Peut-on se passer de mutuelle après 55 ans ?

Découragés par un budget santé de plus en plus important, 12 % des seniors se passent de mutuelle. Mais est-ce une bonne idée ?

Restez informée

Le coût moyen d’une complémentaire santé après 55 ans ? Trois fois plus qu’à l’âge de 25 ans, soit 1 257 € cette année selon Lelynx.fr (4,5 % de plus qu’en 2020), et jusqu’à 3 000 € pour les couvertures les plus complètes.

6 000 € pour une semaine en réanimation

Si l’on n’a que des soins courants et que l’on consulte un généraliste conventionné de secteur 1, il est évident que l’on économise en se passant de complémentaire (faites le calcul en analysant vos habitudes sur deux ans). Mais au premier pépin de santé, la balance s’inverse : pour une journée à l’hôpital facturée 1 700 € (c’est le tarif moyen en chirurgie), la Sécurité sociale couvre 80 % des frais (on ne règle donc que 340 €). Toutefois, pour quatre jours, le reste à charge monte à 1 360 € ! Et en réanimation ? Le tarif journalier grimpe alors à 4 628 € (source AP-HP), soit 6 482 € à régler de votre poche pour sept jours (durée moyenne de séjour d’un malade du Covid-19). Et l’ardoise peut atteindre quatre fois ce montant, puisque ce n’est qu’au 31e jour d’hospitalisation que la Sécurité sociale rembourse à 100 % !

Optique, dentaire, audio : un lourd reste à charge

Depuis la réforme “100 % Santé”, ceux qui disposent d’une complémentaire ou de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) peuvent s’équiper de lunettes, prothèses audio ou dentaires sans aucun reste à charge. À défaut de mutuelle, on acquitte toujours 170 € pour une couronne dentaire d’entrée de gamme ou 710 € pour un appareil audio de Classe 1 (le moins cher). Et pour les soins ou les produits non concernés par ce 100 % Santé ? Sans mutuelle, le reliquat s’envole alors jusqu’à 1 800 € pour un bridge (avec seulement 196 € remboursés par la Sécu) et de 600 à 2 000 € pour un implant (non remboursé par la Sécu).

Cherchez un contrat adapté

À tout moment, vous pouvez souscrire une complémentaire. Si vous ne voulez pas vous ruiner, vous pouvez vous contenter d’une formule d’entrée de gamme “responsable” (dès 600 € par an pour un senior), afin d’être protégé en cas d’hospitalisation et de pouvoir accéder aux offres “100 % Santé”.

Pour obtenir une meilleure couverture, n’hésitez pas à demander des devis via des courtiers tels que Lelynx.fr ou bien Magnolia.fr. En étudiant vos attentes et vos habitudes, ils vous proposeront un contrat adapté.

Attention, pour les garanties coûteuses tel le remboursement d’une prothèse dentaire, des délais de carence de quatre à douze mois peuvent s’appliquer après la souscription (pas de carence pour les hospitalisations imprévues). Il est donc important de bien lire le contrat si vous avez des soins prévus peu après sa signature, afin d’être certain d’être couvert.

Les conseils de l’experte

“Si votre contrat ne vous convient plus, changez-en plutôt que de vous passer de mutuelle. Depuis décembre 2020, il est possible de le résilier à tout moment s’il a plus d’un an, et ce, pour une prise d’effet un mois plus tard. C’est la nouvelle mutuelle qui se charge des formalités. Auparavant, les complémentaires étaient reconduites chaque année de manière tacite et il fallait envoyer une lettre recommandée au minimum deux mois avant la date d’échéance.”

Merci à Astrid Cousin, porte-parole chez Magnolia.

A lire aussi :

⋙ Je pars à la retraite, ai-je intérêt à garder ma mutuelle de salarié ?

⋙ Mutuelle : on peut enfin résilier son contrat sans frais, à tout moment

⋙ Mutuelles : comment faire le bon choix ?

Source: Lire L’Article Complet