Vélos électriques : pourquoi ils coûteront moins cher à partir du 15 août

L’Assemblée nationale a acté une série de mesures visant à assouplir les aides à l’achat d’un vélo électrique. Les nouveaux acheteurs devraient donc voir leur facture s’alléger.

Restez informée

Une bonne nouvelle pour tous les adeptes de bicyclette. À partir du 15 août, les aides à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) seront élargies et les conditions d’obtention des primes d’État assouplies. La conséquence de cette mesure, actée par l’Assemblée nationale : acheter un nouveau vélo électrique vous reviendra au final moins cher.

Jusqu’à 400 euros de subvention

Le principal changement porte sur le « Bonus vélo » : il ne sera plus nécessaire d’avoir reçu préalablement l’aide d’une collectivité locale, condition sine qua non jusqu’alors.

En parallèle, le plafond de subvention, actuellement fixé à 200 euros, sera augmenté de 100 euros pour atteindre les 300 euros.

Ce plafond sera même majoré à 400 euros pour les personnes en situation de handicap ou de précarité, à savoir les personnes dont le salaire net mensuel est inférieur ou égal à 1 350 euros.

Les vélos pliants désormais concernés

Un autre assouplissement concerne la prime « Bonus autres vélos », pour laquelle une majoration est aussi actée. L’aide, aujourd’hui fixée à 1 000 euros, sera plafonnée à 2 000 euros à partir du 15 août pour les vélos cargos électriques. Cette prime sera étendue aux vélos électriques pliants, à hauteur de 1 000 euros.

La prime à la conversion étendue à chaque personne du foyer

Enfin, la prime à la conversion, qui permet d’obtenir une aide pour l’achat d’un vélo électrique en échange de la mise à la casse d’un véhicule essence ou diesel, est elle aussi élargie à l’achat d’un vélo par personne dans le foyer, contre un seul vélo par ménage actuellement.

Ne traînez pas : ces assouplissements, qui entrent en vigueur à partir du 15 août, devraient prendre fin le 31 décembre 2022.

Source: Lire L’Article Complet