Les bienfaits de la sève de bouleau pour la peau

Arbre blanc et majestueux pouvant atteindre les trente mètres, le bouleau est aussi une plante sacrée dans les pays celtes et en terres amérindiennes. Souvent plébiscité dans les cures détox, il se dote de nombreuses vertus idéales pour l’organisme et la peau. Valérie Espinasse, micro-nutritionniste, nous aide à y voir plus clair.

Les cures détoxifiantes du corps ont la cote. Parmi elles, celle à base de sève ou de jus de bouleau, de préférence bio et aux propriétés diurétiques incomparables. « Pour moi c’est un 3-en-1 idéal, explique Valérie Espinasse, micro-nutritionniste, car il agit aussi bien sur le foie, les reins que le pancréas. C’est le meilleur allié des organes émonctoires. » En effet, contrairement à d’autres plantes drainantes, le bouleau a la capacité de travailler sur plusieurs terrains à la fois et participe à reminéraliser l’organisme contrairement à une détox classique qui appauvrit le corps en minéraux. Généralement, dans la quête d’une détox, on envisage en premier de nettoyer le foie sans penser aux reins or, ils doivent être tout autant traiter pour un résultat optimal et une remise en forme complète de l’organisme. De cette façon, le corps tout entier est soulagé grâce au nettoyage massif de ses toxines.Toxines qui, si elles restent et stagnent dans le corps, peuvent créer des troubles digestifs, des sensation de lourdeur, de la fatigue et une peau terne et à problème.

Jus ou sève, quelle différence ? 

Bien qu’ils viennent du même arbre, la technique d’extraction pour obtenir la sève ou le jus n’est pas la même. La première est récoltée à partir du tronc de l’arbre alors que le second s’obtient par décoction des feuilles du bouleau dans de l’eau bouillie. Tous deux possèdent les mêmes vertus dépuratives et diurétiques avec les mêmes quantités d’actifs mais la sève se conserve moins longtemps en raison de sa forte teneur en protéines. Pour la garder, des conservateurs doivent y être ajoutés sauf si l’extraction se fait sans contact avec l’air et donc sans risque d’oxydation. Par ailleurs, d’un point de vue scientifique, c’est le jus qui est plus reconnu que la sève bien que les propriétés de cette dernière s’inscrivent depuis des siècles dans les ouvrages de phytothérapie.

Dans quel cas faire une cure et quelle quantité de sève de bouleau prendre ? 

Parce que diurétique, une cure de jus s’inscrit dans un objectif de détox et d’élimination après des excès alimentaires. Cela se caractérise par des sensations de ballonnement mais aussi quand la peau montre des symptômes de saturation comme un teint terne et des imperfections voire de l’eczéma dans certains cas. « Une détox est toujours recommandée à chaque changement de saison et surtout au début du printemps et de l’automne pour remettre l’organisme à niveau, précise Valérie Espinasse. Mais, en réalité, c’est plus en fonction de comment on se sent et des potentiels excès. Par exemple, faire une cure après le confinement peut être une bonne idée. » Dans tous les cas, cela se fait dans le cadre d’un changement alimentaire car il ne s’agit pas d’imposer une cure à son corps sans le choyer d’un point de vue alimentaire. On privilégie alors une cure, de trois semaines idéalement, le temps que l’organisme se défasse de toutes ses toxines selon l’experte : « Le peu est toujours le bien donc commencer avec une cuillère le matin ou diluée dans l’eau pour une eau détox pendant quelques jours pour s’habituer est possible mais je conseille toujours de faire une cure de trois semaines. Le cycle féminin dure bien trois semaines, idem pour celui de la lune ou celui des Romains… » 

Existe-t-il des contre indications ?  

Médicalement, il n’y a pas de contre indications notoires sauf pour les femmes enceintes et les personnes souffrants de calculs rénaux ou de problèmes à la vésicule biliaire. « Autant cette détox peut prévenir l’apparition de ces problèmes grâce à sa grande capacité de drainage. Autant, lorsque l’on est sujet à ces pathologies, cela peut accentuer certaines crises. » Mais le but ici est bien de favoriser l’élimination des déchets sécrétés et emmagasinés tout au long de la journée par le corps. Remettre les pendules à zéro favorise une meilleure circulation et un meilleur fonctionnement global de l’organisme.

Les bienfaits faits de la sève de bouleau pour la peau 

Un corps en pleine santé, c’est un corps dont les organes fonctionnent sans encombre. Lorsque cela pèche à un endroit, cela se ressent forcément ailleurs. En revanche, si les fluides circulent mal dans le corps, les toxines ne s’évacuent pas ou peu et stagnent, engendrant des troubles digestifs mais aussi des problèmes cutanés. En effet, le mircobiote de la peau est notamment lié à la bonne santé des intestins. Detoxifier et nettoyer cette zone participe à décongestionner et à apporter du sang et des nutriments neufs, essentiels à une peau lumineuse et rebondie. « Dès que l’on favorise l’ élimination des toxines, on constate un réel effet sur l’énergie, le sommeil, la digestion et dans une autre mesure la peau. » La sève  fraîche peut être également ajoutée comme principe actif dans les soins de la peau. La marque Saève en a d’ailleurs fait son ingrédient star notamment pour ses grandes propriétés anti-oxydante, hydratante, apaisante et régénérante. En sérum, il rebooste l’hydratation naturelle de l’épiderme pour que la peau reste rebondie et lumineuse tout au long de la journée. La sève de bouleau est donc bel et bien une véritable bombe de jouvence dont on aurait tord de se passer comme astuce naturelle pour avoir un beau teint. 

Source: Lire L’Article Complet