Klone : pour son nouvel album, le groupe de métal poitevin s'offre un retour au son tellurique et puissant de ses origines

Une voix mélodieuse se mêle aux accords de guitare électrique et au rythme d’une batterie. Le groupe de rock progressiste Klone est en plein enregistrement de son prochain album, prévu à l’automne. Et pour ce dixième disque, le groupe a voulu innover. « C’est la première fois qu’on enregistre tous ensemble en prises live, avec à la fois la basse, guitare et batterie pour essayer d’avoir une énergie commune, d’habitude en fait cela séparément« , explique Guillaume Bernard, membre de Klone.

Retour aux origines

Un travail collectif possible grâce au tout nouveau studio Dark side studio, qui a ouvert il y a peu, dans la banlieue de Poitiers. L’acoustique particulière du lieu permet un équilibre entre absorption et diffusion du son grâce à la vieille pierre. « Même quand on joue fort ça ne fait pas mal aux oreilles, du coup ce phénomène acoustique est très agréable et je pense qu’on va entendre ça sur l’album. C’est sécurisant pour nous de se dire que le résultat va être plutôt beau », se réjouit Aldrick Guadagnino, guitariste du groupe.

Avec cet album au style moins aérien que le précédent, Le Grand Voyage, sorti en 2019, le groupe veut retrouver les sonorités de ses débuts. « J’avais besoin de revenir à la nature du son que l’on faisait au départ, pour le côté physique de la musique : cet album est plus ancré dans la terre que le précédent« , explique Guillaume Bernard. Les riffs de guitare ont remplacé les arpèges pour un son qui revient aux origines du métal.

Le groupe a déjà des projets plein la tête pour 2022, il devrait s’envoler pour une tournée américaine d’une dizaine de dates au mois de mai. Klone ne laisse pas de côté pour autant ses fans français, il est d’ores et déjà prévu en mars à Besançon et à Sceaux, puis en août à la programmation du Motocultor festival dans le Morbihan.

Source: Lire L’Article Complet