Sexothérapie : en pratique, comment ça se passe ?

Comment se passe une sexothérapie ? En quoi peut-elle aider à résoudre des problèmes de couple ? Pourquoi aller voir un sexologue ? Découvrez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur cette forme particulière de psychothérapie.

Restez informée

Se reconnecter à soi, renouer avec son plaisir, ses besoins, ses envies, relancer sa libido, régler des problèmes de couple, apprendre à se masturber… Une sexothérapie permet de résoudre de nombreux dysfonctionnements sexuels et psychologiques. Carole Ruvira, sexologue et thérapeute de couple, nous explique ce qu’est une sexothérapie et comment se déroule une séance.

Sexothérapie : en quoi ça consiste ?

Une consultation chez un sexologue a un intérêt pour la prise en charge des dysfonctionnements sexuels que l’on peut avoir, en couple ou non, et qui sont souvent psychologiques.

“En général, la gynécologie et l’urologie sont certes, des spécialités médicales dans le domaine de la sexualité, mais elles ne vont pas forcément répondre sur la partie psychologique d’un problème. Or, les troubles sexuels sont bien souvent des dysfonctionnements psychologiques”, explique Carole Ruvira, sexologue et thérapeute de couple.

Au contraire, les psychologues ou les psychiatres, ne sont pas forcément les interlocuteurs les plus à même de vous aider sur une problématique qui concerne la sexualité. La grande majorité de leurs patients n’osent pas aborder ce sujet en consultation…

“La sexualité n’a rien d’inné. Même si on aborde certains sujets à l’école, connaître son corps, l’aimer, n’est pas chose facile. Sans parler des croyances, des préjugés, des tabous que l’on a sur la sexualité, de par la société ou notre éducation”, explique-t-elle.

L’objectif d’une sexothérapie est donc de savoir comment on fonctionne, comment fonctionne notre sexualité, et d’avoir toutes les réponses aux questions que l’on se pose, à commencer par la plus répandue en matière de sexualité : “Suis-je normal ?”.

“Une sexothérapie, est un endroit où, en toute sécurité et liberté, on peut déconstruire et reconstruire sa sexualité”, précise la spécialiste.

Des personnes victimes d’un traumatisme peuvent également ressentir le besoin de consulter un sexologue, pour les aider à retrouver leur sexualité, être bien dans leur corps et leur sexualité, malgré les chocs émotionnels ou violences qu’elles ont pu subir, par exemple.

Bon à savoir : une consultation chez un sexologue peut tout à fait se faire seul, ou en couple.

Comment se passe une sexothérapie ?

En fonction du motif de consultation et du type de dysfonctionnement, le nombre de séances peut varier entre 6 et 10 maximum. Dans certains cas, si la personne a une question précise à poser (“Suis-je normal ?”, par exemple), seulement 2 ou 3 séances peuvent permettre de résoudre un problème ou d’apporter des réponses.

Une séance de sexothérapie dure entre 45 minutes et 1 heure, et chaque rendez-vous est généralement espacé d’environ 15 jours, afin de réaliser les exercices proposés par le sexologue.

Après une première séance d’échange, pour comprendre comment la personne est entrée dans sa sexualité, à quand remonte le problème, et l’origine du trouble, le sexologue va en effet pouvoir proposer des exercices à faire à la maison, adaptés en fonction de la problématique : des techniques à faire à deux, un travail sur les valeurs, une masturbation, un exercice devant le miroir, dormir simplement nu, écrire sur ses émotions, etc.

Chaque séance est l’occasion de faire un point sur ce que la personne ou le couple a vécu grâce à ces exercices donnés, comment ils ont été acceuillis par l’un et par l’autre…

Pourquoi aller voir un sexologue ?

De nombreuses raisons peuvent pousser à consulter un sexologue, comme l’explique Carole Ruvira :

  • Mettre au clair sa relation avec sa sexualité, découvrir son plaisir
  • Se connaître soi-même, apprendre à se masturber
  • Régler un dysfonctionnement sexuel (dyspareunie, éjaculation prématurée, dysfonctionnement érectile…)
  • Apaiser une peur, une souffrance, qui impactent la sexualité, le bien-être
  • Remédier à un manque de libido, d’appétit sexuel
  • Faire face à un trouble du désir (petite déprime, la personne ne sait plus vraiment ce qui lui fait du bien, comme “perdue” dans leur désir)
  • Échanger autour d’un “manque” d’orgasme
  • Donner les clefs pour échanger, en cas de mauvaise communication dans le couple
  • Aider dans le cas d’une dépendance affective (qui peut être liée à la sexualité)

Certains signes peuvent vous aider à comprendre qu’une sexothérapie est utile :

  • Vous ressentez de la souffrance, notamment sur ce qui touche à votre sexualité
  • Il y a régulièrement des conflits avec votre partenaire
  • Vous êtes anxieuse à propos de votre sexualité
  • Vous vous questionnez, avez des inquiétudes concernant la sexualité (“Suis-je normale ?”)

La sexothérapie pour résoudre des problèmes de couple ?

En cas de conflits, de souffrance, d’anxiété, un sexologue peut aider un couple à y voir plus clair. L’objectif de ces séances est déjà de mieux communiquer, de renouer avec son plaisir (seul ou en couple), de comprendre ses besoins, ses envies, son plaisir, et ceux de son partenaire.

“La sexualité fait partie de l’un des blocages les plus fréquents dans le couple, d’où l’intérêt d’une thérapie de couple, pour améliorer la relation à bien d’autres niveaux…”, explique Carole Ruvira.

“On a tendance à mettre de côté rapidement les petits problèmes, de douleur, de libido en berne, de gêne, de peur… Or, à tous les âges, il est important de se sentir bien avec sa sexualité, de connaître ses besoins, son plaisir, ses envies !”, encourage-t-elle.

Merci à Carole Ruvira, sexologue et thérapeute de couple, www.sexotherapie-relationnelle.fr, à retrouver sur Instagram @les_causeriesdecarole

JOUIR, c’est le nouvel espace de Femme Actuelle dédié au plaisir féminin. Témoignages sans tabous, conseils de psy, gynéco ou sexologues, astuces pour booster la libido, le plaisir et atteindre l’orgasme … Renouez avec une vie sexuelle heureuse en cliquant ici.

Source: Lire L’Article Complet