Louis de Funès : de quoi est mort l’acteur-star de La Soupe aux choux ?

France 3 diffuse "La Soupe aux choux" ce lundi en prime-time avec le regretté Louis de Funès. Retour sur cet acteur emblématique du 7ème art, décédé à l’âge de 68 ans.

La carrière de Louis de Funès a de quoi faire rougir. Figure du 7ème art, l’acteur originaire de Nantes a joué dans plus de 140 films. Entre les années 1960 et 1980, Louis de Funès réalise les meilleurs résultats du cinéma français ainsi que les meilleures audiences télévisées. Une carrière tellement impressionnante qu’en 1980, il reçoit un César d’honneur pour l’ensemble de son œuvre. Même quarante ans après le décès de Louis de Funès, ses films restent cultes. C’est pourquoi France 3 diffuse ce lundi soir “La Soupe aux choux” avec Louis de Funès et Jacques Villeret. C’est en 1983 que le comédien rend son dernier souffle. Louis de Funès est âgé de 68 ans. Père de trois enfants, il disparaît des suites d’un infarctus après avoir passé quelques jours en famille à la montagne. Le comédien avait déjà été victime de plusieurs infarctus auparavant. 

“Je me revois dans l’ambulance”

Avant de partir en tournage pour les besoins du film “Le Crocodile”, Louis de Funès passe une batterie d’examens médicaux. Le médecin ne détecte rien d’alarmant, si ce n’est de l’aérophagie. Mais trois jours après cette visite médicale, le 21 mars 1975, Louis de Funès fait son premier infarctus. Le personnel médical de l’hôpital Necker parvient à le sauver. Neuf jours plus tard, Louis de Funès est victime d’un deuxième infarctus. Il est sauvé in extremis. Ses médecins lui conseillent d’annuler sa participation au tournage du “Crocodile”. Louis de Funès accepte sans broncher. Et pour cause, il ne supporte plus la pression de son métier. “Je me revois dans l’ambulance. Une seconde avant, j’étais un homme crispé sur les recettes, sur les entrées, sur les contrats. Je ne connaissais que des gens d’argent qui ne pensaient qu’à l’argent. Moi, je ne parlais plus que d’argent. Et voilà que je tournais la page, d’un seul coup, définitivement. Je n’étais plus Louis de Funès, plus rien. Je savais, lumineuse évidence, que je ne me mettrais plus jamais en colère, surtout pour gagner ma vie. Ça roulait, je voyais le ciel, le haut des arbres, et j’entendais pin-pon, pin-pon. Je n’avais pas mal, ils m’avaient calmé avec de la morphine. (…) Quand ils m’ont annoncé : ‘il faut vous arrêter, à vie’, j’ai été ravi”, avait déclaré Louis de Funès dans les pages de “L’Express” en 1976. Finalement, Louis de Funès choisit de faire son grand retour sur le devant de la scène quelques mois après ces déclarations. “Le Gendarme et les Gendarmettes” est son dernier film.

A voir aussi : 

La rédaction 

Source: Lire L’Article Complet