« Sale bourge », auteur et victime de violences familiales

  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « Sale bourge » de Nicolas Rodier, paru le 19 août 2020 aux Éditions Flammarion.

Elise « Pommedereinette », contributrice du groupe de lecture 20 Minutes Livres, vous recommande Sale bourge de Nicolas Rodier, paru le 19 août 2020 aux Éditions Flammarion.
 

Sa citation préférée :

Je me conspue. J’ai envie de faire mal, de briser quelque chose et que l’aigreur qui me ronge se déverse dans tout Paris, qu’elle nous empêche de respirer, puisque depuis toujours, c’est permis dans l’intimité, dans les foyers : de se hurler dessus, se cogner, s’agresser, s’injurier, se juger, s’humilier, se soumettre, se violer.
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que c’est une bombe dérangeante, dont écriture addictive prend aux tripes. Lu d’une traite, en seulement quelques heures, c’est une fascinante étude des différents types de folies qui peuvent se développer au sein d’une cellule familiale et des répercussions inévitables de génération en génération.
  • Parce qu’on assiste à une descente aux enfers au sein d’une famille bien comme il faut, du moins vue de l’extérieur. On souffre avec Pierre, le « héros » du roman, auteur après avoir été victime de violences familiales. On hallucine du comportement de ses parents, on a de la peine pour ses frères et sœurs. On l’aime, Pierre, malgré tout. Et on est fière de Maud, sa compagne qui a le courage et la force de s’extirper du piège de la violence juste à temps.
  • Parce que l’auteur met ses tripes sur la table, on l’ausculte à cœur ouvert, et c’est très courageux. Le héros lui-même est très courageux, tout à fait conscient du mal qui le ronge, mais incapable d’en sortir.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. La femme de Pierre porte plainte contre lui pour violences conjugales. Pierre a frappé, lui aussi, comme il a été frappé, enfant. Que s’est-il passé au sein de cette famille versaillaise, bien sous tous rapports, pour qu’il en arrive là, lui, si sensible à l’origine ?

Les personnages. Pierre, aîné d’une fratrie de six enfants ; Maud, sa jeune épouse ; les parents de Pierre, fous tous les deux, chacun à sa façon

Les lieux. Région parisienne.

L’époque. Des années 1980 à aujourd’hui.

L’auteur. Nicolas Rodier est né en 1982 à Paris où il vit. Sale bourge est son premier roman.

Ce livre a été lu avec l’envie de dénoncer les parents, de donner de l’amour aux enfants. Un livre courageux et utile. Bravo.

Acheter ce livre à la Fnac

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Source: Lire L’Article Complet