Éric Zemmour et l’école inclusive : retour sur la polémique

En critiquant l’école inclusive, Éric Zemmour a provoqué une levée de boucliers dans la classe politique et la société civile. Même s’il a ensuite précisé sa pensée, les représentants des associations de handicapés et les parents d’enfants en situation de handicap sont scandalisés.

Les représentants du monde associatif sont également montés au créneau. Jean-Louis Garcia, Le président national de l'Association pour adultes et jeunes handicapés, dénonce une "ségrégation" et Olivia Cattan, présidente de SOS autisme France, des propos "discriminatoires", qui montrent une "méconnaissance" d'Éric Zemmour concernant ces sujets. "L'exclusion des 12 millions de personnes handicapées en France évoquée par monsieur Zemmour (est) profondément nauséabonde", a martelé quant à lui Matthieu Annereau, président de l'Association pour la prise en compte du handicap dans les politiques publiques et privées (APHPP) et non voyant.

Eric Zemmour tente de se rattraper

Face au tollé provoqué par sa prise de position, Éric Zemmour a tenté de faire machine arrière le 15 janvier à Villers-Cotterêts (Aisne). "Bien sûr, il y a des cas où le fait de les mettre dans un établissement ordinaire est une bonne chose car ça leur permet de progresser, de se socialiser. Et puis il y a d'autres cas, réels, plus nombreux qu'on ne le dit, où c'est une souffrance pour ces enfants (…) Ce que j'ai voulu dire, c'est que je ne veux pas que l'obsession de l'inclusion nous prive et nous conduise à négliger la nécessité d'établissements spécialisés", a expliqué le candidat à la présidence de la République. Plus tard dans la journée, il a aussi publié une vidéo sur twitter dans laquelle il affirmé que ses propos ont été détournés par des "politiciens", faisant preuve, selon lui, "de mensonges", et "d'hypocrisie".

"Ma fille est en classe avec une camarade aveugle et tout se passe très bien"

Cette polémique a aussi fait réagir des parents dont les enfants étudient aux côtés d'enfants handicapés dans leur école inclusive. "L'école de ma fille est inclusive et elle côtoie une camarade aveugle et un camarade non voyant dans sa classe. Tout se passe très bien et je pense que l'école inclusive est une chance aussi bien pour les enfants handicapés que pour nos enfants", nous explique Sarah, maman d'une petite fille de CE2 d'une école primaire parisienne. "Depuis que Sophie et Nino sont ma classe, j'ai appris plein de choses sur les aveugles et les non-voyants. Je fais toujours attention à eux et je ne fais pas trop de bruits quand je suis à côté de Sophie (qui souffre de cécité) car elle m'a dit qu'elle entendait beaucoup plus de sons que moi ", explique sa fille Marie, 8 ans.

Scolarisation des élèves en situation de handicap : comment ça se passe ?

  • Sophie Cluzel :"L'enjeu est là, sur les bancs de l'école."

    La secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel s'exprime sur les mesures mises en place pour améliorer la scolarisation des élèves en situation de handicap. Entretien.

    Quelles recommandations ?

    L'Association pour la Prise en compte du Handicap dans les Politiques Publiques et Privées (APHPP) recommande, pour le prochain quinquennat : la création d'un secrétariat d'Etat dédié au sein du ministère de l'Education nationale, la formation au handicap du corps enseignant et du personnel, une meilleure accessibilité de l'ensemble du parc des bâtiments scolaires augmenter le nombre d'AESH Accompagnants d'Elèves en Situation de handicap.

    Source: Lire L’Article Complet