Les casques de réalité virtuelle mettront-ils fin aux smartphones ?

Les casques de réalité virtuelle vont-ils prendre à terme la place prééminente occupée par nos smartphones dans notre quotidien ? Une hypothèse qui, quand on y réfléchit bien, n’a rien de bien farfelu.

Ça a été une des grands annonces de ces dernières semaines : Facebook devient Meta, et met le paquet sur le développement de son metavers, un univers virtuel parallèle au nôtre. Un thème qui intéresse de plus en plus les géants de la tech, et d’autres acteurs institutionnels, jusqu’à même par exemple la ville de Séoul – cette dernière souhaitant rendre abordable de cette manière un certain nombre de ses services. Or de nos jours, l’accessibilité rapide à la plupart des services se fait à travers les applications de smartphones. Avec le développement de la technologie du métavers, ne risque-t-il pas d’y avoir double emploi ? Et surtout, entre les deux, ne sera-ce pas le smartphone qui perdra ?

Du smartphone au casque VR

La tendance naturelle est en effet à la virtualisation des applications, comme ces dernières étaient déjà la numérisation de tâches existant dans le réel – pensez donc à toutes les opérations bancaires que vous pouvez faire en un clic et qui demandaient il y a 15 ans l’emploi de plusieurs personnes ! -. Il sera alors plus aisé encore de mettre son casque et d’accéder aux services en mettant simplement son casque, et ce dans un univers bien plus immersif et ludique en 3 dimensions que le simple écran plat de votre téléphones.

Vers une miniaturisation ?

Évidemment, pour le moment, au-delà du fait que le métavers en soit encore à son tout début, le principal écueil à un tel saut est la taille des casques, beaucoup trop grand par rapport aux smartphones. Mais comme on a pu le voir avec l’accroissement très rapide du savoir-faire de Samsung dans les smartphones pliables, une fois que la profitabilité est au rendez-vous, les acteurs de la tech font des pas de géants en 2 ou 3 ans pour mettre au monde des appareils de plus en plus pratiques. Il n’y a alors rien de fou à imaginer que dans la décennie, des casques VR toujours plus réduits seront disponibles – au point de même de pouvoir entrer dans la poche ? -. Et alors, le smartphone entamera le début de son obsolescence !

Source: Lire L’Article Complet