Laïcité : plan de formation à la rentrée, que dit la loi ?

Ce 14 juin, Jean-Michel Blanquer a annoncé le lancement d’un plan de formation continue à la laïcité. Destiné aux personnels de l’Education Nationale, il sera mis en place dès la rentrée 2021.

  • Formation laïcité
  • Laïcité définition
  • Laïcité à l’école, que dit la loi ?
  • Enseignement laïcité
  • Vademecum de la laïcité
  • Laïcité écoles privées

[Mise à jour du 15 juin à 10h46]. 115 ans après la loi du 9 décembre 1905, comment la laïcité est-elle enseignée aux élèves ? Qu’est-ce que le principe de laïcité, qui garantit de se sentir libre de croire ou non en une religion, et permet de développer sa liberté d’expression ? Mon enfant est-il empêché dans la pratique de sa religion ? Qu’est-ce que la laïcité implique à l’école et que dit la loi ? Pour répondre à ces questions, revenons sur sa signification, son application et ses évolutions. 

Un plan de formation continue à la laïcité dès la rentrée 2021

Dans un communiqué du 14 juin, Jean-Michel Blanquer a annoncé le lancement d’un plan de formation continue à la laïcité. Dès la rentrée scolaire de septembre, 1 000 formateurs vont bénéficier d’une formation renforcée et intensive. Des modules de formation spécifiques seront dans le même temps proposés aux personnels de direction, aux inspecteurs, aux CPE, etc.. Ce réseau de formateurs organisera ensuite les formations à la laïcité des personnels dans chaque école, collège ou lycée, et un référent sera désigné dans chaque structure. Dès cet été, un référentiel commun de compétences et de contenus pour la formation à la laïcité et aux valeurs de la République des enseignants et des CPE sera aussi publié à l’intention des enseignants en formation continue et des étudiants en formation initiale. Dans le cadre du recrutement et de la formation initiale des personnels, des éléments de repères ont aussi été envoyés aux Instituts Nationaux Supérieurs du Professorat et de l’Éducation (INSPÉ) pour faciliter la préparation des candidats aux concours de recrutement. Ils pourront ainsi mieux se préparer à l’épreuve d’admission, qui portera notamment sur la connaissance de la laïcité et des valeurs de la République et leur transmission aux élèves. Enfin, à l’automne 2020,  deux ouvrages sur les textes de références sur la laïcité et les valeurs de la République et les modalités pédagogiques favorisant l’enseignement de ces valeurs seront envoyés à toutes les écoles et tous les établissements de France.

Laïcité : depuis quand ? Quelle est sa définition ?

La laïcité n’est pas une religion. Ce terme définit la liberté de croire en une religion, ou en une autre. Ainsi que la liberté de ne croire en aucune religion, et même celle de changer de conviction. Quelle que soit votre croyance (et qu’elle existe ou non), la laïcité vous rend égaux devant la loi. Elle implique une notion essentielle de respect d’autrui et des règles intrinsèques à la citoyenneté. L’inventeur de la laïcité s’appelle Roger Williams. C’était un puritain anglais qui vivait aux Etats-Unis afin de fuir la persécution royale en 1630. Il est l’un des premiers à avoir imaginé un Etat neutre, en dehors de toute implication religieuse. En France, la laïcité arrive à l’école avec Jules Ferry à la fin du 19ème siècle. Mais l’Eglise et l’Etat sont séparés plus tard, en décembre 1905. C’est alors la véritable naissance de la laïcité française et de la liberté de culte. Le pays devient une République et stipule : “La République ne salarie aucun culte“. 

Plusieurs dates clés à retenir dans le parcours de la laïcité :

  • 1882 : La loi Ferry institue un enseignement primaire gratuit, laïque et obligatoire
  • 1886 : La loi Goblet oblige l’enseignement public à être confié à du personnel laïque
  • 1905 : L’Eglise catholique et l’Etat français sont séparés
  • 2004 : Ce n’est que depuis la loi du 15 mars 2004 que les élèves ne sont plus autorisés à porter des signes et tenues ostensiblement religieux au sein de l’école publique

Que dit la loi concernant la laïcité à l’école ? 

L’école publique se doit d’être laïque pour respecter la loi. Elle doit donc respecter les croyances et enseigner la liberté de croire ou non. De fait, elle n’a pas le droit de faire de prosélytisme, ni de donner une instruction religieuse. Le principe de laïcité doit permettre aux élèves de construire leur esprit critique et d’acquérir les règles de la vie en société. Du côté des élèves, la laïcité implique que ceux-ci suivent l’intégralité des enseignements et ne portent pas de signes religieux ostensibles à l’école. L’objectif est de faire de l’école un lieu neutre, qui ne prend parti pour aucune religion, à l’image de l’Etat. 

Des outils pour aider les parents à comprendre

Pour expliquer aux parents d’élèves comment les enfants doivent s’adapter au principe de laïcité à l’école, selon des lois strictes, le ministère de l’Education a mis en place une “mallette des parents”. On y trouve la réponse à de nombreuses questions : qu’est-ce que la laïcité à l’école ? Comment la respecter ? Pourquoi a-t-elle été mise en place et qu’offre-t-elle aux enfants ? Des associations de parents d’élèves, comme la FCPE proposent aussi des cours de laïcité en libre accès.  

Que veut dire “enfreindre la laïcité à l’école” ?

Si un élève enfreint la laïcité, l’école publique prévoit un processus de discussion avec l’enfant et sa famille, dans l’idée de rappeler le cadre légal. L’atteinte à la laïcité peut s’exprimer par un signe ostensible permettant de reconnaître l’appartenance d’un individu à une religion. Parmi ces signes, on trouve la kippa, le voile, une croix visible, le turban sikh, le bindi hindou, etc… 

La laïcité s’applique-t-elle à la cantine scolaire ? 

En théorie, l’école républicaine n’a pas l’obligation d’adapter ses menus aux différentes croyances des élèves. Elle n’est donc pas tenue de mettre en place des repas particuliers : cacher, halal, sans porc, ou même végétariens. Rappelons par ailleurs que la cantine est un service public facultatif. Son seul rôle est de proposer un régime alimentaire équilibré, qui prévienne les carences des enfants. Cela dit, les collectivités territoriales ont le droit proposer différentes options de repas afin de permettre à tous les enfants (avec des restrictions alimentaires) de pouvoir déjeuner à la cantine. 

Comment la laïcité est-elle enseignée ? A partir de quelle classe ?

La laïcité est indissociable de l’école publique. Elle s’enseigne donc dès la maternelle. Concrètement, elle passe par la lecture du règlement intérieur et de son volet relatif à la laïcité dès le jour de la rentrée par le directeur de l’école, devant les élèves et leurs parents. Dans la suite de la scolarité, plusieurs actions éducatives et projets collectifs permettent d’expérimenter les notions de la laïcité à l’école. A commencer par un enseignement neutre, qui aille dans le sens du développement du libre arbitre des élèves et qui les aide à affirmer leur liberté d’expression. Un cours d’enseignement moral et civique (EMC) est aussi dispensé et offre aux élèves la possibilité de dialoguer avec le professeur. De manière générale, la laïcité n’est pas une matière à part entière, mais plutôt un principe de vie et d’éducation inhérent (et permanent) au fonctionnement de l’école publique. Les enfants se la voient donc enseigner directement et indirectement chaque jour de leur scolarité

Vademecum de la laïcité : qu’est-ce que c’est ? 

Le vademecum de la laïcité est une sorte de guide, composé de fiches pratiques, pour aider les personnels, les parents d’élèves et les élèves à communiquer autour de la laïcité. Il est composé d’une analyse juridique et de conseils éducatifs et pédagogiques. D’autres outils sont disponibles pour travailler sur l’aspect laïque de l’éducation publique. Face à un cas de non respect de la laïcité, les professeurs peuvent par exemple poser des questions via un formulaire en ligne, auquel une équipe académique Valeurs de la République répondra sous 24 heures. Il existe aussi une application, baptisée “Faits établissement” dédiée aux directeurs d’écoles et chefs d’établissements. Ils peuvent y signaler des faits graves internes à l’école, dont des atteintes à la laïcité et des actes racistes ou antisémites. 

La laïcité est-elle aussi enseignée dans les écoles privées ? 

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Au sujet de la laïcité dans les écoles privées, le ministère de l’Education rappelle : “Aucun établissement d’enseignement privé sous contrat ne peut déroger à ses obligations liées au respect du contenu des programmes de l’Éducation nationale. Par ailleurs, ces établissements ne peuvent pratiquer aucune discrimination, qu’elle soit fondée ou non sur la religion.” L’établissement privé a le droit de dispenser un enseignement religieux. Mais celui-ci doit venir en supplément de l’enseignement de base. Il ne peut en aucun cas le remplacer. Par ailleurs, le principe de respect des croyances d’autrui doit continuer de s’appliquer, quelle que soit la religion liée à l’établissement. 

Source: Lire L’Article Complet