"Arrête de t'exciter comme un taré" : après son clash avec Castaldi, René Maleville dézingue Gilles Verdez en direct

Ce lundi 1er février 2021, René Malleville signait son grand retour sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Venu pour évoquer les débordements engendrés par les supporters de l’OM, l’ancien chroniqueur n’a pas hésité à hausser le ton pour se faire entendre… quitte à tacler ouvertement Gilles Verdez.

Après un petit accrochage avec Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire, René Malleville claquait la porte de “Touche à mon poste” avec fracas en novembre dernier. Contre toute attente, l’ancien chroniqueur a signé son grand retour sur le plateau ce lundi 1er février 2021. Aux côtés de Stéphane Tapie, René Malleville était en effet présent pour évoquer l’inquiétante situation à Marseille, face à la violence grandissante des supporters de l’Olympique Marseille.

Fervent supporter du club phocéen, René Malleville a tenté de minimiser les débordements engendrés par la manifestation par certains supporters ce week-end. Et alors que tout le monde autour de la table tentait de lui faire entendre raison, René Malleville s’est attaqué à Gilles Verdez qui lui reprochait de ne pas condamner les agissements des supporters. “Mais qu’est-ce que tu en sais toi, tu n’es même pas à Marseille” a hurlé René Malleville en se levant brusquement de son siège. “Tu ne sais pas ce qu’il s’est passé et tu te mêles de ce qui ne te regarde pas ! Reste tranquille, tu ne sais même pas de quoi tu parles !” a-t-il continué agacé.

Stéphane Tapie, le fils de Bernard Tapie qui est très ami avec René Malleville a alors tenté de le calmer : “René, tu sais que je t’aime mais arrête de t’exciter comme un taré”. Une petite phrase qui a malheureusement relancé la fougue de 73 ans : “Oui mais Gilles ne sait pas de quoi il parle, c’est comme si je voulais discuter de cuisine avec Etchebest alors que je n’y connais rien… toi occupes toi d’aller mener des enquêtes de Loana tout ça et voilà !” a-t-il scandé sur le plateau.

Pas question pour Gilles Verdez de se laisser faire. “René fait pas le con avec moi” a-t-il lancé avant de continuer quelques instants plus tard : “Tu dis n’importe quoi, j’ai passé des années à Marseille. Tu n’étais même pas que j’étais dans les tribunes du stade Vélodrome” a rétorqué le chroniqueur vexé.

> À lire aussi : Jean-Michel Maire balance sur René Malleville : “Ça lui est monté à la tête”

Aliénor de la Fontaine

Source: Lire L’Article Complet