Ramadan 2021 : mois du jeûne musulman, à quelle date ?

La date du début du Ramadan sera connue à l’issue de la Nuit du doute, qui a lieu ce dimanche 11 avril. Tout comme la profession de foi, le pèlerinage à la Mecque, la prière et l’aumône obligatoire, le Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’islam.

  • Signification du Ramadan
  • Date du Ramadan 2021
  • Qui peut suivre le Ramadan ?
  • Ramadan et rupture du jeûne
  • Fin du Ramadan : Aïd-el-Fitr

Qu’est-ce que le Ramadan ? Signification

[Mise à jour du 6 avril à 14h36]. Pour rechercher l’origine du Ramadan, il faut remonter à l’an 610. L’ange Gabriel serait apparu au prophète Mahomet afin de lui révéler le Coran. Cette révélation – Laylat al-Qadr ou encore Nuit du destin – serait survenue durant le Ramadan. C’est pour commémorer cet évènement que les musulmans pratiquent le jeûne durant un mois. Formé par la racine arabe “ar-ramad”, Ramadan signifie “chaleur accablante”

Quand commence le mois de Ramadan en 2021 ?

En France, en 2021, le Ramadan devrait débuter le mardi 13 avril et s’achever le mercredi 12 mai. Néanmoins, la date officielle ne sera connue qu’à l’issue de la Nuit du doute, moment d’observation lunaire, qui se tiendra à la Grande Mosquée de Paris ce dimanche 11 avril, selon un communiqué de la Mosquée de Paris. “Les responsables musulmans et les imams se réuniront à la Grande Mosquée de Paris le Dimanche 11 avril 2021 à 18 heures 30 pour la décision et l’annonce solennelle de la date du début du mois béni de Ramadan 2021 Le Ramadan débute lors du neuvième mois de l’année lunaire, lorsque le premier croissant de la nouvelle lune est visible. Le point sur les pratiques du Ramadan” Le Ramadan débute lors du neuvième mois de l’année lunaire, lorsque le premier croissant de la nouvelle lune est visible. 

Qui peut suivre le Ramadan ?

Toutes les personnes pubères sont visées par le jeûne. Certains musulmans peuvent cependant être exemptés de cette pratique dans des cas strictement définis : en cas de maladie chronique, de grossesse, de voyage ou de grand âge.

Ramadan et rupture du jeûne

Le Ramadan est donc encadré par deux moments-clés. Chaque soir, lorsque le soleil se couche, le jeûne peut être rompu. C’est l’iftar, ou encore le repas du soir. Jusqu’à l’aube – heure de l’imsak –, les musulmans sont autorisés à manger et boire.

En plus du jeûne, les pratiquants doivent observer des règles comportementales très strictes et respecter certains interdits. Lors de cette période ascétique, ils ne pourront pas avoir de relations sexuelles la journée, fumer, tenir des propos obscènes ou se maquiller. Il est important de relever que le fait de manger par inadvertance n’implique ni expiation ni jeûne de rattrapage. L’étourdi bénéficie donc d’une certaine indulgence. A l’inverse, une transgression délibérée des règles préconisées par le Ramadan annule le jeûne.

Les musulmans pratiquant le Ramadan prient cinq fois par jour, l’une des prières ayant lieu au moment de la rupture du jeûne. L’horaire des prières étant déterminé par le mouvement du soleil, ils doivent se référer à un calendrier des heures de prière.

  • Faire le ramadan : conseils santé, que manger, que boire ?

  • Peut-on jeûner enceinte ou si on allaite ?

  • Recettes ramadan : des idées pour un menu sain et gourmand

  • Bien gérer ses repas pendant le ramadan

  • Maquillage, sexe, règles, douche : permissions et interdits du Ramadan

Fin du Ramadan : comment se passe la fête de l’Aïd-el-Fitr ?

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

L’Aïd el-Fitr marque la fin du Ramadan. Encore appelé “Petite fête”, par opposition à la Grande fête de l’Aïd el-Kébir, l’Aïd el-Fitr donne lieu à diverses réjouissances. Après une prière à la mosquée, les musulmans, à l’occasion d’un déjeuner, peuvent s’offrir des cadeaux ou différents mets à commencer par des pâtisseries. La tradition veut aussi que les pratiquants se parent de nouveaux vêtements et versent une aumône dédiée aux pauvres.

Source: Lire L’Article Complet