Valéry Giscard d'Estaing : quel était son plat préféré ?

Connu pour son goût des bonnes choses, l’ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, décédé le 2 décembre 2020, était friand de mets simples et légers. Découvrez quel était son plat préféré.

  • Valéry Giscard d'Estaing

Le couple Giscard d’Estaing aimait s’inviter chez les “Français ordinaires” pour mieux “regarder la France au fond des yeux”. Au menu du premier rendez-vous, le 22 janvier 1975, chez un artisan-encadreur à Paris : une salade de cressons, un bar, une côte de bœuf et sa jardinière de légumes, du fromage et une charlotte aux fraises avec une crème anglaise. Mais l’ancien chef d’État était plutôt du genre à manger sainement. Dès son arrivée à l’Élysée en 1974, il avait remplacé les planches de charcuterie et les sauces au beurre des menus du Palais, par des plats plus légers : mousselines, flans et autres vinaigrettes aux herbes. Fervent de la cuisine diététique, Valéry Giscard d’Estaing appréciait néanmoins les bons produits : saumon, truffes, langoustes de Bretagne, poulardes de Bresse et caviar… Rien que ça !

Mais quel était donc le plat préféré de l’ancien Chef d’État ? En 1975, il avait avoué à la presse que son péché mignon était les œufs brouillés... Oui, mais à la truffe s’il vous plaît ! “Un plat simple, mais difficile à réaliser”, d’après VGE. Son amour pour ce goûtu champignon avait inspiré l’un des plus grands chefs de la gastronomie française, Paul Bocuse, avec sa célèbre “Soupe VGE”. Un potage gourmand à base de truffe noire, foie gras, légumes, volaille et Noilly Prat, qui sera “maintes fois servie à l’Élysée, et ce, même bien après le “au revoir” du président”, confie Bernard Vaussion, Chef cuisinier de l’Elysée pendant quarante ans, dans son ouvrage La cuisine de l’Elysée – à la table des Présidents. Côté sucré, “le président Valéry Giscard d’Estaing avait un faible pour les desserts régressifs, comme les profiteroles”, complète-t-il.

Les œufs brouillés à la truffe de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing

Si vous voulez reproduire le plat préféré de l’ancien président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, il vous faut :

  • 4 œufs
  • 5 g de truffe noire
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • quelques brins de ciboulette
  • 1 noisette de beurre
  • sel, poivre

Étape 1 : cassez les oeufs dans un bol, battez-les en omelette.

Étape 2 : coupez la moitié de la truffe en tout petits dés et incorporez-les.

Étape 3 : ajoutez la crème fraîche et laissez infuser 10 minutes au frais.

Étape 4 : faites chauffer la noisette de beurre dans une casserole, salez et poivrez les oeufs, puis versez-les dans une casserole. Mélangez avec une spatule en réchauffant doucement.

Étape 5 : retirez du feu quand les œufs sont légèrement baveux. Servez en ajoutant un peu de ciboulette ciselée et le reste de truffe coupé en très fins copeaux.

La soupe VGE de Paul Boccuse

Cette recette créé en 1975 à l’occasion d’un déjêuner à l’Élysée avec le couple Giscard d’Estaing, a valu à Paul Boccuse la Légion d’honneur ! Pour la réaliser à la maison, il vous faut :

  • 80 g de truffes fraîches
  • 50 cl de bouillon de volaille
  • 150 g de blanc de poulet sans peau
  • 100 g de céleri-rave
  • 1 carotte
  • 8 têtes de champignons de Paris de 3 cm de diamètre
  • 4 cuillères à soupe de noilly prat blanc
  • 60 g de foie gras cuit
  • 250 g de pâte feuilletée
  • 1 jaune d’œuf
  • sel fin

Étape 1 : préchauffez le four à 200 °C (thermostat 7). Portez le bouillon à ébullition dans une casserole. Salez légèrement le blanc de poulet et déposez-le dans le bouillon. Laissez cuire 6 minutes à petits frémissements, puis égouttez-le. Mettez le bouillon pour la soupe de côté.

Étape 2 : pelez le céleri et la carotte. Coupez le céleri en tranches de 1 cm, puis en dés. Faites de même avec la carotte. Taillez les têtes de champignons en lamelles épaisses, puis en bâtonnets et en dés. Mélangez avec le céleri et la carotte.

Étape 3 : taillez les truffes en très fines lamelles.

Étape 4 : versez 1 cuillère à soupe de noilly prat dans quatre bols en porcelaine d’une contenance de 25 à 30 cl, allant au four. Ajoutez 1 cuillère à soupe bombée du mélange céleri/carotte/champignon. Taillez le foie gras en dés. Répartissez-les dans les bols.

Étape 6 : coupez le blanc de poulet en tranches de 1 cm, puis en dés. Répartissez-les dans les bols. Ajoutez également les lamelles de truffe. Arrosez de bouillon en vous arrêtant à 1,5 cm du haut des bols.

Étape 7 : étalez la pâte feuilletée sur le plan de travail. Coupez 4 disques de 13-14 cm de diamètre. Posez un disque sur chaque bol. Rabattez le bord sur la paroi des bols, en appuyant légèrement pour souder.

Étape 8 : mélangez le jaune d’œuf avec 1 cuillère à café d’eau et 1 pincée de sel. Passez-le au pinceau sur la pâte. Enfournez et laissez cuire 20 minutes. Découpez la croûte des soupes avec la pointe d’un couteau. Servez sans attendre.

Source: Lire L’Article Complet