Yaourt, fromage, poisson… La vraie durée de vie des produits

Suivez le guide

Les dates de péremption sont à l’origine de 20 % du gâchis alimentaire, d’où l’intérêt de distinguer DDM (date de durabilité minimale, le fameux « à consommer de préférence avant le… ») et DLC (date limite de consommation, soit « à consommer jusqu’au… »).

Il est possible de dépasser la date de péremption pour un yaourt.
Vrai. Stocké au réfrigérateur, il reste bon jusqu’à 3 semaines après.

Le miel se conserve à vie.
Vrai. Comme le sucre, le sel, les pâtes, les lentilles corail, le riz blanc, les épices. La farine se garde des années dans un paquet bien fermé.

On évite le saucisson périmé.
Faux. On peut dépasser de 3 semaines la date d’un produit de salaison ou fumé.

Le lait UHT peut se boire jusqu’à 2 mois après la date indiquée.
Vrai. Mais il contient alors moins de vitamines et de minéraux.

Les fromages à pâte molle ne se consomment pas au-delà de la DLC.
Vrai. Feta, mozzarella, ricotta… peuvent être porteurs de la listeria.

Le poisson en conserve se mange même après la péremption.
Vrai. Les aliments en conserve, quels qu’ils soient, restent intacts plusieurs années. On se méfie juste des boîtes gonflées, cabossées ou rouillées.

On peut dépasser de 3 mois la date des steaks hachés congelés.
Vrai. Jamais décongelés, les surgelés restent comestibles durant plusieurs mois : 30 mois pour les fruits et légumes ; 24 pour le poisson pané et les plats cuisinés ; 12 pour les crustacés et 9 pour la viande hachée. Mais pas plus de 3 pour les plats faits maison.

A lire aussi :

⋙ Je garde ou je jette ? Tout savoir sur les dates de péremption

⋙ 5 astuces anti-gaspi en cuisine

⋙ 5 astuces pour conserver ses herbes aromatiques

⋙ Comment conserver les fruits et légumes plus longtemps ?

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet