Meurtre d’Arthur Noyer : ce que le procès de Nordahl Lelandais révèle de sa personnalité

Lundi 3 mai au matin, Nordahl Lelandais comparait pour la première fois devant la cour d’assises de Chambéry, en Savoie, pour le meurtre du caporal Arthur Noyer, survenu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017.

Invité à livrer sa version des faits, l’accusé de 38 ans assure n’avoir pas eu l’intention de tuer le jeune militaire. Sa mort est accidentelle, d’après son récit. Il maintient que celle-ci est survenue au cours d’une altercation violente entre les deux hommes, et que c’est le caporal tué qui aurait provoqué cette bagarre. Les juges n’ont pas retenu cette version, et l’ont renvoyé pour homicide involontaire.

Dès l’après-midi de cette première journée d’audience, la cour s’est intéressée à la personnalité de Nordahl Lelandais

Si l’avocat de l’ancien maître-chien avait obtenu des magistrats l’annulation d’une expertise psychiatrique, car son auteur s’était exprimé avant le procès sur le plateau de C a vous, sur France 5, l’enquêtrice de personnalité s’est trouvée face au jury. Cette dernière a décrit un parcours “sans difficultés particulières”, avant de qualifier la vie professionnelle du meurtrier présumé de la petite Maëlys, ici jugé pour le meurtre du militaire de 23 ans, de “peu stable”, relaie Ouest France.

Les récits de ceux invités à la barre, mardi 4 mai, au deuxième jour du procès, laissent entrevoir une personnalité violente et perverse, prêtée par divers témoins à l’homme assis dans le box. Les souvenirs de cinq ex-partenaires, quatre femmes et un homme, ont été écoutés attentivement.  

En couple, Nordhal Lelandais est décrit comme violent

Vanessa, en couple durant plusieurs mois avec Nordahl Lelandais, s’était même installée avec lui. Après des débuts calmes et tendres, elle évoque des disputes “assez violentes” dans lesquelles il lui lançait des insultes telles que “pute” et “bouffonne”, retranscrit France Info.

Le jour de leur rupture, le meurtrier présumé d’Arthur Noyer s’est montré particulièrement violent avec elle. Elle se souvient : “Il m’a pris par les bras, m’a secouée comme une feuille de papier et m’a jetée sur le lit.” 

Nordhal Lelandais et Céline, autre interrogée, étaient en couple durant “un an et sept mois”, d’après cette dernière. La femme raconte à la barre avoir porté plainte à deux reprises contre son ex-conjoint qui “rôdait” aux alentours de son domicile, pour “atteinte à la vie privée” et “mise en danger de la vie d’autrui”. Classées sans suite.

Il est venu me terroriser. Il avait une tronçonneuse attachée dans le dos. Je suis partie en courant. À partir de là, je savais que j’allais mourir.

Céline glace l’assemblée quand elle raconte une “visite dans la forêt” de l’homme au “regard noir” et au “visage fermé”, alors qu’elle promenait ses chiens, qui aurait eu lieu selon elle le 10 avril 2017, soit la veille du meurtre d’Arthur Noyer. “Il est venu me terroriser. Il avait une tronçonneuse attachée dans le dos. Je suis partie en courant. À partir de là, je savais que j’allais mourir”. 

Un “manipulateur” aux “gros besoins” sexuels

Céline affirme que celui qu’elle qualifie de “manipulateur” l’a filmée à son insu dans leur intimité avec l’objectif de poster ensuite ces vidéos sur un site pornographique. Les deux derniers témoins à la barre racontent eux avoir rencontré “Jordan”, son pseudo numérique, sur des sites de rencontres. Il filmait, là aussi, leurs ébats. 

Les “besoins sexuels” de son ex-compagnon sont “plus importants” que la normale, dit encore Vanessa.

Chloé, âgée de 17 ans au moment de sa relation avec l’accusé qui en avait alors 29, explique que ce dernier “ne s’est pas toujours arrêté quand elle lui disait avoir mal“, retranscrit France Info.

Autant de récits qui révèlent la personnalité brutale de l’homme qui a avoué avoir commis des actes pédocriminels sur deux de ses petites-cousines. Pour le co-détenu de Nordahl Lelandais à qui il s’était confié, Arthur Noyer aurait été battu à mort parce qu’il aurait refusé ses avances.  

  • Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais échappe à la mise en examen pour le viol de la fillette
  • “Il nous a bousillés” : les cousins de Nordahl Lelandais témoignent

Source: Lire L’Article Complet