Jennifer Lopez : son mariage reporté, la chanteuse confie avoir « le coeur brisé »

Voilà 3 ans que Jennifer Lopez vit un véritable bonheur aux côtés de son bien-aimé Alex Rodriguez. Alors que leur mariage devait se dérouler durant l’été 2020, les deux tourtereaux devront s’armer de patience puisque l’officialisation de leur union a été reportée !

Jennifer Lopez

Alex Rodriguez

Jennifer Lopez vit un conte de fée aux côtés de sa moitié Alex Rodriquez depuis plus de 3 ans. Ce dernier lui a demandé sa main au mois de mars 2019, et les deux avaient prévu de se dire “oui” durant l’été 2020. Malheureusement, les tourtereaux ont été contraints de reporter la date du mariage. La raison ? L’épidémie du Covid-19 a aussi fait des siennes aux États-Unis. En effet, le virus est si virulent Outre-Atlantique, que la star a préféré repousser le jour d’officialisation de leur union plutôt que de risquer la propagation du coronavirus auprès de ses invités. Interviewée lors d’une apparition dans l’émission américaine intitulée The Today Show, J-lo a fait part de sa déception “Il n’y a pas de planification pour le moment. On peut juste attendre et voir comment cela va se dérouler. Vous savez, c’est décevant.” a-t-elle confié.

Jennifer Lopez très affectée par le report de son mariage

Jennifer Lopez figure parmi les personnes qui ont dû voir l’organisation de leur mariage balayée d’un revers de la main durant cette crise sanitaire mondiale. Et la star n’est pas du genre à cacher sa peine : Après le Super Bowl et World of Dance, j’avais prévu de prendre un congé, et c’est ce que nous faisons. Mais en même temps, on avait plein de choses prévues pour cet été et cette année, mais tout est en suspens en ce moment (…) J’ai un peu le cœur brisé, car nous avions prévu des choses géniales, mais je me dis aussi, tu sais quoi, Dieu à un plus grand plan et nous devons juste attendre et voir. Peut-être que ce sera mieux ? Je dois croire que ça le sera”. Si pour le moment, toute planification de mariage paraît impossible, il semble que cette annulation soit une sage décision…

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

PHOTO Jessica Thivenin : sa touchante déclaration à Thibault Garcia pour leurs 3 ans de relation

Si leur rencontre remonte aujourd’hui à quelques années, Jessica Thivenin et Thibault Garcia nagent dans le bonheur depuis exactement 3 ans. À l’occasion de cet anniversaire, la Marseillaise a envoyé un message rempli d’amour à sa moitié sur Instagram.

Jessica Thivenin

Thibault Garcia – Kuro

Si les épreuves ont pour vertu de solidifier une relation, Jessica Thivenin et Thibault Garcia doivent être l’un des couples les plus solides du moment. Il faut dire que ces derniers mois n’ont pas été de tout repos pour le couple. Leur fils, Maylone, a failli mourir en s’étouffant. À peine le bambin rétabli, les internautes ont vivement critiqué la mère sur les réseaux sociaux. Dans la foulée, leur premier enfant est tombé de nouveau malade et a dû être transporté à l’hôpital. Comme si cela ne suffisait pas, des personnes peu scrupuleuses ont également usurpé l’identité du jeune bébé âgé de seulement 7 mois. Pour couronner le tout, les deux amants ont récemment fait chambre à part après plusieurs disputes. Malgré tout ça, le 25 mai restera une date importante à jamais pour les deux tourtereaux. Jessica Thivenin en a d’ailleurs profité pour envoyer un message plein d’amour à sa moitié.

« Je n’échangerais ma vie pour rien au monde »

Pour surmonter ces épreuves, Jessica Thivenin peut compter sur son compagnon Thibault avec qui elle partage sa vie depuis désormais 3 ans. À l’occasion de cet anniversaire, la Sudiste a d’ailleurs partagé une série de photo d’eux deux sur Instagram, le tout accompagné d’une longue déclaration. « 3 ans d’amour, je suis tellement contente de t’avoir à mes côtés, tu es le meilleur mari que l’on puisse avoir, tu es un super papa. On a vécu des merveilleux moments, d’autres moins bien… Mais tu as toujours été là pour me soutenir, tu as toujours eu les mots qu’il fallait pour me rassurer et me réconforter », a déclaré la jeune femme de 30 ans avant de repartir de plus belle. « Aujourd’hui nous sommes plus soudés que jamais!.. Je n’échangerais ma vie pour rien au monde… Je t’aime plus que tout », a ajouté la candidate de télé-réalité. Si toute histoire est faite de hauts et de bas, le couple a bien raison de savourer ces petits moments. On est d’ailleurs persuadés que le plus beau reste à venir pour les heureux parents, et c’est bien évidemment tout le mal qu’on leur souhaite.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Chantal Lauby : ses confidences lunaires sur sa passion pour les arbres

Chantal Lauby est une véritable amoureuse de la nature et tient à la préserver. Interviewée par la radio Europe 1 ce vendredi 22 mai, la comédienne a confié ses quelques petites habitudes à l’attention des arbres qu’elle est amenée à croiser sur son passage.

Chantal Lauby

Chantal Lauby est une amoureuse de la nature. Initialement contactée par Europe 1 pour traiter du film Sol, sorti en 2018, la comédienne a dévié le sujet pour parler de son amour pour les arbres, qu’elle regrette de ne plus autant pouvoir embrasser. “Je les embrasse moins en ce moment parce que je vais moins sur les quais, là où il y a mon arbre. Et la plupart des arbres que j’aime sont derrière les grilles du jardin de Notre-Dame” a déclaré la septuagénaire avant de poursuivre : “Je ne peux pas approcher le saule pleureur dont j’allais toucher les branches mais je leur parle, à chaque fois que je passe je leur dit ‘Ohlala vous êtes de plus en plus beau, la baisse de pollution vous a fait du bien!‘”. Bien que ces propos puissent paraître curieux pour certains, l’actrice assume clairement ses dires “J’ai l’air ridicule mais je leur parle. Je m’en fou car je les entends et je sais qu’ils m’entendent“. Voilà un discours pour le moins assumé qui peut rappeler celui d’une autre comédienne.

Chantal Lauby, naturophile et fière

Chantal Lauby fait partie des nombreuses personnalités qui souhaitent se reconnecter avec la nature. Parmi ces dernières figure aussi Brigitte Bardot. Il y a quelques semaines BB avouait apprécier la période de confinement : “Je n’aime pas trop la compagnie des Humains. Ils m’emmerdent ! J’aime être dans ma ­campagne, avec mes animaux et mes arbres en fleurs. Ici, les couchers de soleil sont magnifiques” a-t-elle déclaré, tout en mettant en garde les Français sur leurs agissement envers la nature : “On a pillé, foré, ravagé les sols, pollués les cours d’eau et les océans. La Terre nous donne un dernier avertissement “. Voilà qui devrait en faire réfléchir plus d’un.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Lady Gaga : la star en couple, qui est son compagnon Michael Polansky ?

Lady Gaga est en couple ! La star, qui sort ce 22 mai son single Rain on me en duo avec Ariana Grande, n’est plus un coeur à prendre. Elle a retrouvé l’amour dans les bras d’un riche entrepreneur américain du nom de Michael Polansky.

Lady Gaga l’a dit : ses anciennes ruptures, souvent difficiles, l’ont inspirée pour l’écriture de Chromatica, son prochain album dont le single Rain on me, est disponible ce 22 mai. Il faut dire que ces dernières années, la chanteuse a cumulé les échecs amoureux. Il y avait eu sa séparation avec Taylor Kinney, qu’elle avait quitté en 2016, puis celle avec Christian Carino. Mais aujourd’hui, Lady Gaga est de nouveau une femme amoureuse et heureuse. Et non, ce n’est pas dans les bras de Bradley Cooper qu’elle a été se réfugier, n’en déplaise aux fans du film A Star is Born. Le 2 février dernier, le magazine américain Page Six révélait que la chanteuse avait jeté son dévolu sur un certain Michael Polansky.

L’homme est un véritable inconnu du show-business, puisqu’il est un entrepreneur et investisseur diplômé de l’Université de Harvard. D’après son CV très étoffé, il a lancé et dirige encore de très nombreuses entreprises et notamment l’institut d’immunothérapie contre le cancer, qu’il a fondé au côté de Sean Parker, co-créateur de Facebook, ou encore le Parker Group. Il a même contribué au lancement de la Parker Foundation en 2015, un projet philanthropique privé de 600 millions de dollars, consacré à la santé publique et à l’engagement civique, entre autres.

View this post on Instagram

Take yo mama out all night 😘💋

A post shared by Lady Gaga (@ladygaga) on

Take yo mama out all night 😘💋

A post shared by Lady Gaga (@ladygaga) on

Lady Gaga : enfin heureuse ?

Selon plusieurs sources citées par nos confrères américains, Lady Gaga et Michael Polansky se connaîtraient depuis plusieurs années et se seraient croisés à maintes reprises lors d’événements organisés au manoir de Sean Parker à Los Angeles. La popstar internationale et son nouveau compagnon se seraient retrouvés en décembre dernier, au même endroit, à l’occasion d’une soirée d’anniversaire pour Sean Parker. Les tourtereaux ont ensuite été aperçus ensemble à Las Vegas, lors de la soirée de la Saint-Sylvestre, avant d’être photographiés en plein baiser à Miami, sur le balcon du manoir de Michael Polansky.

“Michael est un gars vraiment intelligent, un gars très sérieux qui a toujours été discret”, a confié une source anonyme. En juillet 2019, pourtant, l’interprète de Poker Face avait été photographiée en train d’embrasser un ingénieur du son du nom de Dan Horton. Un mois auparavant, encore, c’était dans les bras de Brian Newman qu’elle avait été prise en flagrant délit. Notre Lady a-t-elle trouvé chaussure à son pied ? Il faut croire. Sur Instagram, elle n’hésite plus à s’afficher avec lui. De quoi surprendre l’ex-femme de Michael Polansky, qui a appris la nouvelle sur Internet. Quoi qu’il en soit, Gaga semble plus éprise que jamais. Cette fois, ça ne semble pas être une “bad romance”.

We had so much fun in Miami. Love to all my little monsters and fans, you’re the best! ❤️

A post shared by Lady Gaga (@ladygaga) on

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet

"Covid is the new chlamydia" : l’inquiétude des célibataires déconfinés

Témoignages.- Rencontres masquées, distanciation physique, prise de risque lors du premier baiser… L’ère post-confinement demande aux célibataires de réinventer les règles du dating, et les plonge surtout dans le grand inconnu. Quatre cœurs à prendre se confient.

On a beau l’avoir attendu impatiemment, le 11 mai n’a pas vraiment rimé avec «liberté» et «sérénité». Synonyme de déconfinement, il a permis aux couples confinés de prendre un peu de distance avec leur moitié. Les célibataires, eux, attendaient de pied plus ou moins ferme le retour des rencontres concrètes, des échanges amoureux et du flirt. Pour certains, la quarantaine n’a pas été chômée mais la drague s’est cantonnée aux limites de l’Internet. Depuis mi-avril, Clotilde* a passé une partie de son confinement solitaire toulousain à converser avec un jeune homme qu’elle nomme simplement son «crush Tinder». L’impatience du premier rendez-vous grandissait en elle à mesure que le déconfinement approchait. «Un sentiment un peu adolescent», convient-elle.

Alors que la France remisait ses attestations de sortie et sortait les masques barrière, la jeune chargée de projet dans l’évènementiel de 31 ans, au chômage partiel, a commencé à déchanter. Sans bar ni restaurant, pas même une expo où elle aurait pu «faire briller un pauvre semestre en histoire de l’art», le rendez-vous prévu le week-end même s’annonçait pour le moins différent des autres : «On va s’asseoir sur un banc public, à deux mètres l’un de l’autre ?» Les cœurs à prendre interrogés dans cet article reconnaissent à l’unanimité que les premiers échanges romantiques seront forcément «gênants».

Premier baiser… repoussé !

La veille de son premier rendez-vous post-confinement, Clotilde était passée de l’impatience à l’inquiétude. «Dans un concert, en boîte de nuit ou en festival, si je réalise que la personne ne me plaît plus tant que ça, je peux partir danser un peu plus loin et la semer», confie-t-elle, amusée. Dans ce contexte inédit, s’échapper sans une certaine brutalité lui paraît plus compliqué. Joséphine, journaliste de 28 ans, évoque une autre crainte qui l’habite : «Se faire “éloigner” dans la rue par la police parce qu’on ne respecte pas les distances de sécurité». Un épisode qui l’embarrasserait au plus haut point.

Le premier baiser peut être source de léger stress même sans la menace d’un virus mortel. Aussi, a-t-il été rapidement supprimé de l’équation par Clotilde. «On ne s’embrassera pas avant un petit moment», a-t-elle prévenu sa conquête au moment d’accepter le rendez-vous. Une injonction acceptée avec entrain, se réjouit-elle : «Le fait qu’il y ait une raison sanitaire et légitime m’a confortée dans l’idée de poser fermement des limites». «J’avais peur que la frustration rende la situation difficile, car je pense qu’on se plaît beaucoup», raconte la jeune femme, mais la peur de la contamination au Covid-19 a eu raison de son désir. «Je ne peux pas baser ma confiance sur une entente virtuelle», justifie-t-elle, avant de lister tous les endroits où elle pourrait attraper le coronavirus simplement en se rendant à son date.

«C’est aussi l’occasion rêvée de prendre le temps de connaître la personne que l’on a en face de nous», relativise-t-elle. Grâce au masque, ne voir que la moitié de son visage incite également «à moins se fonder sur des jugements physiques», selon elle. À long terme, elle est moins sûre. Joséphine, en riant, s’attend pour sa part à ce que beaucoup de gens se voient réclamer «une photo pré-confinement» avant tout rendez-vous. Au lendemain du sien, «100 % platonique», Clotilde n’a aucun regret. Passée «la gêne du check avec le coude», les tourtereaux ont refait le monde comme ils en ont pris l’habitude ces dernières semaines, par appel visio. «Avoir longuement joué avec la tentation sans céder pourrait à terme mener à une explosion intéressante» si la relation venait à se concrétiser, glisse-t-elle néanmoins.

En vidéo, couple et confinement, quels sont les effets sur la sexualité des Français

Respecter les gestes barrières : un atout séduction

Prudence est le maître mot dans la vie de célibataire de Victor. Ce vidéaste d’une vingtaine d’années a papillonné sur les applications de rencontres populaires pendant le confinement, depuis son studio du sud-est de Paris. Il n’a pas fait de rencontre virtuelle qu’il ait eu envie de concrétiser mais si tel avait été le cas, il assure qu’il ne «porterait pas de masque à son premier rendez-vous». Il préfèrerait attendre «deux à trois semaines après le déconfinement» pour organiser la rencontre et ne pas avoir à s’encombrer de cet obstacle à un rapprochement. C’est le laps de temps nécessaire aux scientifiques pour observer si l’épidémie est repartie à la hausse, et si le risque de continamination au coronavirus s’est multiplié.

Pour Elisa, étudiante toulousaine inscrite sur Tinder depuis «de longues années», la possibilité d’une rencontre fructueuse n’en vaut pas la chandelle. Elle qui estime avoir eu «une dizaine de rendez-vous» en 2020 avant le confinement (soit en trois mois et demi), prévoit un été «très sage». Elle confie avoir du mal à s’imaginer à son aise dans l’appartement – «et encore moins le lit» – d’un homme dont elle ne connaîtrait pas l’entourage et l’exposition au virus. En ce sens elle se dit «assez favorable» à une application de traçage, telle que StopCovid, à laquelle travaille actuellement le gouvernement. Julien affirme d’ailleurs qu’une femme «qui aurait pris le confinement à la légère et ne respecterait pas les gestes barrières» aurait très peu de chances de l’intéresser.

Le jeune parisien s’attend à vivre «une année ou deux» pendant lesquelles distanciation physique et gestes barrières seront la norme. Le temps qu’un vaccin vienne mettre fin à ces bouleversements. Selon lui, la période à venir imposera une dose de transparence dont certains célibataires aiment parfois se passer. «Dans les prochains mois, si je devais avoir un rendez-vous amoureux au cours duquel les gestes barrières ne sauraient être respectés, euphémise-t-il, je n’irais pas voir mes parents qui peuvent être à risque dans la semaine qui suit.» Certain que l’altruisme sera capital dans les mois prochains, «je préviendrais mes amis si j’ai été exposé au virus», ajoute-t-il. «Covid is the new chlamydia», plaisante Joséphine.

“Beaucoup de précautions”

«Si je vais en rendez-vous avec quelqu’un, j’assume de prendre le risque», balaye la journaliste parisienne qui a été confinée avec sa mère. Quelque peu réfractaire à AdopteUnMec et autres sites de rencontre, elle a fait ce que de nombreuses personnes se sont retenues de faire pendant le confinement, avant de parfois céder : elle s’est tournée vers une histoire d’amour du passé. «Avec beaucoup de précautions», la jeune célibataire s’est rendue dès le mercredi 13 mai chez un homme qu’elle connaît depuis plusieurs années.

Comme un réflexe désormais intégré en chacun de nous, elle raconte : «J’ai enlevé mes chaussures dans l’entrée de chez lui, immédiatement lavé mes mains, rangé mon masque et posé mes affaires “sales” sur une chaise.» Dans cet appartement qu’elle connaît pourtant, elle se sent «un peu hésitante, ne sait pas vraiment où s’asseoir, et s’appuie sur le rebord de la fenêtre». Mal à l’aise, elle veut «éviter de toucher quoique ce soit et manquer de respect d’un point de vue sécuritaire». Son hôte, lui, n’a pas été le confiné le plus regardant de France et l’invite à l’imiter, au moins le temps d’une soirée, sous les draps. Ce qu’elle a accepté sans difficulté, incitée par deux mois de solitude forcée.

*les prénoms ont été modifiés

Source: Lire L’Article Complet

Quel geste prouve le réel engagement de votre partenaire ?

Si vous voulez avoir la preuve que votre petit-ami est sérieux et veut s’engager avec vous, vérifiez s’il fait ce que les experts recommandent.

Vous venez tout juste de commencer une relation avec quelqu’un et vous vous demandez si vous êtes au même stade d’engagement ? C’est normal, les premiers mois d’un couple sont souvent idylliques : on a l’impression de ne faire qu’un avec la personne, d’être sur la même longueur d’onde… Mais avant de donner tout son amour, il faut tout de même s’assurer d’une chose : est-il vraiment sérieux et exclusif ?

Selon les experts, pour prouver son réel engagement, il faut jeter aux oubliettes ses anciens réflexes de célibataire et notamment ses habitudes sur les applications de rencontres.

Les experts déconseillent de les garder en cas de conflits avec son/sa partenaire

“Supprimer les applis de rencontre montre que la personne veut que ça fonctionne avec son partenaire. Cela veut dire qu’elle est dans une relation exclusive”, explique la psychologue spécialisée dans la thérapie de couple Madeleine Mason Roantree à The Independent. Cela permet de tirer un trait sur le papillonnage et de prouver que la concentration se fait sur une seule et même personne : “la seule et l’unique”. Cependant, il ne faut pas supprimer les applications au bout de 3 jours de relation, ce serait précipité et ça peut faire fuir votre partenaire. Attendez d’abord de créer un lien intime avec la personne et de savoir si vous vous projetez dans l’avenir tout les deux. “Si vous commencez seulement à sortir avec quelqu’un, ce n’est pas la peine de tout supprimer tout de suite. Quand vous devenez intime avec la personne et parlez futur ensemble, c’est à ce moment qu’il convient de le faire”, explique James Preece, coach en relations. Toutefois, certaines personnes préfèrent garder les applications “juste au cas où” lorsque le couple bat de l’aile. Méfiance : cela installera forcément des doutes et donc des disputes. C’est soit vous vous concentrez sur une seule et même personne, soit vous n’êtes pas prêt à vous engager.

Source: Lire L’Article Complet

Amour, gloire et beauté : vers une reprise des tournages en juin ?

À l’arrêt depuis le 17 mars en raison de la pandémie de coronavirus qui touche la planète, le tournage du soap à succès “Amour, gloire et beauté”, diffusé sur France 2 chez nous, pourrait reprendre en juin selon les estimations de la production.

À l’arrêt depuis le mois de mars, comme l’ensemble des productions américaines, en raison de la pandémie de coronavirus, Amour, gloire et beauté pourrait être l’une des premières séries US à retrouver le chemin des studios. Selon Deadline, les comédiens et les équipes techniques du feuilleton quotidien lancé en 1987 sur CBS ont été informés la semaine dernière par la production et par la chaîne qu’une reprise des tournages était envisagée pour le mois de juin. Mais rien n’est encore officiel et cette date reste une “estimation” puisque les différents syndicats, ainsi que la ville de Los Angeles et l’État de Californie, n’ont pas encore communiqué les règles à suivre en matière de tournages, notamment au niveau des mesures sanitaires qui devront être respectées.

Depuis le 27 avril, Amour, gloire et beauté est passée en mode rediffusions aux États-Unis, comme c’est également le cas pour Les Feux de l’amour, puisque la chaîne CBS avait seulement 5 à 6 semaines d’épisodes inédits en stock lorsque le tournages des deux soaps a été suspendu le 17 mars dernier. CBS en a donc profité pour rediffuser, entre autres, certains épisodes marquants tournés à Monaco durant le Festival de télévision de Monte-Carlo. Si la reprise des tournages se fait bel et bien en juin, on peut alors espérer voir revenir Amour, gloire et beauté à l’antenne au plus tôt dans le courant de l’été, ou à la rentrée. L’avenir des aventures des clans Forrester et Logan n’est en tout cas pas en danger puisque le feuilleton porté notamment par Katherine Kelly Lang et Heather Tom est d’ores et déjà renouvelé jusqu’en 2022.

À noter que du côté de la diffusion française, aucun risque de voir France 2 arriver à court d’inédits puisque la chaîne affiche un retard de deux ans par rapport à la diffusion américaine.

Notre interview de Scott Clifton, alias Liam dans Amour, gloire, et beauté :

Source: Lire L’Article Complet

EXCLU – Elsa Zylberstein en couple : elle en dit plus sur « son amoureux »

Dans une interview accordée à “Gala”, l’actrice Elsa Zylberstein s’est confiée sur la pastille humoristique qu’elle poste sur Instagram depuis le début du confinement, “La mytho du soir”. Elle en a profité pour évoquer son compagnon, Michaël Pierrard. Une interview à découvrir en intégralité dans l’édition du magazine du jeudi 14 mai.

Le temps du confinement, Elsa Zylberstein a troqué son costume d’actrice contre celui d’humoriste. Presque tous les jours depuis la mi-mars, la quinquagénaire publie sur son compte Instagram des courtes vidéos intitulées : Mytho du soir !. Elle n’hésite pas à s’y mettre en scène, redoublant d’autodérision et n’ayant pas peur du ridicule, comme lorsqu’elle apparaît le crâne recouvert d’aluminium et interprète la cliente d’un salon de coiffure, à qui l’on fait des mèches.

Des vidéos toutes filmées par Michaël Pierrard, avec qui elle est en couple depuis un an. “On a fait trois films ensemble, il est assistant réalisateur. C’est pourquoi les pastilles, filmées à l’iPhone et réalisées sans montage, sont de si bonne qualité. Il a le sens du cadre, mon amoureux !”, raconte Elsa Zylberstein dans une interview accordée à Gala. En dehors des compétences professionnelles de son compagnon, l’humoriste 2.0 se livre, toujours avec retenue, sur la manière dont elle a vécu le confinement à ses côtés. “Si vous voulez tout savoir, on a vécu une parenthèse cool… Mais je n’en dirai pas plus”, glisse-t-elle.

“Le confinement m’a calmée”

Le confinement a véritablement bouleversé celle qui avait “follement aimé” Nicolas Bedos. “Personne ne sortira indemne de cette crise, confie l’actrice à Gala. On a pris un énorme coup sur la tête. Mon principal sujet de réflexion a été la société de consommation. Comme j’ai fait beaucoup de rangement, je suis tombée sur des objets qui m’ont paru inutiles et je me suis dit : ‘À quoi ça sert de posséder tout cela ?’. Je n’ai plus envie de vivre de manière aussi frénétique. Je ne passais qu’une soirée par semaine à la maison. Le confinement m’a calmée. Désormais, j’aimerais vivre dans l’être plus que dans le paraître. Un tournant pour Elsa Zylberstein, dont le penchant pour la mode lui a valu d’être remarquée à plusieurs reprises pour ses superbes tenues.

Notre interview d’Elsa Zylberstein est à retrouver en intégralité dans le magazine Gala, en kiosque jeudi 14 mai.

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet

Meghan Markle et Harry en crise ? Les confidences d’un proche sèment le doute

Les parents d’Archie traversent-ils leur première crise de couple ? Le prince Harry vivrait plus mal que prévu son départ de Londres pour la Californie, où il peine à redémarrer la nouvelle vie qu’il s’était imaginée avec Meghan Markle.

Ce mardi 19 mai, Meghan Markle et le prince Harry célèbreront leurs noces de cuir. Deux années de mariage couronnées par l’arrivée d’un premier enfant, Archie. Les amoureux, écrasés par le poids des responsabilités royales, ont même pris leurs distances avec la couronne britannique. Ils quittaient Frogmore Cottage et le clan Windsor pour le Canada en fin d’année dernière, avant d’élire domicile en Californie quelques mois plus tard. Cette nouvelle vie dont Harry avait tant rêvée ne se passerait pas comme prévu.

Si pour l’heure, il possède un visa de tourisme pour résider aux Etats-Unis, il va devoir aller un peu plus loin pour envisager d’y travailler : « Ne pouvant pas obtenir la nationalité américaine par mariage, il peut demander une carte verte, qui offre un statut de résident pour une durée limitée, ou un statut diplomatique » révélait Point de Vue. Pour ce faire, deux options : abandonner ses titres de noblesse ou faire appel à l’aide de Donald Trump, que le couple Sussex ne porte pas dans son cœur. Si le choix n’a pas encore été acté, un autre souci pèserait sur l’équilibre du couple de Meghan et Harry.

Harry en manque de sa famille ?

Le confinement aurait beaucoup fait réfléchir le prince Harry selon une source à OK Magazine. Le cadet de Lady Diana regretterait d’avoir tourné le dos à ses proches et à sa famille pour partir s’installer en Amérique : « Pour Harry, cela doit être ressenti comme un changement total de tout ce qu’il n’a jamais connu. C’est une nouvelle vie, et même professionnellement, c’est un changement complet en terme de nombre de personnes impliquées dans leur vie privée et la prise de décisions importantes. […] Cela pourrait être l’épreuve la plus dure à traverser pour Harry et Meghan depuis qu’ils se sont mariés ». La situation inquièterait beaucoup l’ex-actrice de Suits : « Meghan serait préoccupée à l’idée que la séparation de la famille royale ait un effet désastreux sur Harry » et brise leur union. Une information à prendre avec beaucoup de pincettes même si personne, pas même un prince, est à l’abri d’un coup de blues…

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet

Olivier Sarkozy : pourquoi Nicolas et Carla n’étaient pas à son mariage ? La raison dévoilée

Avant de divorcer avec Olivier Sarkozy, c’était les yeux plein d’amour que Mary-Kate Olsen lui avait dit un grand « YES » en 2015 lors d’une cérémonie de haut vol organisée à New York. Invités de marque, Carla Bruni et Nicolas Sarkozy avaient séché l’événement. Voici pourquoi.

L’information vient tout juste de tomber : après cinq ans de mariage, Mary-Kate Olsen aurait remis à la justice une demande de divorce avec Olivier Sarkozy le 17 avril dernier. Révélée par nos confrères de TMZ, qui ont eu accès aux documents, le demi-frère de Nicolas Sarkozy aurait demandé à sa future-ex-épouse de quitter leur appartement new yorkais avant le 18 mai. Soit dans quatre jours. Alors que les mesures de confinement plombent la ville de New York, très touchée par le pandémie de Covid-19, Mary-Kate ferait tout pour déménager rapidement. La jeune femme tenterait d’obtenir une ordonnance d’urgence afin de pouvoir mettre un terme à son mariage le plus vite possible. La soeur jumelle d’Ashley Olsen demanderait également à ce que le contrat prénuptial qui la lie à Olivier Sarkozy soit exécuté dans les plus brefs délais. « Je suis pétrifiée parce que mon mari tente de me priver de la maison où nous avons vécu, et s’il réussissait, je perdrais non seulement mon logement mais aussi mes effets personnels », aurait-elle déclaré.

Carla et Nicolas Sarkozy absents à leur mariage

Evidemment invités au mariage d’Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen à New York en 2015, Carla Bruni et Nicolas Sarkozy étaient – pourtant – les grands absents de la cérémonie. Interrogée deux ans plus tard par les journalistes de People Magazine sur cette absence remarquée, la maman de Giulia balbutiait une réponse sibylline. « Ils nous ont invités et ensuite nous n’avons pas pu y aller pour une raison stupide, une raison géographique parce que nous devions venir ici [aux Etats-Unis NDLR] et que nous ne pouvions pas. » Ce n’est que plus tard que Carla faisait la connaissance de sa nouvelle belle-sœur. « Je l’ai rencontrée au mariage d’un cousin et elle avait l’air adorable et très gentille, se souvenait Carla. Et Olivier aussi a l’air très heureux avec elle. » Un constat qui ne semble PLUS DU TOUT d’actualité.

Envie d’un petit moment de détente ?

Abonnez-vous au coaching Bien-être à la maison by Voici !

Source: Lire L’Article Complet