Tout savoir sur le monoï

Secret de beauté des vahinés, l’or liquide de Polynésie est un rituel millénaire sacré.

De l’écran total ? Vous n’y pensez pas ! Dans les années 1970 et 1980, les touristes en clubs de vacances fredonnent tous le même air : « Il y a le ciel, le soleil et… le monoï ». C’est que la mode est au hâle savamment entretenu et cette huile de beauté à la senteur entêtante, dont le nom signifie « onguent sacré » en tahitien, s’avère un allié de choix dans la course au bronzage. Avec son parfum d’îles paradisiaques, elle épouse à merveille la grande époque du Club Med. C’était avant que l’on ne se penche sur les effets néfastes des U.V. A nouvelle ère, nouveaux usages. Désormais, le monoï, huile de coco aux fleurs de tiaré, se positionne comme produit à tout faire : émollient, adoucissant, calmant, anti-âge… Sur ses terres, en Polynésie française, il n’a d’ailleurs jamais été utilisé comme accélérateur de bronzage.

  • FEMME ACTUELLE – Denis Brogniart pose avec sa femme Hortense pendant leurs vacances dans "un coin de paradis"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Xavier Dupont de Ligonnès : ce geste fou pour être “volontairement localisé” par les enquêteurs

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean-Louis Aubert : cette rare apparition de sa mère sur scène à ses côtés (et c’est très drôle)

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Une fillette de 16 mois est morte après avoir été mordue par un chien

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Caroline ("Les 12 coups de midi") révèle pourquoi elle a failli ne jamais participer à l'émission

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Xavier Dupont de Ligonnès : ce "berceau de Satan" découvert au domicile de sa soeur qui a horrifié les policiers

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean-Louis Aubert : comment Béatrice, sa sœur, l’a empêché de sombrer financièrement

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Benjamin Griveaux et sa femme Julia complices au Festival de Ramatuelle

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Xavier Dupont de Ligonnès se serait-il suicidé ? "Il n’avait pas d’argent pour se payer une cavale"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "Les Z'amours" : une candidate très gênée en évoquant les nombreuses conquêtes de son compagnon

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Caroline Margeridon ("Affaire conclue") canon en bikini, elle se prélasse au bord d’une piscine

    Femme Actuelle

  • Nagui : la raison surprenante pour laquelle il est souvent pris pour une femme

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Un homme de 300 kilos, bloqué chez lui depuis des mois, va être évacué

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : ces objets qui ont disparu de la maison

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Norbert Tarayre rend un hommage déchirant à une amie décédée

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Renaud : sa petite-fille Héloïse victime d’un accident en vacances

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Denis Brogniart pose avec sa femme Hortense pendant leurs vacances dans "un coin de paradis"
    FEMME ACTUELLE – Denis Brogniart pose avec sa femme Hortense pendant leurs vacances dans "un coin de paradis"


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Xavier Dupont de Ligonnès : ce geste fou pour être “volontairement localisé” par les enquêteurs
    FEMME ACTUELLE – Xavier Dupont de Ligonnès : ce geste fou pour être “volontairement localisé” par les enquêteurs


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Jean-Louis Aubert : cette rare apparition de sa mère sur scène à ses côtés (et c’est très drôle)
    FEMME ACTUELLE – Jean-Louis Aubert : cette rare apparition de sa mère sur scène à ses côtés (et c’est très drôle)


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Un remède ancestral

Jadis réservé aux rois et reines, le monoï reste un remède de grand-mère prisé par tous les Polynésiens pour chasser les migraines, les maux de dos, les poux, les coups de soleil… Certaines familles le préparent elles-mêmes, suivant une recette inchangée depuis des siècles. Elles râpent de la noix de coco fraîche, la pressent, en extraient l’huile, puis y font macérer des fleurs de tiaré cueillies à l’aube. Les plus pressés l’achètent tout prêt. Car depuis 1942, le produit se fabrique aussi à échelle industrielle. Aujourd’hui, la filière emploie environ 200 personnes à Tahiti et à Moorea, et représente 2 % des recettes d’exportation de la région. C’est peu, au regard de la notoriété du monoï. Mais le marché est en pleine expansion : le chiffre d’affaires a augmenté de 42 % ces dix dernières années. Les huiles précieuses fabriquées selon des méthodes ancestrales ont le vent en poupe !

Remonter jusqu’au tiaré

Depuis peu, les visiteurs de la Polynésie française peuvent découvrir les îles de Tahiti et Moorea en empruntant la Route du monoï®. Ce circuit de vingt-deux étapes égrène les secrets de fabrication de l’élixir, depuis les champs de tiarés et les cocoteraies, jusqu’aux ateliers de production, en passant par les spas. Toute la magie du Pacifique !

Riche de symboles

Fleur emblématique de Tahiti, le tiaré est un symbole de bienvenue offert aux nouveaux arrivants. La tradition veut que la maison, le lit et les armoires des jeunes mariés en soient tapissés pendant un mois. Porté derrière l’oreille gauche, il signifie qu’on est en couple, derrière l’oreille droite, qu’on cherche l’amour. Gare aux quiproquos !

Une garantie d’origine

Premier produit de beauté à avoir bénéficié d’une appellation d’origine, le monoï est protégé des contrefaçons depuis 1992. Impossible donc de mettre sur le marché un produit estampillé « monoï » s’il ne correspond pas au cahier des charges du « Monoïde Tahiti ». C’est-à-dire un produit fabriqué en Polynésie française, à partir de fleurs fraîches de tiaré cueillies à la main (dix minimum par litre), macérées dans de l’huile raffinée de coprah, issue de noix de coco cultivées sur des sols d’origine corallienne.

À fleur de peau

Considérée par les habitants de l’archipel comme une seconde peau, l’huile dorée a fini par éveiller la curiosité de l’industrie du textile. En 2013, Wrangler a lancé des jeans dont les fibres enfermaient des microcapsules de monoï, diffusées jusqu’au huitième lavage. Décathlon a aussi tenté l’aventure, avec des T-shirts. Ces deux produits ne sont plus commercialisés.

Reconnu par les scientifiques

Le monoï a beau faire ses preuves depuis la nuit des temps, il lui manquait l’aval des scientifiques. Depuis 2000, c’est chose faite. Une étude des laboratoires Evic France a démontré que l’huile augmentait l’hydratation de la peau de 15%, seulement quinze minutes après l’application, et que ce taux se maintenait pendant deux heures. Appliquée une fois par jour, elle raffermit et lisse la peau. Son action anti-inflammatoire et analgésique a également été prouvée.

Élixir de beauté

Le monoï séduit de plus en plus de consommateurs en quête d’ingrédients naturels. En 2015, environ 400 marques l’utilisaient dans au moins un de leurs produits de beauté. Pour s’afficher « au monoï », une huile doit en contenir 50%, un savon 30%, un produit de maquillage 1%.

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyages n°18 juin-juillet 2016

A lire aussi

⋙ Homemade au Monoï : gommage sublimateur de hâle

⋙ Homemade : un masque cheveux soyeux au Monoï

⋙ 10 façons d’utiliser le monoï

Source: Lire L’Article Complet