Phobie des pieds : comment traiter la podophobie ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la podophobie, autrement dit la peur irrationnelle des pieds. Cette peur peut notamment être due à une aversion pour la saleté. Julie Scouppe, psychologue, dévoile les solutions pour soigner cette phobie.

Restez informée

La podophobie se caractérise par une peur irrationnelle des pieds. Lorsqu’elle aperçoit son orteil ou celui d’un autre individu, la personne phobique peut ressentir une importante angoisse provoquant une accélération du rythme cardiaque, une transpiration excessive ainsi que des comportements d’évitement.

Quelles sont les causes pouvant être à lorigine de la podophobie ?

Toutes les phobies ont diverses origines. La podophobie peut notamment être liée à une peur de la saleté, voire des maladies, car les pieds touchent le sol, sont enfermés dans les chaussures et peuvent être odorants. “Cette peur peut également être due à un traumatisme pendant lenfance. La personne a pu subir des moqueries ou des humiliations qui ont déclenché un complexe”, explique Julie Scouppe, psychologue.

La cause d’une phobie n’est pas toujours identifiable, mais il est possible que cette peur ait été transmise par un membre de l’entourage. En cause ? “Ce sont des comportements que lon intègre pendant l’enfance, par exemple quand on voit un de ses parents avoir peur des pieds Inconsciemment, on assimile cet élément ou cet objet à quelque chose de dangereux”, précise la psychologue.

La podophobie peut également survenir à l’âge adulte. “Les causes sont généralement différentes, mais la peur des pieds peut aussi apparaître en raison de moqueries ou dhumiliations par rapport à l’aspect physique des pieds. Mais cette phobie se construit principalement pendant l’enfance et l’adolescence”, complète la spécialiste.

Podophobie : quelles sont les solutions pour surmonter la peur des pieds ?

Une personne phobique des pieds ne réagit pas à un raisonnement logique ou rationnel. Elle sait qu’il n’existe aucun danger réel lié aux pieds, mais elle ne parvient pas à se raisonner. Plusieurs méthodes permettent cependant de calmer les troubles anxieux associés à la podophobie. Julie Scouppe recommande notamment la cohérence cardiaque. Cette technique consiste à contrôler  sa respiration afin de diminuer la fréquence cardiaque et de réduire le stress et les tensions. “La méditation ainsi que les loisirs apaisants tels que la marche, les bains, le sport, les activités manuelles ou encore artistiques permettent également de se vider la tête et de sapaiser”, préconise la psychologue.

Dans certains cas, une phobie peut s’avérer réellement handicapante, car elle entraîne de nombreuses souffrances et des comportements d’évitement. Il est alors conseillé de suivre une psychothérapie. Une thérapie cognitive et comportementale (TCC) est généralement proposée à la personne phobique afin d’apprivoiser très progressivement sa phobie en l’exposant à l’objet de sa peur.

“Les séances se déroulent au rythme de la personne suivie. On commence d’abord par en parler et on peut lui demander d’imaginer ses pieds ou ceux d’une autre personne. On lui fait ensuite visualiser des photos ou des vidéos de l’objet craint. La dernière étape se caractérise par une confrontation avec la réalité. Le patient peut aller faire une manucure, mettre du vernis sur ses ongles ou regarder les pieds de son/sa conjoint(e)”, indique la psychologue. Cette pratique a un impact cognitif : la personne apprend une nouvelle réaction et à concevoir sa peur différemment.

Le patient peut également débuter des séances de Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR), autrement dit une désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires, ou de brainspotting, une technique dérivée de l’EMDR. “Lobjectif est de prendre en charge les traumatismes en utilisant la musique et les champs visuels. Ces méthodes stimulent les capacités d’auto-guérison du cerveau”, souligne Julie Scouppe en ajoutant que l’hypnose est également une bonne approche pour soulager les anxiétés dues une phobie.

La peur des pieds peut-elle entraîner dautres phobies ?

Selon Julie Scouppe, la podophobie peut être associée à d’autres phobies telles que la peur de la saleté. “Une personne podophobique peut développer de nombreuses angoisses liées à l’hygiène ou à la propreté, mais il est cependant difficile de savoir quelle phobie cause la seconde”, détaille la psychologue. Cette peur des pieds peut également créer des complexes physiques basés sur des critères de beauté.

Merci à Julie Scouppe, psychologue

Source: Lire L’Article Complet