Xanax (alprazolam) : posologie, mode d’utilisation et effets secondaires de ce médicament anxiolytique

Le Xanax® est prescrit contre l’anxiété et dans le cadre du sevrage alcoolique. On fait le point sur ses indications et effets secondaires.

Restez informée

Qu’est-ce que le médicament Xanax ?

Le Xanax® est un médicament principalement prescrit contre l’anxiété qui appartient à la famille des anxiolytiques, et plus spécifiquement à la catégorie des benzodiazépines.

Les benzodiazépines se fixent sur les récepteurs du système GABA-ergique, dans le cerveau, et provoquent 4 effets : ils sont anxiolytiques (luttent contre l’anxiété), sédatifs (favorisent le sommeil), myorelaxants (détendent les muscles) et anti-épileptiques (ils préviennent les crises d’épilepsie).

Xanax : comment ça fonctionne ? Le principe actif du médicament Xanax® est l’alprazolam, une molécule qui possède des propriétés myorelaxantes, anxiolytiques, sédatives, hypnotiques, anticonvulsivantes et amnésiantes.

En pharmacie, le médicament Xanax® existe sous plusieurs formes :

  • Xanax 0,25 mg® : boîte de 30 comprimés blancs et sécables,
  • Xanax 0,50 mg® : boîte de 30 comprimés roses et sécables.

À savoir. Le médicament Xanax® n’est pas en vente libre en pharmacie : il n’est délivré que sur ordonnance médicale, et la durée de prescription est limitée à 12 semaines. Il est remboursé à hauteur de 65 % par l’Assurance Maladie. Son générique est Alprazolam®. Il est produit par le laboratoire Pfizer.

Indications : quand prendre du Xanax ?

D’après la Haute Autorité de Santé (HAS), le médicament Xanax® est indiqué dans le ” traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes “.

Les indications principales du médicament Xanax® sont donc :

  • Le traitement des troubles anxieux : le trouble anxieux généralisé (TAG), le trouble panique (avec ou sans agoraphobie), le trouble de l’anxiété sociale (TAS), le trouble obsessionnel compulsif (TOC) et l’état de stress post-traumatique (ESPT), en particulier.
  • La prévention et le traitement des manifestations du sevrage alcoolique – y compris le délirium tremens.
  • Les crises d’angoisse.

À savoir. Le médicament Xanax® est réservé à l’adulte. ” La sécurité d’emploi et l’efficacité de l’alprazolam n’ont pas été étudiées chez l’enfant et l’adolescent âgés de moins de 18 ans ” précisent les autorités sanitaires. Par ailleurs, “ le dosage à 0,25 mg est plus particulièrement adapté au sujet âgé, à l’insuffisant rénal ou hépatique “.

Xanax : mode d’emploi. Bien sûr, il est indispensable de respecter à la lettre la posologie recommandée par le médecin. À titre indicatif, la posologie ” de base ” est de 0,75 mg à 1 mg par jour, réparti en 3 prises (par exemple : 0,25 mg le matin et à midi et 0,25 mg à 0,50 mg le soir).

En moyenne, la posologie conseillée est comprise entre 1 mg et 2 mg par jour. La dose maximale à ne pas dépasser est de 4 mg par jour.

Xanax : les précautions d’emploi

Xanax : quelles sont les contre-indications ? Attention : le médicament Xanax® est strictement contre-indiqué en cas d’insuffisance hépatique grave, en cas d’insuffisance respiratoire grave, en cas d’apnée du sommeil ou encore en cas de myasthénie. Par ailleurs, une adaptation de la posologie peut être nécessaire chez les personnes âgées ou souffrant d’insuffisance hépatique ou d’insuffisance rénale.

Peut-on prendre du Xanax pendant la grossesse ? Ce n’est pas recommandé. Comme l’explique le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT), “ si un benzodiazépine est indispensable pendant la grossesse, quel que soit le terme de la grossesse, on préférera l’oxazépam à posologie minimum efficace et pour la durée la plus courte possible “.

Même chose concernant l’allaitement : “ l’anxiolytique de choix est l’oxazépam (Séresta®), si possible dans la limite de 10 mg trois fois par jour et pour la durée la plus courte possible “.

Xanax : quels sont les effets secondaires possibles ?

Attention ! Lorsqu’on l’arrête de façon brutale, le Xanax® expose à un syndrome de sevrage : réapparition de l’anxiété, agitation, irritabilité, insomnie, maux de tête, douleurs musculaires, tremblements, hallucinations… Il faut donc s’entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d’autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Par ailleurs, les autorités sanitaires soulignent que “ tout traitement par les benzodiazépines et apparentés, et plus particulièrement en cas d’utilisation prolongée, peut entraîner un état de pharmacodépendance physique et psychique “.

  • Très fréquemment (chez plus d’1 patient sur 10), on peut observer le développement d’un état dépressif, de la somnolence diurne, des pertes de mémoire, des vertiges, des maux de tête, de la constipation, de la fatigue et/ou de l’irritabilité.
  • Fréquemment (chez 1 % à 10 % des patients), on peut constater une perte d’appétit, des troubles de la libido, des insomnies, de la nervosité, des troubles de l’équilibre, des troubles de la concentration, des tremblements, des nausées, une prise ou une perte de poids…

Sources :

  • Haute Autorité de Santé (HAS)
  • Base de données publique des médicaments
  • Encyclopédie Vidal

Source: Lire L’Article Complet