Le stratifié : dans ma cuisine, quel allié !

En cuisine, il est le préféré des Français. Normal, en plan de travail, il a tout bon, ou presque.

Un bon compromis

S’il s’est imposé en quelques années, c’est certainement grâce à son coût plus doux que celui des matériaux nobles comme le bois ou la pierre. Un premier prix en grandes surfaces de bricolage est inférieur à une centaine d’euros. Sa pose facile constitue aussi un atout séduisant.

Un grand résistant

Il se compose de plusieurs strates de papier kraft baignées dans une résine thermodurcissante. La touche finale, celle du décor, est elle-même recouverte d’une résine translucide. Le tout, pressé et chauffé, rend sa surface non poreuse et donc résistante aux taches, à l’humidité et aux chocs.

Un vrai caméléon

Le stratifié peut reproduire toutes les essences de bois, des palettes de couleurs infinies de marbre ou de terrazzo, comme un aspect Inox ou granit. Mat ou brillant, plus ou moins épais, même son toucher peut être réaliste. Une polyvalence sacrément attractive. S’ajoutent à cela un nettoyage facile et un terrain peu propice au développement bactérien.

Une certaine fragilité

Son point faible ? Les coups de couteau. Attention aux rayures, mieux vaut tout découper sur une planche en bois. Méfiance aussi avec la chaleur. S’il résiste théoriquement à 180 °C pendant vingt minutes, il est préférable de le protéger des plats sortis du four.

A lire aussi :

⋙ 4 choses à savoir sur les plans de travail en stratifié

⋙ Plan de travail, planche à découper, smartphone… faut-il les nettoyer ou les désinfecter ?

⋙ Plan de travail sur mesure : quelles précautions prendre ?

Source: Lire L’Article Complet