Sur l’appli, en version papier : sous quelle forme peut-on présenter son pass sanitaire ?

Depuis le 9 juin, le pass sanitaire a fait son entrée dans la vie des Français. Ils doivent désormais se munir de ce document pour se rendre dans certains lieux et assister à des événements. Mais de quelle façon le présenter à l’entrée des espaces concernés par ce dispositif ? La version numérique du pass sanitaire est-elle la seule forme valable ? Explications.

Restez informée

Salle de spectacles, foires-expositions, établissements sportifs… Depuis le 9 juin, tous les Français âgés de 11 ans ou plus doivent présenter le pass sanitaire à l’entrée de certains lieux, événements et rassemblements regroupant plus de 1.000 personnes. Le but de ce dispositif est de freiner la propagation du virus et de faciliter les passages aux frontières.

Comment obtenir le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire consiste à présenter une preuve sanitaire avant d’entrer dans les espaces concernés par ce dispositif. On peut l’obtenir par le biais de la vaccination complète et effective, autrement dit deux semaines après la deuxième injection pour les vaccins à double injection (soit Pfizer, Moderna, AstraZeneca), quatre semaines après l’injection du vaccin Johnson & Johnson et deux semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de coronavirus.

Autre possibilité : un test négatif de moins de 48h pour l’accès aux grands rassemblements et événements et de moins de 72h pour le contrôle aux frontières. Le dernier certificat est celui de rétablissement. Il s’agit d’un test positif de plus de deux semaines et demoins de six mois, qui permet d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Pass sanitaire : présenter sa version numérique en passant par l’application TousAntiCovid ou un autre support

Deux options s’offrent aux Français pour présenter le pass sanitaire. Ce document se présente sous forme de QR Code. Ils ont ainsi la possibilité de se munir d’une version numérique du certificat de vaccination ou du résultat d’un test négatif de moins de 48h ou positif de plus de deux semaines.

“Le pass sanitaire pourra être utilisé en format numérique via la fonctionnalité ‘Carnet’ de l’application TousAntiCovid (cet outil permet de stocker les différents certificats d’une personne, mais aussi ceux de ses enfants ou de personnes dont elle a la charge)”, indique le gouvernement sur son site.

Pour rappel, il suffit de scanner le QR code de droite présent sur les documents pour l’ajouter à ses données disponibles sur l’application TousAntiCovid. Toutes les personnes vaccinées peuvent obtenir ce code-barres sur le “portail patient” de l’Assurance maladie où ils sont en mesure de récupérer leur attestation de vaccination. Pour le test de dépistage négatif et positif, la plateforme à utiliser est Si-Dep. Un lien est envoyé par mail ou SMS au patient pour récupérer la preuve sanitaire sur le portail.

Un décret, paru le 7 juin au Journal officiel, indique que les Français peuvent présenter le pass sanitaire, à savoir le QR Code, sur un “tout autre support numérique au choix de la personne concernée”. En clair, les citoyens ne sont pas obligés d’enregistrer les justificatifs sur l’application TousAntiCovid.

Pass sanitaire : peut-on le présenter en version papier ?

Il est “possible de présenter une version papier du certificat de vaccination remis à l’issue de l’injection de la dernière dose, soit le résultat d’un test négatif de moins de 48 heures ou positif de plus de deux semaines”, explique le gouvernement. Dans ce cas, il convient de récupérer les documents au format PDF sur le portail Si-Dep ou celui de l’Assurance maladie et de les imprimer pour pouvoir les montrer à l’entrée des lieux où le pass sanitaire est obligatoire.

Il faut savoir que deux QR Code sont affichés sur les justificatifs. L’un d’entre eux est destiné à ceux qui veulent importer le document dans l’application TousAntiCovid et l’autre, sous lequel apparaît la mention “2D-DOC”, est le QR Code que les établissements doivent scanner.

Dans un avis publié au début du mois de mai, le Conseil scientifique avait conseillé de privilégier l’utilisation du format numérique car la version papier ne permet pas de cacher les données personnelles et médicales du patient.

Pour protéger leurs données, les Français peuvent ne pas présenter l’ensemble de la feuille, a précisé à BFMTV la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en mai dernier. Une information également communiquée par l’Assurance maladie. Elle a spécifié au média que les citoyens sont en mesure de plier le document et de ne laisser apparaître que le QR Code.

Source: Lire L’Article Complet