L'été idéal de la top hollandaise Bette Franke

Un modèle de simplicité ? Solaire et joyeuse, la top néerlandaise n’aime rien tant que de passer des vacances avec son clan, pourvu que ce soit au grand air !

Vivre en tribu                

« Je profite des vacances pour retrouver ma famille. On se rassemble pour les fêtes ou les moments importants, mais évidemment avec le Covid, on ne s’est pas beaucoup vus. J’ai deux sœurs et deux frères ; et avec les enfants, on est vingt-quatre ! Passer l’été ensemble, c’est comme un retour aux sources. Régénérant. »

À lire aussi >> Comment voyager sans (trop) polluer

Préférer le slow    

« L’été, chez nous, c’est camping. Aux Pays-Bas, on a une petite caravane dans les bois. Comme il n’y a pas d’eau courante, on passe la journée à nous occuper de plein de petites choses : chercher de l’eau, faire la vaisselle, cueillir des fruits rouges, se balader à vélo et aller à la plage. Je vous garantis qu’après avoir fait autant de choses en extérieur, le soir, la sensation de fatigue est très, très agréable ! »

S’adonner à la lecture             

« J’adore lire, surtout quand je suis en vacances. Au programme : “Hard Land” (pas encore traduit), de l’auteur germano-suisse Benedict Wells. Quand je l’aurai terminé, je le prêterai à ma sœur. À mes deux enfants, je lis des classiques néerlandais, mais pas seulement : j’ai moi-même hâte de découvrir “L’Enfant, la Taupe, le Renard et le Cheval”, une fable universelle du Britannique Charlie Mackesy. »

Se laisser surprendre                

« Cette année, on va rejoindre ma mère et toute la famille dans une maison près du parc naturel régional du Périgord-Limousin (Massif central). On a aussi prévu de camper un peu partout en France pendant trois semaines. L’idée : rouler jusqu’à ce qu’on trouve un endroit sympa pour planter notre tente et y passer la nuit. J’aime bien l’idée d’improvisation. »

Ne pas se priver                

« Comme on a tous très faim le matin, on se concocte un copieux petit déjeuner (à l’extérieur bien sûr). Avec des amis, après avoir passé une partie de la soirée autour d’un feu, on dîne de pâtes simples et délicieuses… Le rêve ! »

Piquer une tête 

« J’ai besoin de nager. Tous les matins, j’enchaîne les longueurs dans une piscine ou dans un lac. Mon fils aîné, qui a 6 ans, découvre lui aussi les plaisirs de l’eau et de la natation. Un jour, alors qu’on était sur le bateau d’un ami à Amsterdam et que l’eau était encore froide, il n’a pas hésité à plonger. Les enfants me fascinent pour ça : dès qu’ils ont une idée en tête, ils foncent. J’essaie de garder cette spontanéité. » 

Source: Lire L’Article Complet