indéterminée :

  • une anaphylaxie

On le sait : le vaccin AstraZeneca a été brièvement suspendu dans plusieurs pays européens et en France après des cas de thrombose apparus à la suite de l’injection de ce sérum. Depuis, la vaccination a repris dans l’Hexagone, les autorités sanitaires estimant que la balance bénéfice risque était toujours en faveur du vaccin.

L’arrivée du vaccin Janssen a également été marquée par une suspension aux Etats-Unis, après des cas de thrombose. Il utilise la même technologie que le vaccin AstraZeneca : il s’agit de vaccins à vecteur viral qui utilisent un adénovirus pour déclencher une réponse immunitaire. Cette technologie pourrait, selon certaines études, expliquer les cas de thrombose survenus après l’administration de ces sérums.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) avait également estimé que la balance bénéfice risque du vaccin Janssen restait positive. Le 3 mai dernier, le Danemark a cependant annoncé qu’il renonçait à l’utiliser. En France, la vaccination se poursuit, mais la “thrombose en association avec une thrombocytopénie” fait partie des effets secondaires très rares listés par l’ANSM.

Quels sont les effets secondaires du vaccin Moderna ?

1.769.000. C’est le nombre d’injections qui ont été réalisées avec le vaccin anti-Covid-19 Moderna au 29 avril. Au total, 1.567 cas d’effets indésirables ont été recensés. Quels sont-ils ?

Les effets secondaires très fréquents (≥1/10) :

  • une réaction au site d’injection (douleur, gonflement)
  • de la fatigue
  • des céphalées
  • une lymphadénopathie
  • des nausées et des vomissements
  • des frissons
  • des arthralgies
  • de la fièvre

Les effets secondaires fréquents (≥ 1/100 à ≤ 1/10) :

  • une réaction au site d’injection (érythème, urticaire, rash)
  • une éruption cutanée

Les effets secondaires peu fréquents (≥ 1/1.000 à ≤ 1/100) :

  • un prurit au site d’injection

Les effets secondaires rares (≥ 1/10.000 à ≤ 1/1.000) :

  • une paralysie de Bell. “Trois cas de paralysie faciale périphérique aiguë (paralysie de Bell) sur 15 185 personnes vaccinées dans les essais cliniques ont été rapportés dans les jours qui ont suivis la vaccination (de 22 à 32 jours après la 2e dose)”, complète l’ANSM.

Les effets indésirables dont la fréquence est indéterminée :

  • des réactions d’hypersensibilité
  • des réactions anaphylactiques

Vaccin Pfizer : quels sont ses effets indésirables ?

Plus de 15.813.000 injections ont été réalisées avec le sérum Pfizer/BioNTech au 29 avril et 16.943 cas d’effets indésirables ont été recensés.

Les effets indésirables très fréquents (≥ 1 sur 10) :

  • une réaction au site d’injection (douleur, gonflement au site d’injection)
  • de la fatigue
  • des céphalées
  • des myalgies
  • des frissons
  • des arthralgies
  • de la fièvre

Les effets indésirables fréquents (≥ 1 sur 100 à ≤ 1/10) :

  • une réaction au site d’injection (rougeur)
  • des nausées

Les effets indésirables peu fréquents (≥ 1 sur 1.000 à ≤ 1/100) :

  • une douleur aux extrémités
  • une lymphadénopathie
  • des insomnies
  • un malaise
  • un prurit au site d’injection

Les effets indésirables rares (≥ 1 sur 10.000 à ≤ 1/1.000) :

  • une paralysie de Bell. “Quatre cas de paralysie faciale (paralysie de Bell) sur 22 000 personnes vaccinées dans les essais cliniques ont été rapportés dans les jours qui ont suivi la vaccination (de 3 à 48 jours). Dans la majorité des cas, la paralysie a disparu au bout d’une semaine spontanément ou sous traitement approprié”, précise l’ANSM.

Les effets indésirables dont la fréquence indéterminée

  • des réactions d’hypersensibilité
  • des réactions anaphylactiques

Vaccin Pfizer : que sait-on des cas de myocardite et de pancréatite ?

Le 25 avril dernier, le ministère israélien de la Santé avait révélé qu’il était en train d’examiner 62 cas de myocardite survenus après l’administration du vaccin Pfizer. Le 30 avril, l’ANSM avait indiqué que cinq cas de myocardite avaient été recensés en France. “Les données disponibles n’apportent pas, à ce stade, suffisamment d’éléments pour conclure sur un rôle du vaccin, mais constituent néanmoins un signal potentiel”, avait indiqué l’autorité de santé, avant de préciser que ces effets indésirables ne remettaient pas en cause le rapport bénéfice risque de ce sérum.

Dans son dernier rapport du 7 mai, l’ANSM a révélé que six nouveaux cas de pancréatite survenus après l’injection du vaccin Pfizer ont été observés. Un décès a également été recensé. Au total, 15 cas de pancréatite ont donc été identifiés depuis le début de la vaccination. “Dans un tiers des cas, ils surviennent chez des patients ayant des antécédents de pathologies pancréatiques ou biliaires. Les délais de survenue sont souvent courts (quelques jours). Cet effet constitue un signal potentiel et sera partagé au niveau européen”, a noté l’ANSM.

Quels sont les effets secondaires du vaccin AstraZeneca ?

Dans l’Hexagone, le vaccin AstraZeneca a été administré à 3.855.000 de personnes au 29 avril. Au total, 13.383 cas d’effets indésirables ont été analysés. Désormais réservé au plus de 55 ans, ce sérum anti-Covid-19 a suscité de nombreuses inquiétudes à la suite de cas de thrombose recensés après son administration. Quels sont les autres effets indésirables associés à ce vaccin ? Ceux “rapportés après la seconde dose étaient d’intensité plus légère et de fréquence moindre”, note notamment l’ANSM.

Les effets indésirables très fréquents (≥ 1/10) :

  • une réaction au site d’injection (sensibilité, douleur, chaleur, prurit, ecchymoses au site d’injection)
  • des céphalées
  • des nausées
  • des myalgies
  • des arthralgies
  • une fatigue
  • un malaise
  • un état fébrile
  • des frissons

Les effets indésirables fréquents (≥ 1/100 à ≤ 1/10) :

  • une réaction au site d’injection (gonflement, érythème)
  • des vomissements
  • des diarrhées
  • de la fièvre
  • une thrombocytopénie

Les effets indésirables peu fréquents (≥ 1/1.000 à ≤ 1/100) :

  • une lymphadénopathie
  • une diminution de l’appétit
  • des étourdissements
  • une somnolence
  • une hyperhidrose
  • un prurit
  • une éruption cutanée

Les effets indésirables très rares (≤ 1/10.000) :

  • une thrombose en association avec une thrombocytopénie

Vaccin AstraZeneca : que sait-on des cas de thrombose ?

En mars dernier, le vaccin AstraZeneca avait été temporairement suspendu à la suite de cas de thrombose survenu après l’injection du sérum. “Des cas sévères et très rares de thrombose en association avec une thrombocytopénie ont été rapportés après la mise sur le marché du vaccin. Il s’agit de thromboses veineuses telles que des thromboses du sinus veineux cérébral, des thromboses veineuses splanchniques, ainsi que des thromboses artérielles”, note l’ANSM.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) avait finalement indiqué que le rapport bénéfice risque du vaccin restait positive. La vaccination a donc repris dans l’Hexagone, mais le sérum a été définitivement suspendu au Danemark.

Dans son dernier rapport du 7 mai, l’ANSM révèle que deux nouveaux cas de thrombose de localisation atypique dont un décès ont été recensés. Au total, 30 cas de thrombose survenus à la suite de l’injection du sérum AstraZeneca ont été identifiés dans l’Hexagone depuis le début de la vaccination.

Vaccins anti-Covid-19 : comment déclarer des effets secondaires ?

Après l’injection d’un des vaccins anti-Covid-19, vous ressentez des effets secondaires inattendus ? Il est possible de les signaler en contactant le Centre régional de pharmacovigilance dont vous dépendez ou de faire une déclaration en ligne.

A lire aussi :

⋙ Vaccin AstraZeneca : quelles sont les dernières informations sur ses effets secondaires ?

⋙ Vaccin Pfizer et myocardite : quels sont les effets secondaires recensés à ce jour par l’ANSM ?

⋙ Vaccin contre la Covid-19 : comment soulager les effets secondaires courants ?

Source: Lire L’Article Complet