Ikea se lance à son tour dans la mode avec une mini-collection de vêtements

Ikea vient de signer une mini-collection de vêtements et d’accessoires. Un grande première pour le géant suédois de l’ameublement qui poursuit son incursion dans le milieu de la mode.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Linkedin
  • Whatsapp

Après les sneakers Lidl et le maillot de bain McDonald’s c’est au tour d’Ikea de signer une première collection de vêtements. Le géant suédois de l’ameublement vient de dévoiler «EFTERTRÄDA», une capsule composée d’un hoodie, d’un t-shirt, et de quelques accessoires dont un parapluie, des serviettes de bain et des gourdes réutilisables.

Pour lui donner vie, le siège suédois d’Ikea a travaillé main dans la main avec à ses points de vente au Japon. En résulte un vestiaire directement inspiré par l’esthétique épurée qui caractérise la mode japonaise à laquelle Ikea a ajouté une touche personnelle : partout le code-barres de la bibliothèque «Billy» – l’article le plus vendu par l’enseigne de meubles – vient s’apposer sur les pièces de cette collection inédite. Cette dernière ne sera disponible que sur l’e-shop japonais d’Ikea et dans son magasin d’Harajuku, en banlieue de Tokyo. Et ce, du 31 juillet au 6 août. La marque ajoute cependant que d’autres articles doivent bientôt venir se joindre à cette première incursion dans le monde du prêt-à-porter – sans autre précision.

T-shirt, parapluie, gourde… Ikea vient de dévoiler sa première collection de vêtements et d’accessoires.

Ikea, nouvelle enseigne de mode à suivre ?

Entre Ikea et la mode, c’est une histoire d’amour à laquelle personne ne s’attendait, et qui est née grâce à son sac en toie bleu «Frakta». En 2016, le créateur Demna Gvasalia présente son premier défilé pour Balenciaga et dévoile alors un sac bleu XXL dont les lignes et la couleur se montrent ouvertement inspirés du cabas d’Ikea. Très rapidement l’accessoire fait des vagues sur la toile à cause de l’origine de son détournement mais aussi de son prix, fixé à 1695 euros. De son côté, l’enseigne suédoise en a profité pour faire un clin d’œil à Balenciaga dans une publicité expliquant comment reconnaître un vrai «Frakta».

Ikea a ensuite proposé à Virgil Abloh de donner sa version du Frakta. À travers une collaboration avec son label Off-White, le créateur a imaginé une version en papier, renforcée avec du plastique et frappée du mot «Sculpture» en lettres majuscules. Pour un prix de vente d’une vingtaine d’euros.

Source: Lire L’Article Complet