Mariage : voici comment payer ses noces moins cher

Vous projetez de vous marier l’an prochain et rêvez d’une belle fête avec une centaine d’invités? Tablez sur un budget moyen de 11 000 €*. Nos suggestions pour faire baisser la note.

Anticipez

Règle numéro un pour maîtriser votre budget : lancer les préparatifs au moins neuf mois à l’avance. Ainsi, non seulement vous aurez le choix des salles, mais vous pourrez aussi prendre le temps de comparer les offres des prestataires (location du lieu, repas, tenue…), de demander des devis et de tout négocier. Car ce n’est pas parce que vous vous mariez que vous devez tout payer plus cher ! Et, au moment de réserver, privilégiez le versement d’arrhes aux acomptes, qui interdisent tout désistement. Une sage précaution pour ne pas y laisser trop de plumes en cas d’annulation. 

Budgétez

Galerie: Ce que vous réserve le mois de novembre selon votre signe astro (Oh My Mag)

C’est primordial si vous ne voulez pas vous retrouver à découvert ou devoir rogner à la dernière minute sur des dépenses essentielles au succès de la fête : photographe, traiteur, DJ, maquilleur, coiffeur… Utilisez les simulateurs des sites spécialisés comme weddzy.com, budget-mariage.com ou mariee.fr.

Osez la différence

Les pros du mariage croulent sous les demandes les samedis de mai à septembre, ce qui ne les incite pas à accorder des remises. Cela devrait être encore accentué cette année avec tous les reports dus au Covid-19. En revanche, si vous convolez hors saison et/ou un vendredi ou un dimanche, vous pouvez espérer décrocher des rabais de 20 à 30 % pour des prestations équivalentes. Et si vous poussez l’originalité aussi dans le choix de la salle, du traiteur (pourquoi pas un food truck ?) ou de la déco, vous grappillerez encore quelques milliers d’euros !

Faites-vous « sponsoriser »

Si vous n’êtes ni une blogueuse ni une instagrameuse aux milliers de fans, aucune illusion à vous faire ! Vous risquez d’avoir du mal à séduire des marques pour qu’elles vous prêtent vêtements et accessoires. En revanche, la plupart des mariés sollicitent parents et amis pour financer tout ou partie des agapes, voire mettre à contribution leurs talents. Soit directement, soit par le biais d’Internet en créant un site, une page Instagram, en ouvrant une cagnotte en ligne ou en faisant appel au financement participatif.

* Source: Etude « Les Français et le mariage, budget et financement », CSA Research pour Cofidis, janvier2018

>A découvrir également : Comment parler de sexualité à nos ados ?

Source: Lire L’Article Complet