Quelles cures anti-stress pour affronter l’automne ?

Les jours se raccourcissent. Le froid s’invite dans notre quotidien : on ressort alors plaids et pulls chauds. Bref, c’est l’automne. 

Pour mieux traverser cette saison et notamment décompresser, des établissements proposent des cures express anti-stress : des parenthèses enchantées pour se reconnecter à soi et oublier les soucis du quotidien. 

Le séjour D-Stress au Domaine du Mas de Pierre, à Saint-Paul de Vence

https://www.instagram.com/p/CP6KENRj-4P/

Trois jours pour souffler pour de bon. Au cœur d’un écrin de nature illuminé par le soleil niçois, le Domaine du Mas de Pierre propose une cure adaptée à chaque saison. En automne, il est question de relaxation et d’apaisement avec la cure D-Stress. 

Au programme de ce séjour : de la balnéothérapie, des massages sur-mesure (pierres chaudes, volupté, etc), un accès au spa illimité (hammam, sauna, mur de glace), des cours de fitness inspirés du pilates et du yoga, le tout accompagné de repas équilibrés au restaurant gastronomique La Table de Pierre et de panoramas à couper le souffle. 

La recette parfaite pour débrancher son cerveau le temps d’un long week-end et de rentrer, apaisée et reposée. 

Plus d’informations sur www.lemasdepierre.com 

Le séjour Mer & Méditation aux Thermes Marins de Saint Malo

https://www.instagram.com/p/B0DonCYiSlU/

13 heures de méditation de pleine conscience et 12 soins rythment ce séjour au sein de ce temple de la thalassothérapie, situé en front de mer sur la magnifique côte d’Émeraude. Bercé par le doux bruit des vagues, c’est l’alliance parfaite pour apaiser corps et esprit.

Les journées se déroulent dans un calme absolu avec différents ateliers au cours desquels le lâcher-prise est de mise (pleine conscience du souffle, respiration libre et respiration contrôlée, prise de conscience et pratiques pour se recentrer, pleine conscience du corps et des sensations, étirements allongés, pleine conscience des sons et des pensées, marche en pleine conscience pieds nus dans le sable, méditation sur les cinq sens).

Des soins de thalassothérapie relaxants et décontracturants (modelage sous affusions, enveloppements d’algues, douches sous-marines, drainages marins, Ondorelax, bain Jet) et un passage au Spa (Réflexologie Crânienne Émotionnelle, Modelage Relaxant Indien) clôturent cette parenthèse enchantée. 

De la tête aux pieds, la détente est totale. On repart des Thermes comme sur un nuage. 

Plus d’informations sur thalasso-saintmalo.com

Reconnexion à soi et shot de créativité avec Namastrip

https://www.instagram.com/p/CV-3SK2sfYL/

L’agence de voyage spécialisée dans le bien-être Namastrip propose pour la saison froide des retraites relaxantes et épanouissantes, parfaites pour s’extraire d’un quotidien sous tension.

Selon ses envies et ce qui résonne en nous, on opte pour une parenthèse yoga près des falaises brutes de Normandie pour « 4 jours de yoga, méditations, ateliers puissants et grands moments de partages » pour se « reconnecter à votre essence ». Ou alors pour un séjour en Provence, axé cette fois sur  l’art-thérapie avec au programme danse, aquarelle, argile, écriture, chants… 

À partir de 650 euros – plus d’informations et réservations sur Namastrip-retreats.com. 

En attendant de choisir une retraites, Namastrip-online.com propose également des accompagnements holistiques en vidéo – nutrition, épanouissement, yoga, etc.

Retraite yoga au coeur de la Provence au Payanet

https://www.instagram.com/p/CN2uK5-gToX/

3,2,1 : inspirez. Au coeur de la Provence, Le Payanet nous invite à souffler. 

“Préparez vous à faire de longues et profondes inspirations, à sentir les muscles de votre dos s’étirer lentement, à prendre conscience que vous pouvez observer le flux de vos pensées de manière détachée, et que tout cela, bien évidemment, vous apaise puissamment et naturellement”, promet le site du lieu. 

Le programme du séjour et la durée se choisissent à la carte, pour permettre à tout le monde de trouver la recette déstressante idéale. Méditation, yoga, mais aussi randonnées en pleine nature, séance de créativité… Il y en a pour tous les goûts. 

Plus d’informations sur www.lepayanet.fr

Quelle cure anti-stress faire à la maison pour affronter l’automne ?

https://www.instagram.com/p/B5QJ3wZi0Gg/

Si on ne peut ou ne veut pas forcément partir pour se ressourcer quand vient la saison froide, il est également possible d’adopter une routine anti-stress chez soi

Ainsi dès le mois d’octobre généralement et jusqu’à l’arrivée du printemps, le corps est soumis à différents générateurs de stress. “Le manque de lumière nous impacte physiologiquement : il provoque une baisse de la sécrétion de la sérotonine, et cela perturbe nos cycles circadiens et peut provoquer de la déprime notamment”, prévient d’emblée la naturopathe Amélie Mounier. Et cela entraîne aussi une moins bonne résistance au stress ambiant. 

Alors que l’on devrait, selon notre experte, ralentir et prendre plus soin de soi, la rentrée, puis la course effrénée jusqu’aux fêtes de fin d’année ont plus tendance à nous éreinter. “Il y a bien sûr différents facteurs (le froid, le manque d’énergie, le stress au travail) mais in fine, le fait de garder le même rythme pendant l’automne fait qu’on est plus perméable au stress”, explique Amélie Mounier. 

De fait, elle propose toute une série de bons réflexes pour adopter une nouvelle routine anti-stress pendant la saison froide. 

  • Le sommeil  

Premier point fondamental : le sommeil. Selon l’experte en naturopathie, en plus de ralentir, on devrait prendre encore plus soin de ses nuits. Elle conseille ainsi d’essayer de se coucher 30 minutes plus tôt pour allonger nos nuits, et d’éviter de se sur-stimuler. 

  • La lumière

La luminothérapie est aussi un bon geste à intégrer dans une routine anti-stress pendant la saison froide. Car qui dit plus de lumière, dit des cycles circadiens mieux réguler et un organisme moins épuisé. “On peut utiliser une lampe ou des lunettes de luminothérapie, pendant 30 minutes le matin, pour couper la nuit”, conseille Amélie Mounier. 

Mais ce n’est pas tout : même s’il fait froid et gris, la spécialiste du bien-être invite à sortir tous les jours en journée, ne serait-ce que 10 à 15 minutes. “Ce n’est pas évident en cette saison car quand on va travailler il fait nuit, quand on rentre aussi. On ne voit presque jamais la lumière du jour, or c’est très important. Si possible, sortez 10 minutes à la pause déjeuner tous les jours”. Et ce, même en télétravail ou quand il bruine. 

  • Les vitamines et minéraux

Qui dit manque de lumière dit généralement carence en vitamine D. “Le mieux, c’est évidemment de commencer par une prise de sang pour voir si on est carencé, puis d’en référer à son médecin”, débute Amélie Mounier. “Celui-ci pourra alors vous prescrire une supplémentation de 1000 à 4000 ui sous forme de gouttes – généralement mieux assimilée que les ampoules -. Il existe des versions végétales (avec du lichen boréal qui est une algue) ou animales (à base de lanoline)”. 

On peut aussi renforcer ses apports en vitamine C (acérola) par l’alimentation ou en supplémentation ainsi qu’en B12, pour éviter les coups de fatigue. 

Pensez aussi au magnésium, très utile en cas de coup de fatigue ou de stress. Là encore, la naturopathe préconise un bilan sanguin pour vérifier les taux, puis d’en référer à votre médecin traitant. 

Généralement, les cures doivent durer 3 semaines suivies d’une fenêtre thérapeutique d’une semaine pour éviter les accoutumances ou les surdosages. 

  • L’alimentation  

Côté alimentation, là aussi il faut s’adapter. “Pour commencer, il faut privilégier les légumes de saison !”, insiste Amélie Mounier. Fini donc les concombres, tomates et autres fruits et légumes d’été et place aux légumes racines, aux courges, aux soupes bien chaudes… 

On peut également renforcer notre apport en tryptophane, qui est un acide aminé précurseur de la sérotonine. “On en trouve dans le riz complet, les noix de cajou, les bananes, les légumineuses, ou encore les oeufs, les poissons gras, et le chocolat noir”, liste notre experte. L’idéal, c’est de les consommer avec un peu de protéine pour mieux assimiler la sérotonine.

“Il faut aussi faire attention à ses apports en oméga 3 en utilisant des huiles végétales (sans cuisson, une cuillère à soupe par personne) ou bien des petits poissons comme les sardines ou le maquereau, les graines de lin, les graines de chia, etc”, explique Amélie Mounier. “Il est également possible de se supplémenter avec des capsules d’huiles de poisson”, ajoute-t-elle. 

  • Les huiles essentielles 

Les plantes et huiles essentielles peuvent être de précieuses alliées pour lutter contre le stress de l’automne. 

L’HE d’épinette noire a un grand effet anti-fatigue : diluée dans une huile végétale, on peut masser les glandes surrénales (au niveau des reins, ndlr). Attention toutefois, cette huile essentielle a différentes contre-indications (femmes enceintes, troubles respiratoires, pathologies rénales, etc) et nécessite l’aval d’un professionnel de santé. Elle s’utilise par ailleurs en cycle très court pour éviter de provoquer des atteintes rénales. 

Parmi les autres huiles essentielles, la naturopathe liste celles qui ont un pouvoir relaxant : “On peut se tourner vers les agrumes en premier lieu, l’orange douce, la bergamote, le petit grain bigarade aussi qui est un excellent relaxant cérébral ou la mandarine verte. La lavande est aussi une bonne option grâce à son côté relaxant. En réalité, l’important c’est aussi d’aller vers des odeurs qui vous plaisent”. 

On peut utiliser ses huiles essentielles en diffusion (attention aux enfants, femmes enceintes etc) mais aussi dans un bain. 

Côté phytothérapie, on peut se tourner vers le rhodiola ou le griffonia, qui ont des vertus apaisantes. Mieux vaut demander à un.e expert.e en phytothérapie. 

Autre recommandation de notre experte en naturopathie : ces pistes pour une meilleure routine bien-être ne sont évidemment pas à adopter toutes en même temps et ne doivent rester qu’une béquille à un instant T, pas un traitement sur le long court. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé. 

  • Les gestes bien-être 

Mais une routine anti-stress ne serait pas complète sans les rituels complémentaires : massages, méditation, yoga et autres sports doux… “Il faut trouver les activités et soins qui vous font du bien à vous. On peut aussi travailler la cohérence cardiaque, qui est une clé efficace contre le stress”, conseille encore Amélie Monnier. 

Dernière recommandation de notre experte : “lâchez du lest, ralentissez. C’est peut-être le principal conseil d’ailleurs. Il faut savoir ne rien faire quand on a envie de ne rien faire, et prendre du temps pour soi”.

Source: Lire L’Article Complet