Le retour de flamme pour la jupe écossaise

Le kilt existe depuis des siècles. Il n’y a pas si longtemps, il a marqué les années 1990. Aujourd’hui, il fait son grand retour. Voici comment.

La petite jupe plissée revient, celle-là même qui est associée à l’Écosse. Mais la version 2020 se veut plus courte, plus mini. On la retrouve par exemple dans la nouvelle collection automne-hiver 2020 de Tommy Hilfiger et nous rappelle les icones des séries des années 1990, comme Rachel Green de Friends (1994), ou la chasseuse de vampires Buffy (1997). Une pièce qui est même devenue un symbole du film Clueless (1995) tant le personnage Cher Horowitz la porte régulièrement. Un simple détail ? Pas si sûr, car ce vêtement à carreaux fascine l’industrie de la mode depuis quelques saisons déjà.

Il y a trois ans, la jupe écossaise ouvrait le défilé Balenciaga printemps-été 2018. Lors de la dernière Fashion Week, on la repérait dans les collections printemps-été 2021 des labels Andrea Pompilio et COOL TM*. Et si les marques sont nombreuses à réveiller le kilt lors de présentations, d’autres vont encore plus loin en le redessinant entièrement. Comme Chopova Lowena. Ce label basé à Londres s’est ainsi amusé à réinterpréter le modèle dans une version multicolore, ornée de plusieurs motifs. Aujourd’hui, le kilt est partout, et on le porte à toutes les sauces (et à tout âge). Disponible à l’achat sur les sites commerçants de Ralph Lauren ou ASOS, il s’introduit également dans le vestiaire des petites filles (Bonpoint) et de la gent masculine (AMI Paris). Une tendance qui suit la vague preppy du moment, et de la jupe plissée.

Alicia Silverstone aka Cher Horowitz dans Clueless, d’Amy Heckerling, sorti en 1995, ou l’incarnation de «la fille populaire» (et insupportable) du lycée.

Opération séduction

De quoi raviver la flamme pour l’habit traditionnel des Highlanders. Et ça se passe beaucoup sur TikTok, plateforme adorée de la Génération Z qui a introduit la tendance Dark academia avec la jupe écossaise comme étendard. Même scénario du côté de Netflix. La plateforme aux 167 millions d’utilisateurs propose régulièrement des séries et films dans lesquels les jeunes générations trouvent l’inspiration mode. On peut citer pour exemple les personnages Cheryl Blossom (Riverdale) – qui fait du kilt la pièce maîtresse de son style sombre et sexy – et Ella Evans (The Kissing Booth) – qui parviendra à créer le scandale au lycée en portant un kilt bleu et noir jugé trop court. Bref, tombée un peu dans l’oubli avec le passage au nouveau millénaire, la jupe écossaise ne dit évidemment pas son dernier mot. Et a même sorti ses atouts séduction.

Source: Lire L’Article Complet