Régime cholestérol : la liste des aliments à éviter

En cas de taux de cholestérol élevé, une des premières choses à faire est de modifier le contenu de son assiette. Il est ainsi conseillé de limiter la consommation de certains aliments riches en graisses saturées ainsi qu’en sucres simples et rapides. Voici la liste des aliments à bannir.

Restez informée

Naturellement présent dans l’organisme, le cholestérol est également présent dans l’alimentation. Les trois quarts de ce lipide sont ainsi produits par le foie, et un quart provient de ce que l’on mange. Si le cholestérol est pointé du doigt pour de nombreuses raisons, il est en réalité essentiel à l’organisme, puisqu’il permet notamment de synthétiser certaines hormones ou encore de structurer la membrane cellulaire.

Excès de cholestérol : quelles sont les causes ?

On distingue deux types de cholestérol : le HDL et le LDL. Le premier est qualifié de “bon cholestérol”, car son rôle est de d’éliminer l’excès de cholestérol que l’on retrouve dans le corps. Le second est quant à lui qualifié de “mauvais cholestérol” car il favorise la formation de dépôts gras sur les parois des artères.

Tous deux ont un rôle à jouer dans l’organisme, mais lorsque le cholestérol est présent en excès, cela constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Et pour cause : le cholestérol en excès dans le sang se dépose sur les parois des artères, en particulier les artères coronaires et favorise ainsi les infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

L’hypercholestérolémie n’entraîne pas de symptômes, c’est la raison pour laquelle il est conseillé, dans certains cas, de vérifier régulièrement son taux de cholestérol. Pour ce faire, une simple prise de sang prescrite par son médecin traitant suffit. On considère qu’il est trop élevé lorsqu’il se situe au-dessus de 2,20 grammes par litre de sang. On parle alors d’hypercholestérolémie et cela nécessite de consulter un médecin.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un excès de cholestérol. Parmi eux, on retrouve l’hérédité, certaines maladies du foie ou des reins, le surpoids ou l’obésité, la prise de certains médicaments, mais aussi l’alimentation. Une alimentation trop riche en graisses peut effectivement favoriser l’hypercholestérolémie.

Quels sont les aliments à privilégier en cas de cholestérol ?

Modifier le contenu de son assiette ainsi que ses habitudes alimentaires est d’ailleurs l’une des premières choses à faire en cas d’excès de cholestérol. L’idée ? Manger de tout, mais sans excès. Il est cependant conseillé de privilégier certaines catégories d’aliments en cas d’hypercholestérolémie. Parmi les produits particulièrement conseillés, on retrouve notamment les fruits, les légumes, les poissons, les viandes blanches ou encore les huiles végétales.

Pour lutter contre le cholestérol, la Fédération Française de Cardiologie recommande ainsi de consommer quotidiennement cinq fruits et légumes. En plus d’être bénéfiques pour la santé, ces aliments sont riches en fibres, ce qui réduirait l’absorption du cholestérol alimentaire par l’intestin. Il est aussi conseillé de consommer chaque jour quatre produits laitiers demi-écrémés, trois portions de glucides, mais aussi du poisson, et ce, deux fois par semaine. Pratiquer une activité physique régulièrement est aussi recommandé en cas de cholestérol.

Cholestérol : quels sont les aliments à limiter au maximum ?

Savoir quels aliments mettre dans son assiette en cas de cholestérol, c’est bien. Mais savoir lesquels éviter absolument, c’est encore mieux ! Contre le cholestérol, il convient de limiter au maximum les produits riches en graisses saturées ainsi qu’en sucres simples et rapides. Parmi les aliments à fuir, on retrouve notamment le beurre, le fromage, l’huile d’arachide, les viennoiseries, les fritures, le lait entier ou encore les plats industriels. Pas de panique : il existe des alternatives à ces aliments ! Le beurre peut ainsi être remplacé par de la margarine, l’huile d’arachide par de l’huile d’olive ou de colza et le lait entier par du lait demi-écrémé.

Dans la liste des aliments à éviter en cas de cholestérol, les oeufs sont souvent cités. Mais qu’en est-il vraiment ? Les œufs sont-ils vraiment néfastes en cas de cholestérol ? Cette question revient régulièrement, car le jaune d’œuf est particulièrement riche en cholestérol : il en contient 939 mg pour 100 g. Les œufs ne sont cependant pas à bannir de l’alimentation, à condition de ne pas en abuser ! Certains spécialistes recommandent ainsi aux personnes qui ont un excès de cholestérol de se limiter à 2 ou 4 œufs par semaine.

⋙ Découvrez la liste des aliments à éviter en cas de cholestérol

Sources : la Fédération Française de Cardiologie, le Programme national nutrition santé (PNNS), Vidal et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada.

A lire aussi :

⋙ Cholestérol et perte de poids : quel régime adopter ?

⋙ Cholestérol total : à quoi correspond-il et comment interpréter les résultats ?

⋙ Vrai/Faux : 10 idées reçues sur le cholestérol

Les témoignages des lectrices

“C’est après la ménopause que c’est devenu un problème”

J’avais déjà un petit peu de ventre, mais c’est après la ménopause que c’est devenu un problème. Au quotidien, je ne mets que des jeans et des tee-shirt un peu amples pour camoufler mon ventre. J’aimerais mettre des robes mais je suis trop complexée.

Mon rapport à l’alimentation : Je mangeais gras et beaucoup de choses sucrées. Depuis deux semaines, j’ai arrêté tout ce qui est sucré ou gras. Souffrant d’allergies alimentaires, mes choix sont limités en terme de fruits et légumes. Pour l’instant, il est trop tôt pour voir des résultats. Je marche beaucoup, je fais du gainage à la maison et de la gym et je pense aussi prendre rendez-vous avec une nutritionniste pour avoir un suivi sur le plan alimentaire.

Source: Lire L’Article Complet