PHOTO Ashley Benson : l’ex de Cara Delevingne topless et sexy sur Instagram

L’actrice américaine Ashley Benson, connue pour son rôle d’Hanna Marin dans la série Pretty Little Liars, a fait monter la température sur Instagram en posant topless.

Ashley Benson

Ashley Benson fait un joli cadeau à ses abonnés sur Instagram ce week-end. L’actrice américaine, connue pour son rôle d’Hanna Marin dans la série à succès Pretty Little Liars, a posté une photo très “pretty” sur son compte. La jeune femme de 30 ans pose dans le plus simple appareil sur un très joli cliché en noir et blanc. Topless, elle se contente de masquer sa poitrine avec ses bras, dévoilant en revanche un petit tatouage à l’aine. L’actrice également vu dans le film Springbreakers aux côtés de Vanessa Hudgens et Selena Gomez a semble-t-il plutôt bien digéré ses dernières semaines un peu compliquées.

Ashley se remonte le moral

Ashley Benson a en effet connu une rupture amoureuse avec son ex, la célèbre mannequin et actrice Cara Delevingne. Les deux jeunes femmes ont rompu il y a quelques semaines après deux ans de vie commune. Mais que ses fans se rassurent, la belle Ashley a déjà retrouvé l’étreinte de quelqu’un d’autre : après avoir chanté un morceau en début d’année avec le rappeur G-Eazy, les deux jeunes stars ont officialisé leur relation. Une relation décriée par les fans de Cara Delevingne, à tel point que cette dernière avait dû intervenir dans sa story Instagram pour calmer ses abonnés en colère contre son ex. Cette nouvelle romance très rapide ne l’empêche en tout cas pas de gratifier ses fans de clichés très sexy, comme lorsqu’elle affolait la Toile en posant vêtue uniquement… de bottes. Mais cette dernière photo, issue d’un shooting avec la photographe Lindsey Byrnes, met encore la barre un peu plus haut sur l’échelle de la sexy attitude. La preuve : le cliché a déjà reçu plus d’un million de likes en seulement quelques heures.

View this post on Instagram

📸 @lindseybyrnes

A post shared by Ashley Benson (@ashleybenson) on

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Chantal Lauby : ses confidences lunaires sur sa passion pour les arbres

Chantal Lauby est une véritable amoureuse de la nature et tient à la préserver. Interviewée par la radio Europe 1 ce vendredi 22 mai, la comédienne a confié ses quelques petites habitudes à l’attention des arbres qu’elle est amenée à croiser sur son passage.

Chantal Lauby

Chantal Lauby est une amoureuse de la nature. Initialement contactée par Europe 1 pour traiter du film Sol, sorti en 2018, la comédienne a dévié le sujet pour parler de son amour pour les arbres, qu’elle regrette de ne plus autant pouvoir embrasser. “Je les embrasse moins en ce moment parce que je vais moins sur les quais, là où il y a mon arbre. Et la plupart des arbres que j’aime sont derrière les grilles du jardin de Notre-Dame” a déclaré la septuagénaire avant de poursuivre : “Je ne peux pas approcher le saule pleureur dont j’allais toucher les branches mais je leur parle, à chaque fois que je passe je leur dit ‘Ohlala vous êtes de plus en plus beau, la baisse de pollution vous a fait du bien!‘”. Bien que ces propos puissent paraître curieux pour certains, l’actrice assume clairement ses dires “J’ai l’air ridicule mais je leur parle. Je m’en fou car je les entends et je sais qu’ils m’entendent“. Voilà un discours pour le moins assumé qui peut rappeler celui d’une autre comédienne.

Chantal Lauby, naturophile et fière

Chantal Lauby fait partie des nombreuses personnalités qui souhaitent se reconnecter avec la nature. Parmi ces dernières figure aussi Brigitte Bardot. Il y a quelques semaines BB avouait apprécier la période de confinement : “Je n’aime pas trop la compagnie des Humains. Ils m’emmerdent ! J’aime être dans ma ­campagne, avec mes animaux et mes arbres en fleurs. Ici, les couchers de soleil sont magnifiques” a-t-elle déclaré, tout en mettant en garde les Français sur leurs agissement envers la nature : “On a pillé, foré, ravagé les sols, pollués les cours d’eau et les océans. La Terre nous donne un dernier avertissement “. Voilà qui devrait en faire réfléchir plus d’un.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Megan Fox célibataire : Brian Austin Green confirme leur rupture après dix ans de mariage

C’est officiel, Megan Fox et Brian Austin Green sont séparés. L’acteur l’a confirmé dans son podcast, repris par Page Six.

Megan Fox

Brian Austin Green

Le confinement aura finalement eu raison du couple formé par Megan Fox et Brian Austin Green. Le lundi 27 avril, une source proche du couple confiait à E! News qu’ils ne passaient pas le confinement ensemble. L’acteur, âgé de 46 ans, était confiné à Malibu, tandis que l’actrice de Transformers résidait non loin de Calabasas. La même source avait déclaré : Ils ne prévoient pas d’engager une procédure de divorce pour le moment”. Malheureusement, le papa de quatre enfants a confirmé dans son podcast …with Brian Austin Green qu’ils sont officiellement séparés. “Je l’aimerai toujours, a déclaré l’acteur. Et je sais qu’elle m’aimera toujours et je sais qu’en ce qui concerne notre famille, ce que nous avons construit est vraiment cool et vraiment spécial.”

“Je ne veux vraiment pas que Megan et moi soyons en désaccord”

Déterminés à être présents pour leurs enfants malgré la séparation, Megan Fox et Brian Austin Green prévoient de continuer à faire des vacances en famille et à vraiment en faire un objectif pour les enfants”. Très ému par cette rupture, l’acteur a poursuivi : “Ça craint quand la vie change et que quelque chose à laquelle vous étiez habitué, sur laquelle tu travailles depuis 15 ans, disparaît”. “Il y a l’aspect inconnu… il y a ce creux dans mon estomac… Je ne veux vraiment pas que Megan et moi soyons en désaccord… elle est ma meilleure amie depuis 15 ans et je ne veux pas perdre ça”, espère le papa de Kassius (issu d’une histoire précédente), Bodhi, Journey et Noah.

Mais alors, quelle pourrait bien être la raison de cette rupture ? Megan Fox a été aperçue il y a quelques jours en train de se promener avec le rappeur Machine Gun Kelly. Ce dernier serait venu en “pourparlers” pour rassurer Brian Austin Green, lui précisant que lui et Megan ne sont “que des amis à ce stade”. Mais l’acteur a tenu à souligner que leur séparation n’a pas été précipitée par une “tromperie” : “C’est très important que les gens ne pensent pas qu’ils sont les méchants et moi la victime dans cette histoire. Parce que ce n’est pas le cas“.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Charlize Theron et Tom Hardy regrettent leur mésentente

Charlize Theron et Tom Hardy l’assurent, leur prise de bec sur le tournage de Mad Max: Fury Road est bel et bien de l’histoire ancienne. Bien décidés à faire amende honorable, les deux acteurs sont revenus sur les causes de ce malheureux esclandre.

« Rétrospectivement, je crois que je n’avais pas assez d’empathie à l’époque pour comprendre vraiment ce que ça représente de marcher dans les pas de Mel Gibson. C’est terrifiant. Et je crois qu’en raison de mes propres inquiétudes, on se mettait des barrières pour se protéger au lieu de dire à l’autre “C’est flippant pour toi, c’est flippant pour moi aussi, alors soyons sympas l’un avec l’autre”. D’une certaine manière, on vivait comme nos personnages, tout était une question de survie », a confié Charlize Theron au New York Times.

Trop de pression

Même constat pour Tom Hardy qui ressentait une pression énorme durant le tournage du film de George Miller sorti en 2015. « Tout ça me dépassait. La pression sur nous deux nous submergeait. Elle avait sans doute besoin d’un meilleur partenaire que moi, avec plus d’expérience. C’est quelque chose qu’on ne peut pas improviser. J’aime me dire que maintenant que je suis plus âgé et plus moche, je vais pouvoir être à la hauteur », a reconnu l’acteur.

Maintenant que la hache de guerre est enterrée, toutes les conditions semblent réunies pour un nouvel opus.

Source: Lire L’Article Complet

Mort de l’actrice Patricia Millardet (La Boum 2) à l’âge de 63 ans

Connue pour son rôle de Claude Pinoteau dans La Boum 2, Patricia Millardet a succombé à une crise cardiaque, lundi 13 avril, à Rome. Une triste nouvelle que le site Sud Ouest vient tout juste de rapporter.

Sa disparition est passée inaperçue. Ce mercredi 13 mai, le site Sud Ouest a rapporté la mort de Patricia Millardet à l’âge de 63 ans. Connue pour avoir incarné le rôle de Claude Pinoteau dans La Boum 2, l’actrice est décédée des suites d’une cardiaque, lundi 13 avril, à Rome, où elle vivait depuis plusieurs années. Aperçue dans les longs-métrages Sandy de Michel Nerval ou encore Mortelle randonnée de Claude Miller, la comédienne a connu un succès fulgurant en Italie dès la fin des années 1980. Principalement vue dans des téléfilms, elle a signé sa dernière apparition sur le petit écran en 2003 dans la série Il bello delle donne.

Une véritable star en Italie

Patricia Millardet est devenue une véritable star de l’autre côté des Alpes en prêtant ses traits à la magistrate Silvia Conti dans la série La Mafia. Un rôle qu’elle avait évoqué avec fierté dans les colonnes du quotidien La Repubblica. « Pour rendre un personnage vrai, on a besoin d’y croire profondément. Et je me suis forcée à penser et à agir comme elle. J’ai pris beaucoup de plaisir à la jouer. Je pense que Silvia plaît au public parce qu’elle a une grande morale, elle est polie et disponible », avait-elle confié selon des propos rapportés et traduits par Purepeople.

S’il est passé inaperçu en France, le décès de Patricia Millardet a été annoncé dès le lendemain en Italie, où les fans de l’actrice sont très nombreux à lui avoir rendu hommage sur les réseaux sociaux. Celle qui a joué aux côtés de Sophie Marceau et de Pierre Cosso sera inhumée dans son village natal de Villeneuve-de-Marsan, situé dans le département des Landes, dès que la situation sanitaire le permettra.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Mort de Delphine Serina : deux semaines après son décès, son fils s’exprime

L’actrice Delphine Serina nous a quittés il y a déjà deux semaines des suites d’une longue maladie. Son fils Giacomo, qui ne s’était pas encore exprimé publiquement, s’est tourné vers Instagram pour relayer un message en son honneur.

Le fils de Delphine Serina est sorti de son silence après sa disparition. L’étudiant de l’école d’art Boulle a publié une photo en souvenir de sa mère sur Instagram aujourd’hui. Giacomo a souhaité l’anniversaire de sa maman, qui aurait eu 50 ans ce 6 mai 2020. Pour cela il a choisi une photo d’archives, de lui dans sa chaise de bébé, montrant sa mère souriante au premier plan. Le petit garçon regarde sa maman avec une évidente admiration. Celui qui est désormais un jeune homme de 18 ans a accompagné la photo d’un long message émouvant : “Bon anniversaire à la meilleure des mamans ! Tu aurais eu 50 ans aujourd’hui. Te connaissant, je suis sûr que tu te serais plainte du coup de vieux que tu aurais pris, tout en oubliant la beauté juvénile qui t’animait toujours. Effectivement, je me souviens qu’à ton dernier anniversaire, tu avais tenu à faire une grosse soirée pour tes 49 ans, afin d’éviter le choc des 50… Cette année, si chacun des gens qui tenaient à toi soufflaient une bougie, il en faudrait bien plus que 50 ! En te souhaitant de t’amuser où que tu sois, Ton fils qui t’aime”.

Une figure du petit écran

L’actrice Delphine Serina, décédée le 19 avril dernier, avait un visage plus que familier pour bon nombre de téléspectateurs. La comédienne était connue pour le rôle de Bérénice Paré dans la série Un si grand soleil diffusée sur France 2 ou encore son personnage récurrent dans le feuilleton Avocats et associés. La disparition de celle qui avait été découverte au cinéma aux côtés d’Alain Delon, Francis Huster et Carole Bouquet avait occasionné des hommages multiples dans le monde du petit écran, dont Mimie Mathy, qui avait partagé l’écran avec elle dans Joséphine Ange Gardien et Virginie Lemoine (Famille d’accueil).

Publication du fils de Delphine Serina, Giacomo, sur Instagram

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

PHOTO Esther Acebo : l’actrice de La Casa de Papel fait grimper la température en posant nue

Ce samedi 2 mai, Esther Acebo était bien décidé à réchauffer le coeur de ses abonnés sur Instagram. La star de la série La Casa de Papel a publié sur son compte une photo artistique sur laquelle elle apparaît entièrement nue.

Sitôt proposée sur Netflix, sitôt dévorée. Il y a un mois tout pile, la plateforme dévoilait la quatrième saison de La Casa de Papel. La série espagnole à succès avait laissé ses fans l’été dernier sur un suspens insoutenable. Le Professeur – cerveau de ces incroyables braquages – avait appelé au chaos pensant que sa moitié Raquel Murillo, rebaptisée Lisbonne, avait été exécutée par les forces de l’ordre. À l’intérieur de la banque nationale d’Espagne, l’impulsive Tokyo et ses camarades se tenaient prêts à appliquer les consignes. Au sein de la bande se trouvaient quelques petits nouveaux, dont la belle Mónica Gaztambide. Tombée sous le charme de Denver lors du braquage de la Fabrique de la monnaie, elle est passée d’otage à braqueuse en quelques épisodes. Une situation assez inédite qui lui a inspirée le surnom de Stockholm.

Les internautes amoureux de la belle Esther Acebo

À la maison, pas de syndrome. La comédienne espagnole aux boucles d’or redevient immédiatement Esther Acebo et donne régulièrement de ses nouvelles à ses plus de cinq millions d’abonnés sur Instagram. Si sa partenaire Úrsula Corberó s’amuse à prouver à coup de clichés sexy que les brunes ne comptent pas pour des prunes, l’interprète de Mónica Gaztambide montre de son côté que les blondes n’ont pas dit leur dernier mot. Depuis plusieurs jours, la jeune femme de 37 ans nourrit son fil d’actualité avec des photographies toutes plus sensuelles les unes que les autres. Ce samedi 2 mai, c’est dans le plus simple appareil qu’elle s’est affichée face aux internautes. Un cadeau du ciel pour ses nombreux admirateurs qui ont honoré sa beauté dans toutes les langues. « Une beauté naturelle », « Tellement magnifique », « Parfaite, talentueuse, surprenante », « Formidable », « Je t’aime », peut-on lire dans les commentaires. Esther Acebo a définitivement volé le coeur de ses fans.

View this post on Instagram

☀️ 🌱 fotosíntesis de interior

A post shared by EstherAcebo (@estheracebo) on

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Monica Bellucci : "Mes filles sont les réponses à toutes mes questions"

La divine Italienne s’est réfugiée sur la Côte basque avec ses deux amours, ses filles, Deva et Léonie. Au programme, un strict repli familial et un retour aux valeurs essentielles. À l’extérieur l’attendent Maria Callas au théâtre et des tournages imminents.

C’est sur la Côte basque que Monica Bellucci a choisi de se confiner : pas pour la beauté des lieux, mais surtout pour que ses deux filles, Deva, 15 ans, et Léonie, 9 ans, puissent voir leur père, son ex-mari, Vincent Cassel, qui y vit une partie de l’année. À l’ordre du jour, un strict confinement familial – ce qui n’est pas pour déplaire à cette casanière revendiquée, mais forcément anxieuse ces temps-ci. Quand nous sortirons de ce moment hors normes, Monica rejoindra la tournée des Lettres & Mémoires de Maria Callas, qu’elle a joué avec succès au Théâtre Marigny, à Paris, et deux tournages : un film à sketchs («sur les fantasmes») des frères Foenkinos, un autre avec . Interview (téléphonique) avec une très belle âme.

Madame Figaro. Quel est l’état d’esprit du moment ?
Monica Bellucci.Une grande tristesse. Comment ressentir autre chose face à une situation inédite, complexe, terrible ? Je pense évidemment à mon pays, l’Italie, le plus touché en Europe. Ma famille va bien, mais ils sont tous là-bas, en Ombrie et dans la région de Côme, sans parler de tous mes amis à Rome. Forcément, nous vivons tous dans la peur, car l’heure est grave et en même temps, j’ai une entière confiance en la médecine, je suis convaincue qu’on va trouver un médicament puis un vaccin. En attendant, nous sommes dans un état de stand-by. Je suis en «mode avion». Comme l’a dit Eduardo De Filippo, un auteur et acteur napolitain, «la nuit doit passer». Cette nuit-là sera probablement longue et éprouvante, mais elle débouchera nécessairement sur quelque chose de neuf.

Monica Bellucci porte une veste en python Maison Alaïa et un body Dolce & Gabbana.

Comment se passent vos journées sur la côte basque, où vous êtes confinée ?
Elles se passent au rythme de mes filles. Elles reçoivent des cours scolaires en vidéo et je surveille ça d’un œil vigilant. Il est indispensable qu’elles aient un cadre. Le reste du temps – et il y en a peu -, je lis des scénarios et j’apprends en italien le texte des Lettres de la Callas puisqu’il est prévu que je joue plus tard cette pièce en Italie. Pour le reste, nous sommes très respectueuses des consignes : nous ne sortons pas.

On sait par ailleurs que vous êtes de nature casanière…
Paradoxalement, j’ai toujours mené une vie casanière et ça n’a jamais été un problème. Cela me ramène à mon enfance en province, en Italie, avec mes parents, mes tantes, mes cousines et ma grand-mère. Cette vie-là, confinée, je la connais déjà, même si on ne peut évidemment pas la comparer à la situation dramatique actuelle. La famille, l’éducation, la maison, ce sont des territoires très familiers pour moi. Évidemment, c’est le contraire de ma vie professionnelle, où je n’ai vécu que dans des hôtels et des avions.

Monica Bellucci, ses plus belles photos à Cannes

Veste en python Maison Alaïa, body Dolce & Gabbana, pantalon JACOB LEE London.

À quoi ressemble cette vie plus cachée ?
Elle n’appelle pas de commentaires particuliers : c’est une vie quotidienne relativement simple, faite de rituels et de gestes répétés.

Vous êtes-vous construite avec vos propres règles ?
Ceux qui me connaissent savent que c’est le cas. Je suis très en phase avec qui je suis. Je vous l’ai dit : j’ai organisé une vie familiale solide, une maison chaleureuse pour mes filles. Ce qui me plaît avant tout, c’est de les voir grandir et de les accompagner jusqu’à leur envol. Mes filles sont les réponses à toutes mes questions. C’est quand elles sont nées, et seulement quand elles sont nées, que j’ai compris ma raison d’être sur cette Terre… À chacun son chemin, son expérience et sa révélation, moi, c’est la maternité, c’est comme ça. Et je vous assure que la chair et la spiritualité se rejoignent.

Quid de la folie artistique ?
Ça, je la réserve exclusivement à ma vie extrafamiliale. La folie, celle qui consiste à sortir du cadre, c’est la folie de la créativité et elle est impérative pour une actrice. Quand on joue un personnage – cela tombe sous le sens -, il est nécessaire d’aller vers autre chose, appelons ça abandon, fantaisie ou folie.

Costume Saint Laurent par Anthony Vaccarello.

Quelle est votre plus grande folie ?
Je ne suis jamais entrée dans un cadre et je n’ai jamais vraiment répondu aux injonctions sociales. Par exemple, j’ai eu ma première fille à 40 ans. La seconde à 45. Ce n’est pas tout à fait dans les normes. Et puis, je vais là où mon travail m’appelle : j’ai travaillé un peu partout dans le monde, j’ai fait des films, de la télévision, du théâtre aujourd’hui. Je suis une sorte de gitane. Je n’appartiens à aucun clan, aucune famille. Et il y a aussi le fait que je suis une Italienne qui vit en France : plus tout à fait italienne, pas complètement française. Cela présente ses avantages et ses inconvénients…

Où en êtes-vous de votre carrière d’actrice en ce moment ?
Je ne pensais pas que je continuerais aussi loin et que je travaillerais autant avec des jeunes réalisateurs. Rien n’est dû, j’ai beaucoup de chance et l’excitation est toujours là, même si – et c’est heureux – j’ai appris une certaine forme de détachement. Les priorités ne sont pas les mêmes quand on a 20 ans et quand on a mon âge. Je suis surprise qu’on pense à moi pour des personnages aussi différents que Maria Callas au théâtre ou Anita Ekberg, que j’incarne dans The Girl in the Fountain, un film italien.

Costume Saint Laurent par Anthony Vaccarello.

Ya-t-il des similitudes entre Maria Callas et Monica Bellucci ?
Il y a des résonances. D’abord, c’est une Méditerranéenne, comme moi. Il y a le cosmopolitisme aussi. Et cette fragilité qui s’accompagne d’une grande force, comme c’est souvent le cas chez les gens du spectacle. Mais ce qui me touche le plus chez Callas, c’est cette sensibilité sans limite, ce don de donner une profondeur à tout. C’est une femme qui s’est battue avec son cœur et pour son cœur. Finalement, elle avait un cœur simple et c’est peut-être ça qui l’a tuée…

Vous avez joué Anita Ekberg, l’actrice légendaire de La Dolce Vita. Avez-vous croisé Fellini au début de votre carrière ?
Je n’ai pas eu cet honneur, pas plus que je n’ai rencontré Mastroianni. Les deux comptent parmi mes admirations absolues. En revanche, j’ai croisé les grandes actrices italiennes de l’âge d’or, Gina (Lollobrigida), Claudia (Cardinale), Virna (Lisi) et Sophia (Loren), bien sûr. Sophia, je l’ai vue à Cannes, l’année où Les Merveilles, dans lequel je jouais, a reçu le Grand Prix du Festival. Elle était sublime, une silhouette incroyable, et puis cette discipline de fer qui sautait aux yeux.

Source: Lire L’Article Complet

Véronique Genest inquiète pour ses finances pendant le confinement : ses confidences très cash

Pour Véronique Genest, le confinement pourrait avoir un impact conséquent sur ses finances. Contrainte de ne plus travailler, la comédienne de 63 ans s’inquiète de plus en plus…

Voilà plus d’un mois maintenant que les Français sont confinés chez eux, suite à une série de mesures prises par le gouvernement pour tenter d’enrayer la pandémie de coronavirus. Une situation inédite et collective que tout le monde ne vit pas de la même façon. Sur les réseaux sociaux, si certains comme Arthur, Jarry ou encore Ary Abittan ont choisi de renverser la tendance en étant très présents sur les réseaux sociaux, d’autres se font plus discrets… Mais s’inquiètent quand même. C’est le cas de Véronique Genest. Comme tous les Français, la comédienne de 63 ans est confinée chez elle, à Paris, avec son époux Meyer Bokobza et leur fils Sam. Et si ce confinement est une occasion en or pour passer du temps en famille, il a aussi un impact considérable sur le portefeuille des Français qui ne peuvent plus travailler. Comme c’est encore le cas pour Véronique Genest.

Véronique Genest s’interroge

Avant que la crise du coronavirus ne chamboule nos quotidiens à tous, l’interprète de Julie Lescaut foulait les planches avec la pièce de théâtre Gina et Cléopâtre. Sauf que voilà, la suite, on la connait : « Je me réjouissais d’en commencer une autre début juin, Betty’s family, au théâtre La Bruyère à Paris. Mais là je pense qu’on est plutôt partis sur mi-juin, voire juillet et encore si tout va bien…. », a confié Véronique Genest dans les colonnes de France Dimanche. Et forcément, ces imprévus apportent leur lot de déconvenues financières. A ce sujet, la comédienne reste fidèle à elle-même, pas de langue de bois à l’horizon : « Sinon ça va commencer à devenir financièrement très compliqué. Nous artistes, lorsqu’on ne travaille pas, plus aucun sou ne rentre…et nous n’avons aucune assurance. » Pas facile tous les jours. Il faut dire que Véronique Genest a tout connu de la célébrité. L’argent du temps de Julie Lescaut, où elle recevait une coquette somme pour chaque épisode de la série judiciaire, et des moments plus compliqués où TF1 lui avait même tourné le dos. Bref, aujourd’hui encore, Véronique Genest doit composer avec les aléas de la vie…

Source: Lire L’Article Complet

Ellen Pompeo tient des propos controversés sur l’affaire Weinstein dans une vidéo refait surface

Une vidéo d’Ellen Pompéo a refait surface sur le net et presque instantanément créé le buzz et la polémique. L’actrice s’y exprime sur l’affaire Weinstein mais son opinion, tranchée a profondément déplu aux internautes qui ne se sont pas privés de lui faire savoir.

Ellen Pompeo avait-elle pleinement pris la mesure de ses propos lors de cette interview filmée en 2018 pour l’association étudiante Oxford Union ? En tout cas l’entretien déterré il y a peu fait scandale, et il faut dire que l’actrice n’a pas fait dans la demi-mesure. Interrogée sur l’affaire Weinstein – le puissant producteur avait été quelques mois auparavant – Ellen Pompeo a certes indiqué que « Les hommes doivent comprendre qu’ils ne s’en tireront pas avec le comportement abusif qu’ils ont appris de leurs prédécesseurs » mais elle a ajouté que « les femmes doivent être responsables des signaux qui sont émis » et de la « façon dont nous nous présentons ». Elle a poursuivi en expliquant que les femmes apprennent le « pouvoir de séduction » dès leur plus jeune âge et estime qu’il leur est « assez souvent utile » avant de compléter ainsi : « Nous portons une part de responsabilité… pas toutes, mais il faut être deux pour danser un Tango. Sans vouloir faire culpabiliser les victimes …»

Un tango qui ne passe pas

L’interprète de Meredith Grey a ensuite indiqué qu’elle avait eu un rendez-vous avec Weinstein et qu’il n’y avait pas eu l’ombre d’un dérapage : « Je me suis installée dans une pièce avec Harvey Weinstein. Je me suis assise à une table avec lui. J’ai eu une conversation qui a probablement duré deux heures et demie avec lui. Il ne m’a jamais rien dit de déplacé. Il ne m’a jamais fait aucune avance. Je n’étais pas seule avec lui; J’avais été envoyé par un agent au milieu de la journée … Je ne serais pas entrée dans cette chambre de nuit . » L’actrice a ajouté « Et s’il l’avait fait ? J’aurais pris mon verre et je l’aurais lui écrasé sur le visage. Ce qui compte c’est ce que nous sommes prêts à tolérer, notre estime de nous, qu’allons-nous supporter, qu’acceptons nous de voir compromisà quel point voulez-vous être dans le show-business? »

La vidéo a déclenché des réactions ulcérées. Les utilisateurs de Twitter ont notamment critiqué la comédienne soulignant qu’il est facile pour quelqu’un qui n’a jamais été abusé de dire comment il empêcherait que la situation ne lui arrive. D’autres ont perdu leur sang-froid sur la partie “tango” de la séquence : « c’est tellement dégueulasse. En tant que survivante d’une agression sexuelle, je suis absolument consternée. ” Il faut être deux pour danser le tango” Fallait-il être deux quand cet homme a mis la main dans mon pantalon et que j’avais trop peur de bouger ou de lui dire d’arrêter? Non et ce ne sera jamais de ma faute » écrit bouleversée une internaute. « Ah oui le fameux “Il faut être deux pour danser le tango” celui qui attaque et sa victime quoi… » écrit une autre. En quelques heures le hashtag Ellen Pompeo est finie est apparu et a fleuri sur le célèbre réseau social. Pour l’heure l’actrice n’a pas encore répondu aux internautes courroucés.

what the fvck is wrong with ellen pompeo😭 this is absolutely DISGUSTING pic.twitter.com/rrjoKTSwjR

Source: Lire L’Article Complet