Régime Da Vinci ou "code minceur" : quelle est cette méthode qui permettrait de perdre du poids grâce aux maths ?

Mincir sans trop se priver, telle est la promesse du régime Da Vinci, aussi appelé “code minceur”. Cette diète repose sur des proportions dites “idéales” de glucides, de lipides et de protéines qui permettraient d’atteindre un parfait équilibre alimentaire. Mais comment obtient-on ces proportions ? Cette méthode est-elle sans risques ? On fait le point avec la diététicienne et nutritionniste Elsa Orivel.

Le régime Da Vinci ou “code minceur” est une méthode qui ne date pas d’hier. Elle a été développée par Stephen Lanzalotta, un boulanger originaire de Portland, dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. En 2004, ce dernier a expliqué au média CBS News qu’il a eu l’idée de mettre au point cette diète car il avait perdu la moitié de ses clients à cause de l’engouement pour les produits à faible teneur en glucides.

Pour créer le “Da Vinci Diet”, autrement dit le “régime Da Vinci”, le boulanger s’est inspiré du livre Da Vinci Code de Dan Brown afin que les consommateurs mangent de nouveau du pain. “Il n’est ni nutritionniste ni universitaire – il a fait une formation en biologie et en biochimie. Mais Lanzalotta assure que les gens mangent du pain depuis trop longtemps pour que ce soit soudainement la raison pour laquelle tout le monde grossit”, peut-on lire dans la publication du CBS News.

  • FEMME ACTUELLE – Valérie Trierweiler dévoile une photo de son fils Léonard et de sa femme Jennifer

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Ilona Smet topless et sublime sur Instagram

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Nos astuces pour nettoyer le calcaire dans la maison

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Anny Duperey : comment Bernard Giraudeau l'a persuadée de devenir mère

    Femme Actuelle

  • Renforcer les muscles des épaules

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Je ne pouvais plus continuer” : le témoignage poignant de Stella, enfant transgenre, dans “C à vous”

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Mort de Tonton David : son fils répond à la polémique sur la cagnotte créée pour les obsèques

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Un maquillage complet avec un rouge à lèvres

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Céline Dion, heureuse dans les bras d'une femme ? Les révélations de sa biographe

    Femme Actuelle

  • Benjamin Castaldi dévoile les très grosses sommes qu’il a gagnées (et perdues !) au cours de sa carrière

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Mort de Christophe Dominici : les terribles confidences de son père sur le jour de son décès

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jalil Lespert : amoureux, il a très rapidement présenté sa fille à Laeticia Hallyday

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Covid-19 : un assouplissement des mesures est-il possible dans les zones moins touchées ? Jean Castex répond

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Covid-19 : un assouplissement des mesures est-il possible dans les zones moins touchées ? Jean Castex répond

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Annonces de Jean Castex : cette grosse bourde repérée par les internautes

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Gabriel Attal malmené par Enjoyphoenix dans une nouvelle émission

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Valérie Trierweiler dévoile une photo de son fils Léonard et de sa femme Jennifer
    FEMME ACTUELLE – Valérie Trierweiler dévoile une photo de son fils Léonard et de sa femme Jennifer


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Ilona Smet topless et sublime sur Instagram
    FEMME ACTUELLE – Ilona Smet topless et sublime sur Instagram


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Nos astuces pour nettoyer le calcaire dans la maison
    FEMME ACTUELLE – Nos astuces pour nettoyer le calcaire dans la maison


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Après avoir mis au point cette méthode, Stephen Lanzalotta a écrit un livre sur le régime Da Vinci. Ce dernier a été publié en 2006 et est intitulé Le code minceur – La méthode et les recettes d’aujourd’hui inspirées des principes de la Renaissance. On y retrouve des recettes ainsi que des conseils à suivre à la lettre pour réaliser le régime Da Vinci et atteindre un équilibre alimentaire et physique “idéal”.

En quoi consiste le régime Da Vinci ou “code minceur” ?

Le principe du régime Da Vinci est d’adopter une alimentation saine et équilibrée pour perdre du poids. Pour y parvenir, cette méthode se base sur le “nombre d’or”, également connu sous le nom de “divine proportion”, afin que celui qui réalise cette diète puisse manger tout type d’aliment en quantités adaptées. Ce nombre, qui correspond à 1,618, est la valeur d’une proportion. Il est irrationnel comme “pi”.

Il a longtemps fasciné les philosophes, les mathématiciens mais également les artistes. Cette valeur, dont le symbole est “phi” (du sculpteur Phydias), est utilisée dans l’architecture mais aussi dans la peinture. Le peintre italien Léonard de Vinci a eu recours au “nombre d’or” pour trouver les proportions idéales de ses portraits, notamment de son œuvre L’Homme de Vitruve.

Dans le cadre du régime Da Vinci, ce chiffre permet de calculer et de définir la proportion dite “idéale” de protéines, de glucides et de matières grasses pour manger sainement et équilibrée. Stephen Lanzalotta s’est servi du “nombre d’or” pour préparer ses recettes minceur.

Régime Da Vinci ou “code minceur” : en pratique, comment ça marche ?

Il est inutile de compter les calories dans le cadre du régime “code minceur”. Mais on accorde une grande importance à l’équilibre des apports des aliments. Les apports quantifiés sont ceux de trois nutriments : les protéines, les lipides et les glucides. Selon le boulanger américain, les proportions parfaites de chaque aliment sont 52 % de glucides, 20 % de protéines et 28 % de matières grasses.

“Le régime Da Vinci se compose des aliments consommés par les philosophes et les artistes de l’Antiquité, à savoir du poisson, du fromage, des légumes, de la viande, des noix, du vin et du pain”, peut-on lire dans l’article du CBS News. Une étude publiée en novembre 2018, dans la revue Journal of the Pakistan Medical Association, a spécifié que “les aliments frais, riches en fibres et végétariens constituent l’essentiel du régime Da Vinci. (…) L’apport d’eau et d’aliments riches en eau est recommandé”.

Quels sont les inconvénients du régime Da Vinci ou “code minceur” ?

Selon la diététicienne et nutritionniste Elsa Orivel, le régime Da Vinci peut être difficile à tenir sur le long terme car il est assez contraignant. “Il est plus facile de compter des calories ou de se référer à une liste d’aliments autorisés et interdits, que de vérifier les pourcentages pour chaque aliment”, explique-t-elle.

La nutritionniste indique que cela peut être possible mais uniquement si on suit à la lettre les recettes du livre de Stephen Lanzalotta ou si l’on utilise une application qui affiche la composition nutritionnelle de chaque aliment afin d’obtenir la dite répartition.

Dans le cadre de cette diète, la proportion de glucides est plus élevée que celle proposée dans régimes habituels. Elle donc peut être plus facile à suivre pour les personnes qui n’arrivent pas à supprimer complètement le sucre de leur alimentation, mais cela n’est pas “judicieux” en particulier lorsque l’on souhaite perdre du poids, d’après la diététicienne.

“La notion de calories totales est ici oubliée. En revanche, celle de répartition est importante. Mais on a aussi besoin de savoir si ce régime est adapté à toute hygiène de vie ou à une activité sportive, par exemple. Sans ses informations, cette méthode se limite à la répartition des macronutriments”, précise la diététicienne.

Régime Da Vinci ou “code minceur” : est-il dangereux pour la santé ?

Elsa Orivel considère que le régime “code minceur” n’est pas une méthode dangereuse car elle se rapproche d’un équilibre alimentaire. Le régime Da Vinci respecte les recommandations françaises en termes de nutrition. Et pour cause, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) considère que “la fourchette optimale d’apport en lipides est fixée à 35-40 % de l’apport énergétique”, celle en protéines est estimée à 10-20% et celle en glucides est fixée à 40-55%.

Mais, d’après la diététicienne, cette diète ne suit pas les recommandations habituellement données dans le cadre des régimes alimentaires actuels car la proportion en glucides est élevée. Dans son livre, Stephen Lanzalotta martèle que son régime ne conseille pas de bannir les sucres. “Vous pouvez vous adonner aux sucreries sans craindre de compromettre vos résultats. Oui, vous pouvez aller à l’encontre des conseils diététiques de ces dernières décennies. Mangez du pain ! Mangez du beurre !”, peut-on lire dans un extrait de son livre publié par le média ABC News.

“Dans le cadre du régime Da Vinci, on réduit les matières grasses et on augmente les sucres. Cela correspond à l’inverse des régimes pauvres en sucres, qui ont, en général, une teneur plus élevée en lipides”, signale la nutritionniste.

Merci à Elsa Orivel, diététicienne et nutritionniste chez Foodvisor

À lire aussi :

⋙ Régime militaire : que vaut cette méthode qui promet une perte de poids en une semaine ?

⋙ Régime F-Factor Diet : que vaut cette méthode qui promet une perte de poids durable ?

⋙ Régime 80/20 : quelle est cette méthode qui permet de mincir tout en se faisant plaisir ?

Source: Lire L’Article Complet