Le contenu en ligne de CanneSeries « étoffé et pérennisé », Covid-19 oblige

  • Lancée en 2018, la manifestation ouverte gratuitement à tous avait dû proposer du contenu « online » l’an dernier, en octobre, pour faire face aux restrictions sanitaires maintenues dans de nombreux pays.
  • Pour cette édition 2021, le contenu accessible ​en ligne « a été étoffé » et il sera d’ailleurs « pérennisé » pour les futures éditions, a détaillé ce mercredi le directeur de l’événement.

Il y aura toujours le tapis rose et son dress code « Creative chic » sur les marches du palais. Mais pour la quatrième saison du festival CanneSeries, à nouveau décalé du printemps à l’automne (du 8 au 13 octobre) pour cause de crise sanitaire, le contenu accessible
en ligne « a été étoffé » et il sera d’ailleurs « pérennisé » pour les futures éditions, a détaillé ce mercredi le directeur de l’événement organisé en présentiel
sur la Croisette.

« La crise du Covid-19 a bien évidemment accéléré le développement de ce segment numérique du festival, précise Benoît Louvet à 20 Minutes. Cela nous permet de toucher plus de public à travers le monde. C’était inéluctable et ça fait désormais partie de l’ADN de CanneSeries. » Lancée en 2018, la manifestation ouverte gratuitement à tous avait dû proposer du contenu « online » l’an dernier, en octobre, pour faire face aux restrictions sanitaires maintenues dans de nombreux pays.

Lynda Carter en Wonder Woman et Ulysse 31

« Le festival online, improvisée l’année passée, va proposer encore plus de contenus, promet aussi le directeur artistique Albin Lewi. Il y aura des aperçus des séries françaises et internationales à venir racontées par leurs équipes et encore plus d’entretiens avec de grandes personnalités disponibles uniquement en ligne. » Lynda Carter, l’inoubliable actrice de la série Wonder woman, sera notamment de la fête. Un rendez-vous avec les créateurs français d’Ulysse 31 et d’autres séries d’animation est également annoncé.

Les master class organisées en présentiel à Cannes seront également retransmises en ligne et toutes les séries en compétition pourront être visionnées sur le site officiel de la manifestation. « Elles seront accessibles pendant la projection à 2.308 spectateurs, comme la capacité du Grand auditorium, dont on retrouve la jauge complète en présentiel cette année avec présentation du pass sanitaire. Et pendant 48 heures ensuite », indique Benoît Louvet. L’an dernier, les organisateurs avaient dû réduire le public de moitié à l’intérieur du palais.

Pour la « compétition séries courtes », dont la sélection a été dévoilée ce mercredi (About Saturday – Norvège, Larguée – France, Udson falls – Etats-Unis, i-ART – France, Je voudrais qu’on m’efface – Canada, Lockdown – Belgique, Pops – Russie, Sheker – Kazakhstan, The guardians of justice – États-Unis, Espagne, Finlande et enfin This is not a hotel – Argentine), le timing annoncé est plus souple. Le visionnage sera ouvert largement pendant toute la durée du festival.

Source: Lire L’Article Complet