Portrait de Napoléon II, surnommé « L’aiglon »

Le fils de Napoléon Ier, qui n’a jamais régné, a été ainsi surnommé après sa disparition précoce.

Restez informée

Dans l’ombre de son père

François Napoléon naît en 1811. L’héritier de l’Empire français est aussitôt proclamé roi de Rome. Lorsque Napoléon Ier abdique en 1815, au terme des Cent-Jours, il désigne comme successeur Napoléon II, son fils âgé de 4 ans. Mais depuis un an, celui-ci est à Vienne où l’a emmené sa mère, l’ex-impératrice des Français Marie-Louise (et fille de l’empereur d’Autriche François Ier). Le jeune garçon, désormais appelé Franz et nommé duc de Reichstadt, ne reverra jamais son père, mort en exil sur l’île de Sainte-Hélène, en 1821. Elevé sous surveillance à la cour d’Autriche, le prince incarne en France l’espoir des bonapartistes qui rêvent d’un Second Empire. Mais en 1832, il est emporté par la tuberculose. Il n’a que 21 ans.

Un poème et un drame

Quelques jours plus tard, Victor Hugo compose le poème Napoléon II, intégré au recueil des Chants du crépuscule. Il décrit la chute de Napoléon Ier en alexandrins : « Oui, l’aigle, un soir, planait aux voûtes éternelles, lorsqu’un grand coup de vent lui cassa les deux ailes. Sa chute fit dans l’air un foudroyant sillon. Tous alors sur son nid fondirent plein de joie. Chacun selon ses dents se partagea la proie. L’Angleterre prit l’aigle et l’Autriche l’aiglon ! » Mais ce surnom posthume ne devient populaire qu’avec le succès de L’Aiglon, un drame en alexandrins d’Edmond Rostand, représenté à Paris en 1900. Le jeune homme y est interprété par… Sarah Bernhardt, âgée de 55 ans !

Le symbole de l’Empire

Maître du ciel, l’aigle évoque la puissance, la rapidité et l’acuité visuelle. Dès l’Antiquité, les légions romaines brandissent « l’oiseau de Jupiter » comme emblème. A une ou deux têtes, il symbolise ensuite l’idée d’empire (romain, byzantin, carolingien, germanique, autrichien…). Fondateur de l’Empire français en 1804, Napoléon a donc mis un aigle sur son blason et la hampe des drapeaux militaires. Son manteau impérial, quant à lui, est parsemé d’abeilles, ses propres armoiries.

A lire aussi :

⋙ “Croque-mémés” : Jean Castex explique son drôle de surnom
⋙ Anne Hidalgo : ce surnom que lui donnaient ses opposants pour l’humilier
⋙ Edouard Philippe : ce drôle de surnom que lui donnent ses opposants
⋙ Eric Cantona et Rachida Brakni : ces drôles (et très surprenants) surnoms “animaliers” qu’ils se donnent

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Animo n°1 mai-juin 2020

Source: Lire L’Article Complet