WhatsApp recule à nouveau sur sa mise-à-jour controversée

WhatsApp fait encore un pas en arrière sur la question de sa mise-à-jour controversée, et promet de ne pas limiter son accès à ceux n’acceptant pas les nouvelles CGU.

Voit-on arriver la fin de la polémique qui avait mis à mal WhatsApp en ce début d’année, et qui avait entraîné nombre de ses utilisateurs à migrer du côté de Signal ? Pour rappel, l’application de messagerie, qui appartient à FaceBook, avait pour ambition de faire passer une mise-à-jour entraînant le partage de données de son utilisateur avec Facebook, un partage “obligatoire”, puisque sa non-acceptation devait à terme entraîner l’incapacité à utiliser les services de WhatsApp. Mais depuis, le bad buzz est passé par là, et l’application a dû faire plusieurs pas en arrière… Jusqu’à céder totalement ?

C’est le sentiment que nous donne en tous cas la dernière déclaration d’un porte-parole de WhatsApp à The Verge : au vu des récentes discussions avec différentes autorités et des experts de la confidentialité, nous voulons rendre clair le fait que nous ne limiteront pas le fonctionnement de WhatsApp pour ceux qui n’ont pas encore accepté la mise-à-jour”. Même si le “encore” montre que WhatsApp n’a pas totalement abandonné, il semble que la mauvaise publicité ainsi que la concurrence de messagerie telles que Telegram et Signal aient poussé l’entreprise à mettre le hola à une exigence qui était apparue disproportionnée à beaucoup.

Source: Lire L’Article Complet