Licencié à cause d’un burn-out, un salarié gagne son procès

Huit jours après avoir annoncé à son employeur que son médecin l’arrêtait pour burn-out, ce directeur commercial a été licencié. Une affaire portée devant la Cour de cassation.

Le burn-out, maladie liée au travail qui touche autant le mental que le corps, n’est pourtant pas rare. Selon un sondage de Cadremploi publié en juin 2019, un cadre sur deux a déjà été victime d’épuisement professionnel. 

En Isère (Auvergne-Rhône-Alpes), ce salarié avait pourtant prévenu son employeur et fourni les justificatifs nécessaires. Mais ce dernier l’a tout de même licencié, huit jours plus tard, comme l’a rapporté FranceInfo ce 18 février 2020. Une procédure que la Cour de cassation a jugé discriminatoire.

Licencié pour “insuffisance professionnelle”

Directeur commercial, 25 ans d’entreprise à son actif, ce salarié avait pris soin d’écrire à son employeur pour lui annoncer qu’il était placé en arrêt maladie. Il avait aussi spécifié la cause : burn-out. 

Il avait même précisé vouloir reprendre malgré tout le travail, contrairement à ce qu’avait prescrit son médecin. Cela n’a pas empêché l’employeur de le licencier huit jours plus tard, pour “insuffisance professionnelle”, en lui reprochant notamment “un manque de communication”. Un licenciement abusif et discriminatoire déclaré nul par la Cour de cassation, début février.

“Discrimination en raison de l’état de santé”

En cas d’arrêt maladie, un employeur peut licencier son employé pour “désorganisation de l’entreprise engendrée par l’absence pour une maladie non professionnelle du salarié”. Mais si la maladie est liée au manquement de l’employeur à assurer la “sécurité” de son salarié, comme pour un burn-out, ce licenciement n’est pas justifié1.

De même, un licenciement peut être envisagé pour un employeur si l’état de santé du salarié lui a été caché, car il s’agit d’une faute grave2. Dans l’affaire dont nous présentons les faits, ce n’est pas le cas : des preuves écrites, des mails en témoignent. C’est pourquoi le licenciement a été jugé “nul” par la Cour de cassation, puisqu’il était une “discrimination en raison de l’état de santé”.

En cas d’arrêt maladie prolongé et justifié, les salariés ont les mêmes droits que les autres.

  • Workaholisme, ou quand le travail devient une drogue
  •  Burn-out maternel : quand on ne supporte plus ses enfants

1 Article L4121-1 du Code du travail
2 Article L1226-9 du Code du travail

Source: Lire L’Article Complet

Samuel Etienne, papa d’un 2e petit champion !

Samuel Étienne, animateur de "Questions pour un champion" sur France 3, a annoncé ce mercredi 12 février la naissance de son deuxième enfant. L’animateur a tenu a partagé cette merveilleuse nouvelle sur les réseaux sociaux, en postant un cliché de son nouveau né.

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Samuel Etienne avait annoncé la grossesse de son épouse le 21 décembre dernier, toujours sur le réseau à l’oiseau bleu.   “Quand tu es vraiment TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS content de ton nouveau t-shirt de Questions pour un champion… #bientôtpapaetmamanX2 #2Xplusdebonheur. Bonnes fêtes à tous.” On souhaite donc deux fois plus de bonheur (et peut être deux fois moins de sommeil) aux heureux parents !

Source: Lire L’Article Complet

Le chanteur Arno, atteint d’un cancer du pancréas, annule ses prochains concerts

C’est une triste nouvelle qu’Arno a annoncée à ses fans samedi 8 février. Dans une interview accordée au quotidien flamand “De Standaard”, le chanteur belge a expliqué devoir reporter des concerts de sa tournée en raison de sérieux problèmes de santé.

À 70 ans, le Higelin belge, Arno, n’a pas l’intention de raccrocher le micro. Pourtant, samedi 8 février, le chanteur a annoncé au quotidien flamand De Standaard qu’il était obligé d’annuler 13 dates de sa tournée. En cause, son cancer du pancréas, diagnostiqué en novembre dernier, qui nécessite une opération. Dans son interview, relayée par La Croix, Arno explique cependant qu’il refuse de se laisser abattre et revient sur l’annonce de ce terrible diagnostic, qui a bouleversé tous ses projets artistiques.

“Début novembre, ma copine m’a dit que j’avais le teint jaune”, commence le chanteur originaire d’Ostende. Un état inquiétant qui le pousse à consulter un médecin. Ce dernier lui prescrit une prise de sang. Les résultats, implacables, ne tardent pas à tomber. “Peu de temps après, j’ai reçu un coup de téléphone. Je devais me rendre à l’hôpital de toute urgence. Sur place, ils m’ont diagnostiqué un cancer du pancréas à un stade précoce”, poursuit Arno. C’est le début pour lui d’un combat contre la maladie, mené à grand renfort de chimiothérapie. Le chanteur n’abandonne pas pour autant la scène. Malgré ce traitement lourd, Arno a récemment donné des concerts à Bruxelles, qui se sont joués à guichets fermés.

Mardi 11 février, il se produira d’ailleurs au Trianon, à Paris, dans le cadre de sa tournée en France, aux Pays-Bas et en Suisse pour son album Santeboutique, sorti un septembre dernier. Ce sera le dernier concert que le chanteur donnera avant d’être opéré à Bruxelles. Une opération qui sera suivie d’une convalescence de six semaines. En dépit de l’annulation de certains concerts de sa tournée, Arno ne compte pas tout arrêter. “Les gens qui savent que j’ai un cancer se demandent pourquoi je suis sur scène, mais il faut savoir que c’est la scène qui me donne le plus d’énergie. Quand je sais que je vais jouer, je me sens galvanisé”, explique-t-il avant de conclure par une phrase dont il a le secret : “Hier est mort, demain n’existe pas, je suis vivant aujourd’hui.”

Source: Lire L’Article Complet

Fanny Leeb, guérie d'un cancer du sein : "Stars à nu a été une thérapie"

Ce vendredi 7 février, TF1 sensibilise ses téléspectateurs au cancer du sein, grâce à l’émission Stars à nu. Huit personnalités féminines vont enlever le haut, au profit de cette cause. C’est le cas notamment de Fanny Leeb, qui a été directement touchée par la maladie. Elle confie à Gala comment l’émission lui a servi de thérapie.

C’est une cause qui lui tient à cœur. Qu’elle connaît mieux que personne. Fanny Leeb a été atteinte d’un cancer du sein. Un combat qu’elle a choisi de médiatiser. Une manière de briser le tabou. Une manière aussi de montrer qu’on peut rester féminine malgré tout. Alors quand Alessandra Sublet lui a proposé de se dénuder pour Stars à nu aux côtés de sept autres personnalités féminines, Fanny Leeb a « dit oui tout de suite », comme elle nous l’a assuré. Et de détailler : « Parce que j’étais en plein dedans. J’étais encore dans mes traitements. Je me battais. J’étais clairement dans cette dynamique de montrer aux femmes qu’on peut être féminine. Qu’il faut se faire dépister ».

Sa participation, diffusée ce vendredi 7 février sur TF1, était donc une évidence. Néanmoins, ce n’était pas si facile. Stars à nu l’a poussée dans ses retranchements, à tel point qu’elle a même fondu en larmes. « C’était un challenge », nous confirme la fille de Michel Leeb. Et pas des moindres. La ravissante jeune femme de 33 ans a eu ré-apprivoiser son corps. Reprendre confiance en elle. Un combat qu’elle a mené tout au long de sa maladie. Ce cancer et son combat l’ont fait « évoluer, grandir ». « Et cette émission était dans la continuité de tout cela », nous assure Fanny Leeb.

« Je n’oublierai jamais ce jour-là »

« Ca été une thérapie parce que j’ai justement été au bout de moi-même. Cela m’a permis de me dépasser », explique-t-elle. Plus qu’une aventure individuelle, ce fut une véritable rencontre collective. Et pour cela, Fanny Leeb a pu compter sur le soutien d’Alessandra Sublet, Mareva Galanter et autres Firmine Richard qui font également partie de Stars à nu. Ensemble, elles ont déplacé des montagnes. « On a été une super belle équipe. On a été comme une famille. C’est tellement fort, sincère et vrai », s’enthousiasme-t-elle.

Après trois semaines de tournage et de préparation, le grand jour était enfin venu. Celui d’enlever le haut face à des centaines de spectateurs depuis la scène du Lido. « Je n’oublierai jamais ce jour-là », nous confie la sœur de Tom et Elsa Leeb. Pas question de laisser ses craintes prendre le dessus. « J’étais là pour faire passer un message. J’avais envie de le faire. J’étais à fond dedans. J’étais inarrêtable », lance-t-elle telle une guerrière. Loin d’être embarrassée par la présence de ses proches dans la salle, Fanny Leeb était « fière qu’ils soient là ». Fière de leur soutien. Fière de sensibiliser les Français au dépistage.

Source: Lire L’Article Complet

David Pujadas victime d'un accident : Milla Jasmine impliquée…

David Pujadas aurait préféré ne pas croiser la route de Milla Jasmine.

David Pujadas a fait la rencontre d’une star de télé-réalité de manière bien fâcheuse, mercredi 29 janvier dernier. Le journaliste a croisé la route de Milla Jasmine ! Ce n’était pas sur un plateau télé mais sur la route. En effet l’ex-présentateur du JT de 20h sur France 2 était sur son scooter, tandis que la jeune femme se trouvait, à bord d’un VTC.

Alors qu’il passait près de la voiture, l’un de ses occupants a brusquement ouvert sa portière, le faisant tomber au sol a rapporté le magazine Ici Paris.

Heureusement, l’homme de 55 ans n’a pas eu de blessure grave, juste quelques douleurs au genou, et était déjà en poste le lendemain pour présenter 24H Pujadas. Quelques jours plus tard, il était en compagnie de son fils, Adam dans les travées du Parc des princes, samedi 1er février pour voir le Paris-Saint-Germain écraser le club de Montpellier (5-0). Une rencontre au cours de laquelle, Neymar a fait le spectacle avec une surprenante crête rose dont lui seul semble avoir le secret.

Milla Jasmine aux portes du mariage

Récemment, Milla Jasmine participait à la dernière saison des Princes et les Princesses de l’Amour à Barcelone (Espagne). Mais rapidement, elle a renoué avec son ex, Mujdat.

Après un séjour à Florence, en Italie, le jeune entrepreneur a demandé sa belle en mariage. Et la jolie brune a bien sûr dit ‘oui’…

Une fois l’épisode diffusé, elle a pris la parole sur Instagram pour expliquer que cela fait plus quatre mois qu’elle gardait le secret : “4 mois d’attente pour vous partager ce moment gravé à jamais ! Voilà nous y sommes ! J’ai encore versé une larme ce soir devant l’épisode et je suis heureuse de pouvoir partager cela avec vous ! Vous qui m’avez vu grandir (sentimentalement) 5 ans en arrière dans les princes de l’amour 3 et aujourd’hui me fiancer, en princesse, dans les LPDA 7… Je t’aime mon amour le meilleur reste à venir . Merci à toi pour cette magnifique surprise, merci à tous ceux qui ont participé à la préparation et merci à vous !”, avait-elle écrit.

Jb.

Source: Lire L’Article Complet

Guéri d’un cancer de la prostate, Jean-Pierre Pernaut témoigne dans «Stars à nu»

Invité à intervenir dans le divertissement produit par Arthur, le journaliste et présentateur du journal de 13 heures de TF1 s’est confié sans retenue et a évoqué sans tabou les complications liées à son opération.

«Enfin!» À l’annonce du tournage de «Stars à nu», Jean-Pierre Pernaut n’a pas caché son soulagement de voir une émission de sensibilisation aux cancers du sein, de la prostate et du testicule. Quand Alessandra Sublet est venue lui demander de témoigner dans le divertissement produit par Arthur, le journaliste et présentateur du journal de 13 heures de TF1 a accepté «volontiers». «C’est en en parlant qu’on peut améliorer la prévention», a-t-il souligné. Et il sait de quoi il parle. À l’automne 2018, celui-ci avait dû s’absenter durant près de deux mois de l’antenne pour soigner un cancer de la prostate.

Aujourd’hui guéri, Jean-Pierre Pernaut n’a pas hésité une seule seconde à rendre visite aux sept hommes qui ont accepté de se dénuder entièrement sur la scène du Lido devant 1000 personnes. Et c’est en pleine répétition de leur chorégraphie qu’ils l’ont vu débarquer. Assis face à lui, ils l’ont ensuite écouté solennellement évoquer les différentes étapes de cette épreuve.

«J’ai découvert il y a un an que j’avais un cancer de la prostate», a-t-il débuté. «J’avais appris à ne pas avoir peur du mot grâce à ma femme Nathalie [Marquay, NDR] qui elle a eu un grave cancer, une leucémie, il y a quelques années. Elle a toujours dit: “Il faut en parler, il faut dire quand on a un cancer, on a un cancer, on ne va pas cacher sa maladie”. Un cancer de la prostate c’est vrai, on en entend rarement parler et pourtant c’est le premier cas de cancer en France avec 70.000 cas par an et 7000 morts», a-t-il affirmé précisant être «toujours vivant parce que maintenant ça se soigne, ça se guérit». «Il suffit de faire de la prévention et d’aller voir un toubib pour faire un examen qui n’est pas agréable du tout», a-t-il confié.

Interrogé par Bruno Guillon sur la raison qui l’a amené à se faire dépister, le présentateur a répondu qu’il faisait régulièrement des examens sanguins à la suite d’un problème au genou qu’il fallait continuer de surveiller. «Le taux de PSA [antigène spécifique de la prostate, NDR] montait mais il était encore dans la norme. Donc je suis allé voir un urologue. On a toujours peur d’un urologue, qu’est-ce qu’il va me faire? Bah il vous met un doigt tout simplement excusez-moi!», a-t-il ajouté en rigolant. «Puis il me dit qu’il y a un truc donc on va faire une analyse, une biopsie, là c’est moins drôle. Le doigt, ça va, la biopsie, ça devient plus compliqué. Et quelques jours après, on m’a dit que c’était un cancer», a-t-il poursuivi.

Opéré en septembre 2018, Jean-Pierre Pernaut a ensuite entamé une longue convalescence. Et c’est toujours sans tabou qu’il a raconté les différentes étapes résultant de son intervention chirurgicale. «Je suis resté à l’hôpital une quinzaine de jours parce que l’opération est lourde. Après c’est un peu compliqué parce qu’on a une sonde urinaire pendant une semaine ou deux, ce n’est pas agréable. Et puis ce n’est pas une honte de se balader avec une couche-culotte quelques semaines ou quelques mois», a-t-il confié avant d’avouer avoir eu «des petits problèmes de couple». «C’est sûr que ça met un peu de temps à revenir de manière normale mais ça revient maintenant grâce au robot qui sert à opérer. Le robot permet une opération très fine. Il y a deux nerfs érectiles qui traversent la prostate. Avant, on enlevait tout, il n’y avait plus rien.»

Des confessions marquantes et saluées par les sept hommes. «C’est hyper courageux d’en avoir parlé», a fait remarquer Olivier Delacroix. «Ça rend les gens contents. Quelque part tu fais un peu partie des familles de millions de Français parce qu’on te voit tous les jours à 13 heures. Je te jure quand j’ai su que ça allait mieux, j’étais content comme quand il y a quelqu’un de ta famille qui est en rémission», a ajouté Bruno Guillon. Et Jean-Pierre Pernaut de conclure avec un message d’espoir: «Il faut regarder les choses en face pour mieux les combattre».

  • Pierre-Jean Chalençon écarté de TPMP : il se dit « victime » de Cyril Hanouna (Voici)
  • Netflix : séries, films, documentaires… Toutes les nouveautés attendues en février 2020 sur la plateforme (Télé Loisirs)
  • Héritage d’Ari Behn, ex de Märtha Louise de Norvège : qui va toucher ses millions ? (Gala)
  • Kate Middleton fait des révélations sur l’alimentation de ses enfants George, Charlotte et Louis (Voici)

AUSSI SUR MSN : Jean-Pierre Pernaut agacé par l’attitude de Nathalie Marquay ? Un membre de TF1 balance

Source: Lire L’Article Complet

Ôtez-moi d’un doute (France 2) "Cécile de France et François Damiens étaient très complices dans leur jeu"

Cécile de France et François Damiens sont réunis dans une émouvante comédie sur la paternité. Confidences de Carine Tardieu, la réalisatrice

L’histoire de cet homme partant à la recherche de son père biologique vous aurait été inspirée par le témoignage d’un ami…

Carine Tardieu : J’ai rencontré cet homme, un Breton, lors d’un déjeuner chez des amis à la campagne. À 40 ans, il a perdu sa mère et les langues se sont déliées dans sa famille. Il a appris que son père n’était pas son géniteur. Il a alors payé un cabinet de détectives privés pour retrouver sa trace. Et, le plus incroyable, c’est que les fins limiers se sont trompés, en lui dénichant un père qui n’était pas le sien. J’ai romancé cette histoire pour en faire un film.

À lire également

PHOTOS – Andrew Lincoln, Kristen Stewart…Quand les productions françaises s’offrent des stars internationales

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de confier les rôles principaux à Cécile de France et à François Damiens ?

François me semblait idéal pour incarner le démineur Erwan Gourmelon, qui porte en lui un mélange de force et de fragilité, avec un côté « petit garçon » qui affleure. Cécile, elle, est une immense actrice, à la fois sensible, touchante et d’un grand professionnalisme : devant la caméra, c’est une machine de guerre. Elle était parfaite pour le rôle d’Anna, médecin de campagne.

Cécile de France a eu, semble-t-il, un coup de foudre artistique pour son partenaire, avec qui elle n’avait jamais tourné. Vous confirmez ?

Entre eux, ce fut une évidence que j’ai constatée dès les essais, où ils se sont instinctivement liés d’une belle complicité. En fait, ils ont communié autour de ce que j’appelle « la belgitude » : un humour particulier, des fous rires entre les scènes, et une vraie bienveillance l’un envers l’autre. C’est simple : ils se comportaient comme s’ils étaient frère et soeur !

À lire également

Saviez-vous que ces stars de séries sont frères et/ou sœurs dans la vraie vie ? (PHOTOS)

François Damiens disait justement : « Belges tous les deux, on a l’impression de se connaître depuis toujours. » Cela s’est ressenti sur le plateau ?

Oui, ils étaient très complices dans leur jeu. Il s’est d’ailleurs passé quelque chose de très beau sur le plateau : François, acteur qui vient de la caméra cachée, a du mal à maîtriser des dialogues écrits. Il adore improviser, délirer. Tout le contraire de Cécile, qui, très concentrée et à l’aise avec les textes, l’a aidé à se poser. Elle l’a cadré avec beaucoup d’affection, comme une grande soeur.

Cécile dit de vous : « Carine est une réalisatrice généreuse qui fait du bien aux gens, car elle sait aborder des thèmes graves avec légèreté. » Cela vous touche ?

Oui, beaucoup. Elle résume bien l’esprit de ma comédie, qui est d’aborder un sujet grave, le secret de famille, avec de la drôlerie, mais aussi de la pudeur et de la générosité.

À lire également

Ces stars qui se ressemblent étonnamment… (PHOTOS)

Vous avez tourné dans les plus beaux littoraux du golfe du Morbihan (Larmor-Baden, île de la Jument). Votre film n’est-il pas une déclaration d’amour à la Bretagne ?

Bien sûr. Les deux mois de tournage, dans le golfe du Morbihan, ont été l’occasion de découvrir des paysages magnifiques. Quant aux Bretons, ce sont des gens formidables, parfois bruts, mais avec un si grand coeur…

Ôtez-moi d’un doute est diffusé dimanche 21 janvier à 21h05 sur France 2

Interview Jean-Baptiste Drouet

Source: Lire L’Article Complet

Emmanuel Macron exfiltré d’un théâtre : Raquel Garrido réagit au tollé

Evacués du Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, vendredi 17 janvier, Emmanuel et Brigitte Macron font les gros titres au côté de Taha Bouhafs. Le journaliste a été placé en garde à vue après une publication Twitter jugée polémique. Sur le réseau social à l’oiseau bleu, Raquel Garrido a réagi à l’affaire, qui continue à faire grand bruit. Non Stop People vous en dit plus.

En se rendant au Théâtre des Bouffes du Nord, le 17 janvier, Emmanuel et Brigitte Macron ne s’attendaient certainement pas à attirer autant d’attention. Sur Twitter, leur présence au théâtre avait été signalée par le journaliste et militant Taha Bouhafs. “Des militants sont quelque part dans le coin”, affirmait-il. Rapidement, de nombreux manifestants ont tenté de prendre à partie le chef de l’Etat. Les policiers mobilisés sur place ont toutefois réussi à leur faire barrage. Inquiets, les services de sécurité d’Emmanuel Macron ont évacué le couple présidentiel du théâtre. Les ennuis commençaient alors pour Taha Bouhafs. En effet, le journaliste a été interpellé par les forces de l’ordre et placé en garde à vue. Il est accusé de “groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations”, comme l’a révélé l’AFP.

Sur Twitter, l’interpellation a fait réagir. Et si la plupart des internautes, à l’image de Zineb El Rhazoui, a décidé de flinguer Taha Bouhafs, Raquel Garrido a pris position pour le journaliste. Ce samedi 18 janvier, l’avocate et chroniqueuse de “Balance Ton Post” s’est emparée de son compte Twitter pour pousser un coup de gueule. “Taha Bouhafs serait poursuivi pour ‘groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations’. Je crois que le Procureur s’est trompé de groupement”, a-t-elle amorcé. “À voir l’état du pays, le groupement responsable des violences et des dégradations est celui-ci”, a ajouté celle qui a récemment été accusée d’antisémitisme. Un message lourd de sens légendant un cliché des ministres d’Emmanuel Macron au complet. Seul hic : sur cette image, on aperçoit Mounir Mahjoubi. Ce dernier a renoncé à ses fonctions de Secrétaire d’Etat chargé du Numérique en mars 2019.

Selon l’AFP #TahaBouhafs serait poursuivi pour “groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations”.

Je crois que le Procureur s’est trompé de groupement.

A voir l’état du pays, le groupement responsable des violences et des dégradations est celui-ci : pic.twitter.com/umMXpvRl64

Source: Lire L’Article Complet

Près d’un tiers des koalas pourraient avoir péri dans les incendies en Australie

Alors que de violents incendies continuent de ravager l’Australie, la ministre de l’Environnement Sussan Ley a dressé un bilan dramatique de ces évènements qui auraient coûté la vie à près d’un tiers des koalas de la région de la Nouvelle-Galles du Sud.

Depuis plusieurs mois maintenant, l’Australie est en proie aux flammes. Des milliers d’animaux auraient ainsi perdu la vie, notamment dans la région de la Nouvelle-Galles du Sud, la région de Sydney, au sud-est du pays, où les incendies font rage. D’après Sussan Ley, ministre de l’Environnement, “jusqu’à 30% des koalas de la région pourraient avoir été tués, car jusqu’à 30% de leur habitat a été détruit”. Or, d’après la Fondation australienne du koala, ces derniers ne seraient plus que 80.000 à l’état sauvage dans le pays. L’espèce, déjà considérée comme “fonctionnellement éteinte”, est donc plus menacée que jamais.

Une espèce déjà “fonctionnellement éteinte”

En effet, les feux de forêt ayant détruit la quasi-totalité des arbres d’eucalyptus, aliment principal de ce marsupial, au-delà même des flammes, ces derniers pourraient ne plus être dans la capacité de vivre à l’état sauvage à l’avenir.
Interrogée par nos confrères de ABC, Sussan Ley n’a pas caché son inquiétude face à la menace qui pèse sur le seul représentant encore vivant de la famille des Phascolarctidés. “Nous en saurons plus lorsque les incendies seront calmés et qu’une évaluation appropriée pourra être faite”, a-t-elle tenté de tempéré.
Le Port Macquarie Koala Hospital, qui a déjà recueilli 31 animaux victimes de brûlures sévères, a lancé une cagnotte en ligne pour soutenir les koalas et leur construire des points d’eau et des abris. Près de deux mois après son lancement, plus de 2 millions de dollars ont déjà été récoltés.


Moment tendresse entre un koala et son soigneur

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Pour suivre l’actu, abonnez-vous à la newsletter buzz
Suivez-nous sur Pinterest.
Pour retrouver nos meilleurs articles sur Messenger, inscrivez-vous ici

Voir aussi : 47 produits de beauté vegan, non testés sur les animaux



Source: Lire L’Article Complet