Mabon : comment célébrer ce sabbat de l’équinoxe d’automne ?

Le 21 septembre 2021 aura lieu l’équinoxe d’automne. Cette journée, où le jour et la nuit auront la même longueur, est l’occasion, pour certaines sorcières, de célébrer le sabbat de Mabon. Une fête païenne qui met à l’honneur la nature et ses richesses.

Restez informée

La nature agit, l’homme fait”, écrivait Kant. Nous dirons plutôt, “la nature agit, la femme célèbre ses pouvoirs”. Ce n’est un secret pour personne : l’année est rythmée par les saisons. C’est pourquoi dans le calendrier celte, aussi surnommé Roue de l’année, dont s’inspirent la Wicca autres traditions magiques de sorcières, il est important de marquer l’entrée d’une nouvelle ère. Comme il existe Litha, une fête dédiée au solstice d’été, il figure sur le calendrier une fête païenne, que l’on appelle aussi Sabbat, en l’honneur de l’équinoxe d’automne. Généralement célébré le 21 septembre, Mabon correspond ainsi à l’instant où le jour et la nuit auront la même longueur. Petit guide pour tout savoir sur cette journée si particulière.

Mabon : un sabbat symbolique en l’honneur de l’équinoxe d’automne

L’été s’apprête à quitter son empire. Les feuilles des arbres commencent à se teinter de couleurs ocres, le soleil tend à disparaître, se faisant plus timide. Pas de doute, l’automne approche à grands pas. Pour accompagner la transition qui s’opère, le calendrier celte invite chacun à se poser pour rendre hommage à Dame nature. “L’équinoxe d’automne nous offre un temps d’équilibre et d’accord parfait entre la saison claire et la saison sombre. Un équilibre suspendu, le temps d’un instant, qui annonce notre entrée dans l’obscurité. À partir de demain, les nuits rallongent et nous entrons dans l’ère de la préparation à l’intériorisation”, détaillent ainsi Amandine Sellier et Charlotte Daynes dans Femme Lunaire – l’agenda chamanique et cyclique.

À l’origine, Mabon était une fête dédiée aux moissons. “Mabon c’est le temps des dernières récoltes de l’année. Un ultime effort nous sera demandé pour recueillir les fruits et les légumes automnaux. Les dernières cueillettes de ce que nous avons semé au printemps et de ce dont nous avons pris soin de faire grandir pendant la saison claire. Tout, autour de nous, bat son plein avec la rentrée du début du mois, l’énergie de l’action est encore palpable. C’est là que nous sentons l’appel de l’ultime effort. Et pourtant, les nuits se rallongeant, l’atmosphère se fait plus apaisante et invite subtilement au ralentissement.

Ce ralentissement et cet équilibre soudain qui nous sont offerts par l’équinoxe d’automne trouvent alors de nombreuses significations. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard, si Mabon a lieu le 21 septembre. Les autrices expliquent : “le chiffre 21 est synonyme de succès dans différentes traditions. Dans le tarot, il représente la lame “le monde” qui symbolise l’atteinte de l’illumination. Dans les messages angéliques, le 21 représente l’unité, l’accomplissement et le bonheur. Et dans le Yi King, il est le “che oh” : l’obstacle à détruire qui nous éloigne du succès. Cet équinoxe pourra être annonciateur de succès à condition d’arriver à plonger dans ses profondeurs pour tirer les leçons qui nous mèneront à l’abondance.”

Mabon : comment fêter l’équinoxe d’automne ?

Vous l’aurez compris, Mabon est une journée à ne pas manquer. C’est un instant qui incite chacun à entrer en introspection. La saison de la Vierge, ce signe besogneux qui nous pousse à fournir les derniers efforts pour se mettre à l’abri pour l’arrivée de la période d’obscurité – comprendre l’hiver, touche à sa fin. Bientôt, elle laissera place à la saison de la Balance. Un signe astrologique qui n’a de cesse de rechercher l’équilibre, l’équité, et ce dans le but d’améliorer et d’assurer le bien-être intérieur de chacun. Amandine Sellier et Charlotte Daynes écrivent alors : “une fois la récolte effectuée, le temps ne sera plus à l’action, mais au retour à soi, à la chaleur de son foyer, au confort intérieur, celui du cœur. La saison sombre est généralement un temps d’hibernation, de repos, où nous retournons dans notre temple intérieur pour méditer, faire une rétrospective de la saison écoulée, tirer les leçons du cycle qui se termine. Un temps pour nous poser, nous reposer et nous déposer.” Le sabbat de Mabon est donc une invitation à tout mettre en ordre pour se préparer au mieux à ce qui nous attend par la suite.

Rituel : la cérémonie pour célébrer le sabbat de Mabon

En matière de sabbat et de célébration des fêtes païennes, chacun a ses propres croyances, et donc ses propres rituels. Alors que certaines sorcières profitent de cette journée pour faire le point en dressant le bilan de ce début d’année, d’autres préfèrent aller marcher en forêt, ramasser des feuilles mortes et se reconnecter avec la nature. C’est dans cette lancée que les autrices de Femme Lunaire – l’agenda chamanique et cyclique ont décidé de partager un petit rituel facile pour célébrer le sabbat de Mabon :

“En ce jour hautement symbolique et empreint d’équilibre, je t’invite à célébrer l’abondance, la plénitude et à rendre hommage au dieu Soleil qui s’en va vers sa mort certaine. Célèbre l’abondance de ce qui est, de ce qui naît et de ce qui sera. Le symbole de Mabon étant la pomme, tu vas pouvoir confectionner une douceur en conscience : une compote maison ou une tarte aux pommes selon tes envies. Pour remercier et faire honneur à notre Terre mère et nourricière qui porte ces pommes et à notre père Soleil chaleureux qui les a gorgées de lumière.

Je t’invite également à reprendre ton rêve, à faire le point sur ton avancée vers celui-ci. À reparcourir la liste faite lors du rituel de Litha où tu as noté les abondances que tu souhaitais voir s’incarner dans ta vie, puis à cocher ce qui s’est présenté à toi pendant l’été. Cela te permettra d’y voir plus clair sur les points en suspens. Sont-ils toujours d’actualité ? Y a-t-il de nouvelles choses à ajouter ou à enlever de la liste ?

Ressens, dans ton cœur, tes intentions pour la saison dans laquelle nous entrons. Celle de l’automne, où tout s’éteint doucement. Note-les sur des bouts de papier ou des feuilles d’arbre.

  • Si la Lune est montante ou Pleine, place-les dans une coupe remplie d’eau que tu placeras sous la lueur de la Pleine Lune. Tu pourras alors t’accorder un temps méditatif et de ralentissement, avec tes intentions baignées de la sagesse de la Lune.
  • Si la Lune est descendante ou Noire – comprendre lors de la Nouvelle Lune, brûle-les dans une casserole en fonte et place les cendres de tes intentions à la terre. Tu pourras alors t’accorder un temps méditatif et de ralentissement, avec tes intentions entre ciel et terre.”

Femme Lunaire – agenda chamanique et cyclique d’Amandine Sellier et Charlotte Daynes, éd. Véga – 16,90 euros

Source: Lire L’Article Complet