Annie Cordy : la disparition d’une grande chanteuse

Elle s’appelait “Nini” pour les intimes. Pour ses fans, c’était l’inoubliable interprète de “Tata Yoyo” ou “La bonne du curé”. Sa joie de vivre, son talent et son humour ont marqué toutes les générations. À Vallauris (Alpes-Maritimes) où elle est décédée vendredi 4 septembre, voisins et amis se sont recueillis devant sa maison. “Quand on la rencontrait, toujours un petit mot : ça va, tu vas bien ?”, se souvient l’un d’eux.

Émotion en Belgique

À Bruxelles, dans la capitale de la Belgique, le pays qui l’a vue naître, elle était une fierté nationale. Les habitants du pays sont très touchés par sa disparition. “Je viens rendre hommage à une grande dame avec qui j’ai eu la chance de pouvoir travailler”, dit un jeune homme, très ému. “C’est la Belgique, on en est vraiment très très fier”, témoigne une femme. Les obsèques d’Annie Cordy auront lieu samedi prochain à Cannes.

  • JT de 19/20 du samedi5 septembre 2020L’intégrale
  • 1 Annie Cordy : l’infatigable

Source: Lire L’Article Complet