Sur une plage abandonnée, Naomi Campbell, son truc en plumes et son monokini noir

Le top de 50 ans pose seins nus sur le nouveau numéro du magazine “i-D”, dans une série mode shootée chez elle, au Kenya. Elle y rappelle son engagement et ses combats.

Imposante coiffe à plumes, monokini noir et clin d’œil malicieux : Naomi Campbell apparaît topless et radieuse sur la dernière couverture du magazine i-D. Le mannequin de 50 ans, qui n’a jamais quitté les podiums depuis les années 1990, prend la pose sur une plage depuis son lieu de résidence au Kenya. Elle y apparaît vêtue d’un bas de maillot de bain noir Same Swin, label originaire de Los Angeles, et porte une grande coiffe à plumes signée Maximilian. Des images capturées par Luis Alberto Rodriguez, «le troisième photographe de couleur avec qui j’ai travaillé pendant toute ma carrière» précise le top.

https://instagram.com/p/CLrReXgp4EP

Diversité et féminité

La série mode dans laquelle pose Naomi Campbell, qui y porte aussi bien une robe florale 3D Melitta Baumeister qu’une cape Dior Haute Couture, s’accompagne d’une interview où elle souligne son attachement à une plus grande diversité dans la mode. «Je me suis sentie fière, humble et heureuse de faire partie d’un shooting avec des jeunes créatifs qui sont tous de ma couleur de peau, a-t-elle confié, et de pouvoir travailler avec eux après tant d’années passées dans l’industrie de la mode».

«Quand on voit ces images, j’espère que l’on voit que le Kenya est magnifique, que l’Afrique est magnifique, a-t-elle ajouté. Je pense que les gens, désormais, vont vraiment s’ouvrir et commencer à comprendre que la vraie beauté est en Afrique. Il y a tant de joyaux, tant de secrets cachés. Je viens ici depuis 1994 et j’en découvre encore.»

Une meilleure représentation des minorités reste un sujet important aux yeux de Naomi Campbell. En juillet 2020, à l’occasion du coup d’envoi de la Fashion Week haute couture digitale, le top invitait, dans un discours engagé, l’industrie de la mode à revoir sa copie sur la question. Un combat qui reste, à ses yeux, plus que jamais d’actualité.

Source: Lire L’Article Complet