Dans "Ocytocine", le rappeur Squidji chante l'amour

La lumière braquée sur lui, Squidji est sur scène, répète pour un concert diffusé sur internet. Seul, mis en valeur par un spot blanc, le rappeur arrive à rester discret. Son premier album s’appelle Ocytocine, la molécule de l’amour. “Ce sont deux corps, deux personnes qui s’aiment, qui s’attachent, qui ont une vision commune, et c’est ça qui est bien dans l’amour, confie l’artiste. L’amour, ça a plusieurs facettes, il y a des côtés obscurs comme de bons côtés. Ce que j’aime dans l’amour, c’est de pouvoir fusionner avec une personne et avoir la même vision.”

Après avoir commencé en indépendant, il rejoint la maison de disques de Sony music. Sans moyens, le jeune homme travaillait à La Poste pendant la journée. Le soir, il profitait de son temps libre et de ses quelques économies pour faire des sessions en studio. Il livre un album sous forme d’histoire, un scénario même : “On ne s’est pas mis en tête de faire un album, de faire tant de sons. Je suis inspiré, généralement, j’aime créer. Donc à la fin on s’est retrouvé avec une trentaine de sons. On a pu trier, et en triant, on a créé une histoire.”

Des collaborations marquantes

Il y a quelques années, Squidji rencontre un groupe de rap du nord de Paris, Ultimate Boyz. Il se plonge dans leurs univers. Maintenant, son équipe a bien changé. Preuve de son talent, les producteurs de musiques de son premier album sont les mêmes que celui du dernier projet de Damso, QALF, vendu à plus de 200 000 exemplaires. “Tout le monde a la même vision des choses et ça fait plaisir que des personnes croient en moi, c’est motivant de ouf”, se réjouit Squidji.

Dans ses titres, le jeune rappeur égraine des références à la ville qu’il arpente toute la journée. Sur le projet, plusieurs collaborations marquantes dont une avec Disiz. Un choix loin d’être anodin pour Squidji : “Il n’est pas catégorisé, et moi, c’est ce que j’aimerais être dans le futur. Il sait tout faire, j’aimerais bien être ce genre d’artiste, être varié.”

Pour le moment, Squidji veut rester discret il prépare déjà la suite de sa carrière. Il attend de pouvoir rencontrer son public en concert dès la fin des restrictions sanitaires.

Avec "Ocytocine", le rappeur Squidji chante l'amour – Portrait de Matthieu Bonhoureécouter

Source: Lire L’Article Complet