Toutes les astuces pour faciliter le recyclage à la maison

Plus de trois-quarts des déchets de nos poubelles n’y ont pas leur place. Mieux triés, ils pourraient être valorisés grâce au recyclage. On vous explique.

Restez informée

588 kg de déchets sont produits annuellement par chaque Français, selon l’Ademe. C’est deux fois plus qu’il y a quarante ans. Aux 568 kg de déchets ménagers, s’ajoutent 20 kg d’équipements électroménager ou électronique. Comment faire pour recycler efficacement et réduire le poids de nos déchets sur la planète ?

Recycler ses vêtements

Seulement 38% de nos vêtements et chaussures usagés sont recyclés, ce qui représente 3,6 kg par habitant et par an pour un total de 239 000 tonnes en 2018. Pourtant, 99,6% des textiles et chaussures collectés sont recyclables. Plus de la moitié sont réutilisés dans les circuits de seconde main, et le reste, un fois défibré ou effiloché, est utilisé pour la fabrication de nouveaux textiles ou pour des applications industrielles. Vous pouvez déposer vos vieux vêtements, ainsi que le linge de maison, dans une borne de collecte. Il en existe plus de 45.000. À noter que les article déposés ne doivent pas être souillés et/ou humides car ils risqueraient de détériorer les autres produits du bac de collecte.

Que faire des piles ?

Moins de la moitié des piles vendues en France est collectée chaque année. Toutefois les professionnels du recyclage estiment qu’un très gros gisement est stocké dans nos tiroirs. Ce qui constitue un moindre mal. Qu’elles soient rechargeables ou non, les piles contiennent de nombreux composés polluants et dangereux pour l’environnement (plomb, acide, lithium, mercure). Il vaut mieux éviter de les jeter à la poubelle. Vous pouvez les déposer en déchèterie ou, plus simple encore, dans n’importe quel magasin qui en propose à la vente. Ils mettent à la disposition de leurs clients un bac de collecte (en général à côté de celui des ampoules). Certaines entreprises en proposent également à leurs salariés. On en dénombre 60.000 en France. Les batteries de voitures usagées obéissent aux mêmes règles : soit en déchèterie soit chez un garagiste ou un centre auto.

Trier les ampoules usagées

Même avec une durée de vie beaucoup plus longue que celle des modèles à incandescence, les ampoules fluocompactes ou les leds ne sont pas éternelles. Elles doivent faire l’objet d’une collecte spécifique car elles aussi contiennent des déchets dangereux et sont pour partie recyclables. À hauteur de 93% pour les ampoules fluocompactes, moins pour les leds. Comme les piles, vous pouvez les déposer en déchèterie, ou dans le conteneur dédié en magasin. Le verre de la lampe sera recyclé, les métaux du culot repartiront dans la filière métal, et le mercure des modèles fluocompactes sera récupéré pour être réutilisé.

Astuce : si vous cassez une lampe de ce type, sachez qu’elle contient 0,005% de mercure, mélangé au gaz contenu dans le tube. Aérez bien la pièce, ramassez les morceaux avec un balai et non un aspirateur pour éviter de pulvériser les poussières de mercure dans l’air ambiant, puis mettez le tout dans un sac fermé avant de le déposer dans un bac de collecte.

Déposer les médicaments à la pharmacie

Entre 24 000 à 29 000 tonnes de médicaments sont encore jetées chaque année en France, selon l’Agence de la transition écologique (Ademe). Potentiellement dangereux pour l’environnement s’ils sont jetés dans les eaux usées, ils font l’objet d’une filière d’élimination spécifique. Qu’ils soient périmés ou non, il suffit de les rapporter en pharmacie. Idem pour les clichés de scanner périmés, et a fortiori les radiographies, qui contiennent des sels argentiques. Les déchets de soins « à risques infectieux », comme les seringues, stylos injecteurs, lancettes et autres objets perforants utilisés par les personnes qui se soignent elles-mêmes, doivent être collectés dans des boîtes jaunes spécifiques que les pharmaciens remettent gratuitement aux patients en autotraitement.

En déchèterie ou en magasin ?

Que faire des meubles, des huiles de vidange, des pneus et des gravats de travaux ? Plus de 4500 déchèteries sont accessibles gratuitement partout en France. On peut aussi y apporter les déchets verts (tontes et tailles de haies), et les objets en métal. Le tri y est guidé, le plus souvent au moyen de pictogrammes apposés sur les différents conteneurs. À défaut, un grand nombre de communes proposent un service d’enlèvement des encombrants, à domicile ou sur des points de regroupement. Renseignez-vous à la mairie. Les cartouches d’encre d’imprimantes, le petit électroménager et les appareils électroniques peuvent également être déposés en magasin selon le principe du un pour un : un produit acheté, un produit collecté.

A savoir : selon les régions ou les villes, l’accès à une déchèterie peut être soumis à la présentation d’une carte à puce remise par la mairie, ou encore d’un justificatif de domicile. Informez-vous avant de vous déplacer.

Que faire de ses appareils électriques et électroniques ?

L’électroménager et l’électronique font l’objet d’un recyclage spécifique qui permet de récupérer les matériaux et de traiter certains produits nocifs qu’ils peuvent contenir. Leur taux de collecte est de 49% (la moitié n’est donc pas recyclée). Réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs renferment des gaz à puissant effet de serre. Il ne faut ni les percer ni arracher les mousses isolantes. Le matériel informatique et multimédia est truffé de métaux lourds et d’arsenic, renfermés dans les composants électroniques. Apportez-les en déchèterie ou chez un distributeur qui a l’obligation de le reprendre lors de l’achat d’un appareil neuf. S’il fonctionne encore, vous pouvez préférer le donner à une association ou un réseau d’entreprise d’insertion (Emaüs, Envie, Ressourceries…) où ils seront remis en état puis revendus à bas prix, donnés, ou recyclés.

A lire aussi :

⋙ Comment réduire les emballages au quotidien ?

⋙ Que faire de son vieux frigo, comment le recycler ?

⋙ Recyclage : comment bien trier ses déchets à la maison ?

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet