Pourquoi les femmes enceintes doivent-elles éviter de boire du café ? Michel Cymes répond

Boire trop de café durant la grossesse peut exposer à des risques pour le futur bébé, comme le rappelle Michel Cymes sur RTL. Découvrez pourquoi, et combien de tasses maximum faudrait-il boire quotidiennement.

Restez informée

Si le café possède des vertus pour la santé, grâce à sa richesse en polyphénols, des antioxydants qui protègent du stress oxydatif, ou encore son apport intéressant en magnésium et son action coup de fouet en cas de fatigue passagère, cette boisson ne doit pas être consommée en excès.

Et c’est tout particulièrement aux femmes enceintes, que Michel Cymes s’adresse dans sa dernière chronique sur RTL. Le médecin généraliste revient sur les méfaits d’une surconsommation de café pendant la grossesse.

Grossesse : boire plus de 4 tasses de café par jour expose à un risque d’enfant mort-né

Le spécialiste rappelle qu’une étude menée par des chercheurs danois, auprès de 20.000 femmes enceintes, a révélé que “le dégât majeur, c’est le risque accru d’avoir un enfant mort-né.”

Selon ces travaux, les femmes enceintes qui boivent entre 4 et 7 tasses de café par jour, ont deux fois plus de risques de perdre leur bébé, et lorsque cette consommation de café dépasse les 8 tasses par jour, ce risque est quatre fois plus élevé.

Pourquoi une surconsommation de café est particulièrement néfaste durant la grossesse ?

En se référant à différents travaux menés sur les effets de la caféine sur le futur bébé, Michel Cymes détaille les risques encourus d’une surconsommation de café durant la grossesse.

“D’abord un retard de croissance qui, à l’arrivée, se traduirait par un bébé qui ne pèsera pas le poids qu’il est censé peser.”, indique-t-il, en citant une étude norvégienne.

“Si un bébé qui est dans la moyenne naît avec quelques centaines de grammes en moins que prévu, ça va. Mais si ça touche un bébé qui, initialement, est un petit gabarit, ça peut devenir problématique.”, explique le spécialiste.

Le développement cérébral du futur bébé peut également être affecté en cas de consommation excessive de café durant la grossesse.

“A trop aimer la caféine, on expose l’enfant à naître à des problèmes de mémoire et on augmente sa sensibilité aux crises d’épilepsie”, alerte Michel Cymes, qui cite cette fois-ci des travaux menés par l’INSERM.

Par quoi remplacer le café pendant la grossesse ?

Michel Cymes recommande donc de se limiter à 2 tasses par jour lorsque l’on est une femme, enceinte ou non, et 3 tasses de café par jour si on est un homme.

Comme le rappelle le médecin généraliste, attention à certaines boissons gazeuses, qui contiennent elles aussi de la caféine !

Sans oublier le thé vert ou le thé noir, qui en plus de contenir de la théine, contiennent également de la caféine.

Alors, si boire un peu de thé quotidiennement n’est pas contre-indiqué durant la grossesse, il ne pas en abuser, tout comme le café et les sodas.

Boire de l’eau reste le meilleur moyen de s’hydrater correctement durant la grossesse. Mais le rooibos, aussi appelé thé rouge, qui ne contient ni théine, ni caféine, et qui est riche en oligoéléments, peut être une alternative intéressante au café le matin ou après un repas, par exemple.

Source: Lire L’Article Complet