Karine Le Marchand : elle a pris une grande décision pour protéger sa maman

Karine Le Marchand a accepté de se livrer dans une interview accordée au Parisien. L’occasion de découvrir que l’animatrice avait posé ses valises dans le sud, pour une raison bien précise…

Karine Le Marchand a quitté la capitale. Comme beaucoup de Parisien, l’animatrice a décidé de faire ses valises pour passer le confinement dans le Sud avec sa famille. Un choix qu’elle a fait pour une bonne raison : protéger sa mère de 75 ans, comme elle l’explique dans une interview accordée au Parisien. “Je suis dans une maison de campagne dans le sud avec ma famille. Juste avant le confinement, nous sommes tous venus ici, car je n’avais qu’une seule idée en tête : mettre ma maman de 75 ans à l’abri”, peut-on lire. Afin de ne lui faire courir aucun risque, la star du paf reste calfeutrée chez elle la plupart du temps. “Je sors très peu, uniquement quand c’est indispensable pour faire des courses”, assure-t-elle.

Il faut dire que l’animatrice de L’amour est dans le pré a de quoi s’occuper à la maison : en cette période de crise sanitaire sans précédent, Karine Le Marchand a décidé de mettre son savoir-faire acquis tout au long de ses 10 ans d’expérience dans l’émission, pour aider ses abonnés Instagram à trouver l’amour. Cette passionnée propose ainsi tous les jours des rendez-vous live Instagram. “Je veux continuer à faire du bien aux gens. C’est ma participation dans ce moment difficile”, a-t-elle expliqué. Karine Le Marchand a enfin du temps, c’était l’occasion parfaite pour se lancer dans ce projet qu’on lui réclame depuis longtemps : “Depuis des années, des anonymes me demandent de les aider à trouver l’âme sœur en répétant qu’il n’y a pas que les agriculteurs qui sont célibataires. Ils ont raison !”.

18 millions de personnes sont seules.

Depuis le début du confinement le 17 mars dernier à midi, certaines personnes se sont retrouvées du jour au lendemain sans aucun lien social. Karine Le Marchand tente de les divertir à sa manière. “En France, on compte, selon les derniers chiffres, 18 millions de personnes seules. Celles qui n’ont pas de liens amicaux très forts se prennent cette période de confinement de plein fouet”, a-t-elle expliqué. Mais la star du petit écran y gagne également : “Et puis, de manière très égoïste, cela me fait du bien aussi de sortir de mon cercle familial, de prendre la voiture…” Que du bonheur pour tout le monde !

Source: Lire L’Article Complet

Monaco : après le prince Albert, son bras droit est guéri du coronavirus

Serge Telle, le chef du gouvernement monégasque, a guéri du coronavirus. Il en est de même pour le prince Albert II. Les médecins ont alors autorisé Sa Majesté à mettre un terme à son confinement.

Trois semaines de douleur. Ce lundi 16 mars, Serge Telle, le ministre d’État avait été diagnostiqué positif au coronavirus, comme le prince Albert II. Trois semaines plus tard, ce vendredi 3 avril, il a finalement été guéri de ce virus qui a fait plus de 5 000 morts en France. Au cours d’un entretien accordé à Monaco-Matin, le chef du gouvernement monégasque a confié sa « satisfaction » d’être venu à bout du Covid-19. « Je me sens beaucoup mieux, commence-t-il. Je n’ai plus de symptômes depuis plusieurs jours et je retrouve enfin de l’énergie. C’était très long. Je suis encore surpris de voir à quel point ce virus peut vous fatiguer. C’est vraiment un sale virus.” Un virus éradiqué d’après les résultats de deux tests réalisés de manière consécutive.

La même bonne nouvelle est également parvenue au prince Albert II. Ce mercredi 31 mars, le palais princier de Monaco avait annoncé, par le biais d’un communiqué, que le prince Albert II était guéri, après deux semaines de confinement. Une période de quarantaine loin de sa famille à laquelle il a pu mettre fin pour le plus grand bonheur de sa fille Jazmin Grace Grimaldi. « Bravo ! Les prières ont été exaucées et mon père a annoncé qu’il était guéri et en bonne santé contre le dévastateur coronavirus ! (…) Ce fut une très belle nouvelle à entendre aujourd’hui ! », s’enthousiasmait la jeune femme sur les réseaux sociaux.

Après plus de deux semaines confiné seul dans les appartements du Palais, le prince Albert II a retrouvé son épouse Charlene, ainsi que leurs jumeaux Jacques et Gabriella, dans leur maison de campagne de Roc Agel.

Source: Lire L’Article Complet

Baby Boss sur TF1 à 21h : connaissez-vous le livre dont le film est adapté ?

Le film d’animation Baby Boss est diffusé ce dimanche soir sur TF1. Saviez-vous que ce succès cinématographique de 2017 est adapté d’un livre pour enfant ?

Avec près de 470 millions de dollars de recettes dans le monde et 3,6 millions de spectateurs dans les salles françaises, Baby Boss a été l’un des succès de 2017. Très vite les studios Dreamworks ont annoncé une suite (prévue pour 2021) et une série (Baby Boss : les affaires reprennent) a même vue le jour sur Netflix. Mais saviez-vous que le long-métrage de Tom McGrath est adapté d’un livre pour enfants ?

 

Le réalisateur s’est appuyé sur le livre de l’auteure et illustratrice américaine Marla Frazee, The Boss Baby. Publié en 2010, cet ouvrage de 32 pages raconte l’arrivée d’un bébé de manière imaginée et la façon dont ce petit être s’impose comme étant le nouveau chez de la maison.

Un bébé inspiré…d’un chaton ! 

Pour écrire l’histoire de son Boss Baby, Marla Frazee s’est inspirée de son fils et du chaton de ce dernier… L’auteure explique “Mon plus jeune fils voulait un chaton, nous lui en avons donc offert un, mais très vite ce tout petit être a ravagé la maison. Il faisait ses besoins partout et détruisait tout. Au bout de 2 semaines mon fils s’est excusé d’avoir réclamé un chat et voulait le rendre. Je lui ai répondu que ce n’était pas grave, et que lui et ses frères avaient fait pire quand ils étaient bébés, pourtant nous les avons gardé. J’ai donc imaginé une histoire dans laquelle une petite créature deviendrait le chef sans que nous ayons pu anticiper quoique ce soit.”






© Simon & Schuster Children’s Publishing


Les studios Dreamworks et le réalisateur Tom McGrath, ont donc utilisé le livre comme matériel de départ mais ont beaucoup travaillé l’histoire pour en faire un film. Le metteur en scène explique “Après avoir lu de nombreux livres, je suis tombé sur le conte pour enfants de Marla Frazee The Boss Baby, auquel je me suis beaucoup identifié grâce, notamment, à ma relation avec mon grand frère pendant mon enfance. J’ai pu en faire quelque chose de très personnel. (…) J’étais le plus jeune, j’étais le Baby Boss.” Le cinéaste s’est ainsi emparé du sujet pour adresser une lettre d’amour à son grand frère.

Source: Lire L’Article Complet

Patrick Bruel : son fils, Oscar, a des ennuis…

La famille de Patrick Bruel n’est pas en vaine ces derniers jours… A peine remis du coronavirus, le chanteur est la cible d’un internaute malveillant, qui a piraté son fils sur la Toile.

Il y a quelques jours Patrick Bruel annonçait qu’il avait eu le coronavirus , raison pour laquelle il est resté confiné seul chez lui à Paris . Pendant ce temps, ses enfants, Léon et Oscar, sont tous les deux dans le sud de la France, avec leur maman. Et leur quiétude vient malheureusement d’être perturbée par un internaute malveillant…

“Mes enfants n’ont pas de compte Instagram accessible”

Ce 4 avril, l’ex femme du chanteur, Amanda Sthers a en effet annoncé sur la Toile que son fils aîné, Oscar, qui aura 17 ans cet été s’était “fait pirater” son compte Instagram. La romancière et réalisatrice a demandé à ses fans de signaler le faux compte qui a été créé par un imposteur.

Elle a en effet assuré : “Une fois pour toute ! Mes enfants n’ont pas de compte Instagram accessible”. Et d’ajouter : “Les gens qui croient dialoguer avec lui se trompent. Merci de bloquer cette personne”.

En 2015, dans les colonnes de Gala, l’ex de Patrick Bruel avait confié à propos de ses petits : “J’essaye de les protéger en leur annonçant les risques que comporte la vie, sans les effrayer. Je leur apprends à écouter, mais aussi à désobéir”.

Des parents protecteurs et fiers

De son côté, le chanteur de “Alors regarde” s’était lui félicité en 2019 : “La plus belle chose que j’ai réussie dans ma vie, c’est l’entente, la complicité entre mes enfants. Je sais qu’ils seront toujours là l’un pour l’autre. Ce sera une force extraordinaire dans leur vie”.

>> A voir aussi : Voici la proposition TOTALEMENT insolite de Patrick Bruel aux Français !

F.A

Source: Lire L’Article Complet

George Michael : son manoir vendu 4 millions d'euros, qui va toucher l'argent ?

Le manoir de George Michael a trouvé preneur pour 4 millions d’euros. Cette somme s’ajoute alors à la fortune du chanteur, estimée à 120 millions d’euros. Qui va bénéficier de ce joli pactole ?

Le 25 décembre 2016, George Michael décédait brutalement à 53 ans des suites d’une crise cardiaque. Une théorie mise à mal par son ami Elton John. Quoi qu’il en soit, c’est Melanie, sa petite sœur qui avait été désignée comme héritière majoritaire de sa fortune estimée à 120 millions d’euros, en plus de sa maison de 13 millions d’euros au nord de Londres, le manoir Highgate. Malheureusement, cette dernière est morte à l’âge de 55 ans, trois ans jour pour jour après le décès de la superstar.

Depuis la mort de Melanie, c’est leur grande sœur Yioda, qui n’était pas l’héritière à l’origine du chanteur mais exécutrice testamentaire qui gère sa fortune et qui a finalisé la vente du manoir du XVIe siècle de son frère situé dans le village de Goring-on-Thames dans l’Oxfordshire pour 4 millions d’euros.

Melanie, “sa sœur préférée”

George Michael avait néanmoins toujours été plus proche de Melanie qu’il considérait comme « sœur préférée ». Quand il était au sommet de sa carrière, elle le suivait toujours dans ses tournées mondiales, afin d’être à ses côtés pour le soutenir et l’encourager. Elle était également sa coiffeuse et sa maquilleuse.

Et depuis le décès de George Michael, une autre personne attire également tous les regards : c’est Fadi Fawaz, l’ancien compagnon du chanteur. Ce 26 mars, le Daily Star révélait qu’il aurait pris des photos du corps sans vie du chanteur au moment de son décès. Il l’aurait avoué dans une vidéo ensuite supprimée. Aujourd’hui, il aurait peur de ceux qui voudraient s’en prendre à lui pour ces images. Des confidences qui ont profondément choqué l’opinion publique.

Source: Lire L’Article Complet

Cyril Hanouna soulagé : son père, Ange, âgé de 73 ans, est sauvé !

Préoccupé depuis quelques jours par des “petits soucis”, Cyril Hanouna a annoncé à ses fanzouzes une bonne nouvelle, ce 4 avril.

“J’ai eu des petits soucis dernièrement et ils ont été avec moi à fond” rapportait Cyril Hanouna, le 31 mars dernier, dans “Ce soir chez Baba “, à propos du groupe Canal, de ses amis ainsi que d’Arthur et Nagui. Ce 4 avril, on sait enfin ce qui tracassait l’animateur de télévision…

“Mon papa avait contracté le covid19”

Samedi soir, sur Twitter, Baba a publié un message de remerciement au personnel soignant , qu’il soutient tous les soirs dans son émission en envoyant des repas dans les hôpitaux.

Il a expliqué : “J’ai essayé de cacher au max mes soucis depuis 10 jours mais en vrai mon papa avait contracté le covid19. Il a été pris en charge et remis sur pied grâce au personnel de l’Hôpital Cochin qui a été formidable”. Et d’ajouter, soulagé : “Il est rentré à la maison. Je voulais partager ça avec vous. Je vous aime”.

Ce dimanche, Cyril Hanouna a également écrit : “Merci pour tous vos messages pour mon papa. Aujourd’hui, je pense à toutes ces personnes: agriculteurs, pompiers, instituteurs, ambulanciers, chauffeurs, etc… qui étaient en souffrance. J espère qu’ils vont s’en sortir et je ferais tout pour les aider après ! Je ne vous oublie pas. Jamais”.

Inquiet depuis le début

Souvenez-vous, aux prémices de l’épidémie de coronavirus, Cyril Hanouna avait évoqué le cas de son père, Ange Hanouna, médecin généraliste aux Lilas, “qui a 73 ans et qui continue d’exercer…” avait-il déploré. Et de s’inquiéter : “Voilà, il a du diabète, mais il continue… Est-ce que vous pouvez lui dire qu’il faut rester à la maison ? Il veut pas m’écouter moi, il continue !”

J’ai essayé de cacher au Max mes soucis depuis 10 jours mais en vrai mon papa avait contracté le covid19. Il a été pris en charge et remis sur pied grâce au personnel de @HopitalCochin qui a été formidable. Il est rentré à la maison. Je voulais partager ça avec vous. Je vous ❤️

Merci pour tous vos mess pour mon papa. Auj je pense à toutes ces personnes: agriculteurs, pompiers, instituteurs, ambulanciers, chauffeurs, etc… qui étaient en souffrance. J espère qu ils vont s en sortir et je ferais tout pour les aider après! Je ne vous oublie pas. Jamais❤️

>> A voir aussi : Cyril Hanouna a échappé à un procès à plusieurs millions d’euros !

F.A

Source: Lire L’Article Complet

Téléconcert : « Come Together » des Beatles en version confinée par Caesaria

Grands noms ou nouvelle scène, « l’Obs » offre chaque jour à ses lecteurs des sessions acoustiques pour se détendre, se divertir, faire de l’exercice (profitez-en pour danser) et se rassembler en musique. Le tout filmé et produit par les artistes eux-mêmes.

Les nouvelles technologies font des miracles. D’un côté, le batteur Cédric Machie et le chanteur Théo Chaumard sont confinés en Alsace, dans leurs villages retirés. De l’autre, Louis Arcens à la guitare et Thomas Fariney aux claviers ont préféré les terres de Franche-Comté, pour rester tranquillement chez eux. Cela n’a pas empêché Caesaria de tenter une performance en multicam, comme Cali ou Hey Hey My My, sur nos derniers téléconcerts.

En exclusivité, le quatuor a décidé de reprendre le célèbre « Come Together » des Beatles, dans des influences tantôt rock, tantôt électropop. Un clin d’œil d’un quatuor naissant aux plus célèbre des quatre garçons dans le vent.

> Montez le son et prenez soin de vous :

En attendant, le groupe prépare son 3e EP pour début une sortie prévue au début du mois de mai prochain.

A demain pour un nouveau téléconcert sur le site de « l’Obs », notre page Facebook, nos chaînes Dailymotion et YouTube ou notre compte Instagram.

Source: Lire L’Article Complet

Bac 2020 : Karine Le Marchand pousse un coup de gueule contre Jean-Michel Blanquer (Vidéo)

Vendredi 3 avril, lors d’une conférence de presse, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé que le Bac 2020 n’aurait pas lieu. L’examen était initialement prévu du 17 au 24 juin 2020. Finalement, il se fera uniquement sur la base d’un contrôle continu. Les seules épreuves qui auront lieu sont les épreuves d’oral et le Bac de français qui se dérouleront selon toute vraisemblance en juillet. Dans son allocution, le ministre a aussi précisé qu’une session de rattrapage aurait lieu en septembre pour les élèves ayant eu une moyenne inférieure à 8 ainsi que pour les élèves inscrits en candidat libre (écoles hors contrat, du CNED). Une annonce qui a beaucoup énervé Karine Le Marchand.

Dans une longue vidéo publiée sur son compte Instagram dans la foulée de la conférence de presse du ministre, l’animatrice dénonce le traitement réservé aux candidats libres. “Septembre prochain, ça veut dire cinq mois ! Il faut savoir que les enfants qui sont dans les écoles hors contrat sont souvent des enfants phobiques scolaires, des enfants qui ont été malades ou des enfants qui, pour des raisons sociales ont dû arrêter leurs études, les reprennent en travaillant. […] Que vont faire les parents, qui sont par exemple agriculteurs, avec des enfants qui ont moins de 8 ou 10 de moyenne et qui vont devoir rattraper en septembre et qui n’ont pas de mains d’œuvre et vont devoir travailler avec leurs parents en juin, juillet, août ? Ils ne pourront pas réviser”, explique l’animatrice de “L’amour est dans le pré”. “Je ne veux pas croire qu’en 2020, il n’y a pas d’autres solutions”, continue-t-elle. Son très long plaidoyer a-t-il été entendu ou bien Jean-Michel Blanquer a-t-il fait une erreur de communication ? Le fait est que ce samedi 4 avril Les Echos dans un article rectifiaient le tir, annonçant que les élèves hors contrats bénéficieraient des mêmes conditions d’admission que leurs autres camarades. Une info que s’est empressée de partager Karine Le Marchand, commentant d’un simple “Merci”.

Source: Lire L’Article Complet

Les Quatre cents coups : un chef-d'oeuvre sur l'enfance signé François Truffaut

Dans son premier long métrage, “Les Quatre cents coups”, François Truffaut raconte l’histoire d’un jeune écolier turbulent et maladroit en guerre contre tous. Un portrait sur l’enfance qui a marqué l’histoire du cinéma, à partager avec vos enfants.

Conseillé à partir de 10 ans

Il était une fois : Antoine Doinel, 12 ans, vit avec ses parents dans un petit appartement situé au centre de Paris. S’il ressemble à n’importe quel écolier de son âge, le jeune garçon mène une vie houleuse, qui n’a rien d’un jeu d’enfant. Face à une mère distante et un père naïf, il ne parvient pas à trouver sa place dans un environnement où il ne se sent pas désiré. Sur les bancs de l’école, c’est la même rengaine. Antoine devient l’élément perturbateur de sa classe et multiplie les punitions et les blâmes de ses professeurs intransigeants. Heureusement, il peut toujours compter sur son fidèle camarade, René, qui le suit dans toutes ses mésaventures. Très vite, les deux amis vont s’enliser dans des mensonges de plus en plus gros. Ils vont voler ou encore manquer l’école pour aller s’amuser à la fête foraine. Commence alors une chute libre pour Antoine, qui va devoir faire face aux conséquences de ses actes et au désamour de ses parents.

Ce qu’ils vont adorer : Dans le paysage du cinéma de patrimoine français, Les Quatre cents coups est une œuvre majeure. Bien qu’elle continue d’inspirer des adultes de tous âges, elle parlera aussi et surtout aux plus jeunes. C’est d’ailleurs le sujet de ce film : l’enfance. On reconnaît ses avantages, comme l’insouciance, la joie de vivre qui émane des cours de récré, mais aussi ses inconvenients, comme l’incompréhension et l’impuissance face au monde des adultes. Filles ou garçons, sages ou plus dissipés, les cinéphiles en herbe se reconnaîtront dans le personnage d’Antoine Doinel qui, même s’il accumule les bêtises, demeure un héros bouleversant, qui tente de bien faire. La magie opère grâce au talent et au charisme de Jean-Pierre Léaud, qui n’avait que 14 ans au moment du tournage. À l’écran, l’acteur réussit à créer une belle alchimie avec Patrick Auffay, qui joue le rôle de René. Les deux comédiens incarnent deux têtes brûlées crédibles, touchantes, auxquelles il est facile de s’identifier. Les Quatre cents coups c’est aussi l’occasion de découvrir une autre époque, une autre façon de vivre, de bouger et de parler, avec, en prime, de belles images d’un Paris des années cinquante.

Ce qui peut les inquiéter : Le film de François Truffaut est sorti il y a plus de soixante ans au cinéma. Même s’il ne date pas d’hier, il n’en reste pas moins pertinent et moderne dans sa manière d’aborder ses thèmes. Les enfants peuvent être, en revanche, dérangés par le noir et blanc ou encore les mœurs d’un temps qu’ils n’ont pas connu. Les Quatre cents coups reste également une histoire difficile, qui s’attaque à un sujet redouté de tous : l’indifférence de ses propres parents. S’il représente un véritable cauchemar pour beaucoup, ce sentiment d’abandon est hélas une réalité pour certains. Les parents du héros ne correspondent à l’image que l’on pourrait se faire d’une famille habituelle et leurs comportements pourraient choquer les jeunes spectateurs. Par exemple, Antoine doit dormir dans le couloir face à la porte d’entrée et n’a qu’un sac de couchage pour se réchauffer. Une manière pour François Truffaut de pointer le manque d’attention subit par son personnage. La dernière partie du film montre aussi, qu’au cinéma, certaines fins ne sont pas aussi joyeuses que l’on pourrait l’espérer. 

Ce qu’ils vont garder au fond d’eux : Les Quatre cents coups marquera l’esprit des spectateurs pour sa beauté qui, contrairement aux décors et aux costumes des personnages, reste indémodable. En réalisant ici son tout premier long métrage, François Truffaut insuffle de la poésie, de la tendresse et du rire dans un récit pour le moins cruel. De nombreuses séquences ne manqueront pas d’impressionner les plus jeunes, comme la scène dans la centrifugeuse ou le célèbre plan-séquence final sur la plage. S’il n’est pas un exemple à suivre, Antoine Doinel reste aussi l’un des plus grands héros rebelles et marquants du cinéma. Sa vie se poursuivra bien après Les Quatre cents coups, puisque François Truffaut réutilisera ce même personnage pour le faire grandir et le suivre à travers différentes époques. Ainsi, il apparaît dans L’Amour à vingt ans, Baisers volés, Domicile conjugal et L’Amour en fuite. Un concept rare au cinéma et grâce auquel les jeunes cinéphiles continueront de s’identifier au personnage lorsqu’ils grandiront.

Disponible en DVD, Blu-ray et VOD.

Découvrez la bande-annonce du film “Les Quatre cents coups” :

Source: Lire L’Article Complet

C à vous : Eddy Mitchell se bat avec son chat en pleine interview (Vidéo)

Le confinement, c’est pour tout le monde ! Les parents, les enfants, les grands-parents… et aussi les animaux de compagnie. Certains le vivent mieux que d’autres. Ainsi, Eddy Mitchell était l’invité de l’émission “C à vous” ce vendredi 3 avril pour s’exprimer sur comment il vit le confinement. Le chanteur qui travaille sur un nouvel album, a choisi de rester dans son appartement parisien contrairement à d’autres people qui ont fui la capitale, avec le chat de sa fille qui lui fait tout un tas de misères !

Alors qu’il prend l’antenne via une conversation Skype, le félin ne le laisse pas en placer une. Miaulant à tout berzingue, montant sur la table… Cela donne lieu à une séquence très drôle où le chanteur tant bien que mal essaie de répondre aux questions d’Anne-Elisabeth Lemoine qui ne peut retenir son fou rire en plateau. “Je confine très bien”, confie l’artiste assis à son bureau devant sa bibliothèque. Mais le chat avec sa collerette ne le laisse pas tranquille. “C’est le chat de ma fille. Monsieur Milo qui est gentil normalement mais qui est un peu stressé parce qu’il a une collerette et par tout ce qui se passe”, explique Eddy Mitchell. Le chat revient à l’attaque et Eddy Mitchell s’en débarrasse d’un geste brusque.  “Il s’emmerde, il n’a qu’une envie, c’est jouer”, continue le chanteur avant d’expliquer qu’il ne fait “rien” de la journée mis à part lire des livres, regarder des films et prendre des nouvelles de tout le monde. Ecrira-t-il une chanson sur le coronavirus ? Pas vraiment. “Non”, le sujet ne l’inspire pas. “Je suis abasourdi”, expliquet-il à Anne-Elisabeth Lemoine. Non, il préfère jouer à Questions pour un balcon tous les soirs.

Source: Lire L’Article Complet