La guerre des consoles Playstation 5 et Xbox Series se prépare

  • Les consoles next gen débarquent à partir de la semaine prochaine, avec la Xbox Series X/S de Microsoft le 10 novembre, et la Playstation 5 de Sony le 19 novembre.
  • Les deux groupes ont misé sur la même stratégie hardware, avec deux versions de consoles pour deux types d’usages et de budgets.
  • Si elles font la course à la puissance, les machines se distinguent aussi par leur design.

 

Ah «la guerre des consoles». Pour les enfants des années 1990, cette simple évocation réveille les souvenirs du match Sega Megadrive versus Super Nintendo. Et si les forces en présence ont changé, à chaque génération de consoles, cette « guerre » se rejoue, depuis plusieurs années entre Sony et Microsoft – avec Nintendo en arbitre. Nouvelle bataille rangée à partir du 10 novembre avec les sorties de la
Xbox Series X/S puis
la PlayStation 5, et des positionnements bien réfléchis en termes de prix, caractéristiques techniques et catalogue de jeux exclusifs.

La Xbox Series le 10 novembre, puis la PS5 le 19 novembre

Avec sa nouvelle console de salon et sa gamme de services associée, Microsoft espère prendre sa revanche sur Sony, qui a vendu deux fois plus de PS4 que le groupe américain de Xbox One depuis leurs lancements respectifs en 2013. Il a été le premier à dévoiler les nouvelles Xbox Series X/S début septembre, et sera le premier à les commercialiser mardi prochain, le 10 novembre. Sony, lui, mettra en vente les différentes versions de sa PS5 en deux vagues successives : le 12 novembre en Australie, Amérique du Nord, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Japon et Mexique ; le 19 novembre dans le reste du monde et donc en France. Le succès des précommandes laisse déjà augurer un lancement record : le groupe japonais table d’ici fin mars 2021 sur 7,6 millions d’exemplaires vendus, soit davantage que la PS4 dans sa première année.

Deux versions pour deux types d’usages et de budgets

Microsoft et Sony ont choisi la même stratégie hardware, avec deux versions de machines pour couvrir deux types d’usages et de budgets. Sony proposera un modèle « premium » qui coûtera 499 euros tandis qu’une « Digital Edition », sans lecteur et destinée aux jeux hébergés en ligne, sera vendue 399 euros. Microsoft positionne sa version « premium » au même prix que sa concurrente nippone mais est plus agressif sur sa version digitale, la Xbox Series S, avec un prix à 299 euros.

« Sony, sur l’entrée de gamme, se permet d’avoir un prix au-dessus de Microsoft. C’est le leader du marché, il peut se le permettre, souligne Laurent Michaud, analyste spécialisé de l’industrie vidéoludique, à l’AFP. Il aurait été intéressant pour Microsoft de pousser la stratégie tarifaire de sorte à être un peu en dessous sur le haut de gamme. »

Le vaisseau spatial ou le monolithe noir ?

Sur le design, les constructeurs ont opté pour deux approches différentes. Avec ses dimensions imposantes (390 mm de large, 260 de long, 4,5 kilos), un léger éclairage bleu et un habillage blanc aux courbes en forme de V, la PS5 abandonne la couleur unie des anciens modèles pour adopter un look futuriste inédit. Et imposant. La manette a vu son design historique grandement modifié, pour plus de sensations « DualShock ». Xbox est resté plus sobre et plus classique avec une esthétique monolithique noire, proche d’un PC, frappée d’un logo très discret, et une manette fidèle à l’ancienne génération.

« La Xbox est la console la plus rapide et la plus puissante jamais conçue », annonce Microsoft sur son site avec en grandes lettres et chiffres à l’appui, les caractéristiques techniques impressionnantes de sa console. Avec une puissance de 12 teraflops, contre 10,3 pour la PS5, la Xbox Series X offre une capacité de calcul supérieure à sa concurrente, même si dans les autres domaines, notamment en termes de qualité d’affichage, les deux consoles font jeu égal.

« La puissance est-elle vraiment l’enjeu ? »

D’ailleurs, « la puissance est-elle vraiment l’enjeu ? », s’interroge Laurent Michaud. « Plus on élargit la base de joueurs, moins la puissance est un critère. Les gamins se fichent de la puissance lorsqu’ils jouent à Fortnite, ce qui compte, c’est l’expérience de jeu ». Nintendo approuve ce message. Côté jeux et line-up, c’est un peu toujours la même chanson, les gros titres annoncés et attendus (Final Fantasy XVI pour PS5, Halo Infinite pour Xbox) ne seront pas disponibles à la sortie.

Reste que les jeux pourront jouer à Spider-Man : Morales sur PS5 ou DIRT5 sur XBox Series, sans oublier les jeux multiplateformes (Assassin’s Creed Valhalla, Watch Dogs Legion, Yakuza). A noter également que la compatibilité des jeux issus des consoles anciennes versions sera plus limitée pour Sony que pour Xbox. Seuls les jeux PS4 fonctionneront sur PS5, tandis que tous les jeux sortis depuis la première console Xbox seront compatibles avec la nouvelle console. Plus que quelques jours pour vous décider, alors team PS5 ou team Xbox (ou team « je prends les deux, je suis un ouf »).

Source: Lire L’Article Complet