Avengers Endgame : Le sacrifice de Black Widow décrypté par une psy

Le sacrifice de Natasha Romanoff dans Avengers Endgame est rempli de sens. La preuve grâce au décryptage d’une psychologue, à l’occasion de la sortie en salles de Black Widow. 

Il est enfin là, le premier long-métrage de la Phase 4 du MCU ! Sorti le 7 juillet dans les salles obscures françaises, Black Widow sera l’occasion pour les fans de l’espionne de la retrouver dans une ultime aventure après son sacrifice sur Vormir dans Avengers : Endgame. Cette scène a d’ailleurs particulièrement marqué les fidèles de l’univers Marvel tant par son émotion que par l’évolution de Natasha Romanoff qu’elle symbolise. Il faut dire que l’héroïne a beaucoup changé tout au long des adaptations du MCU. Le personnage incarné par Scarlett Johansson était initialement une meurtrière redoutable douée de capacités d’analyse épatantes avant de devenir une espionne du SHIELD puis une Avengers.

Black Widow dans Avengers : Endgame. 

Une évolution qui est aussi synonyme de complexité, Black Widow ayant toujours oscillé entre un détachement vis-à-vis de l’autre, inculqué durant son passé d’espionne pour le KGB et la Red Room, mais aussi une fidélité à toute épreuve pour sa famille du SHIELD et les Avengers. Ce détail a d’ailleurs participé à l’humanisation de Natasha, là où la psychologue Drea Letamendi note dans son rapport relayé par Fandom que certains espions sont dénués d’empathie. Si cela est évidemment l’un des vecteurs ayant favorisé son tragique sacrifice dans Avengers : Endgame, ce dernier a également été motivé par la “culpabilité du survivant”. Toutefois, il ne faut pas confondre le geste de notre héroïne avec un suicide.

Black Widow dans Avengers : Endgame. 

Ici, Natasha a certes mis fin à ses jours volontairement mais elle ne l’a pas fait pour renoncer à son tourment intérieur, elle l’a fait pour guérir celui des autres. Elle l’a fait pour rétablir l’harmonie dans l’univers mais aussi pour se libérer soi-même. Si certains voyaient dans ses capacités physiques des armes destructrices, Black Widow a finalement inversé cette conception en faisant de son corps un instrument salvateur. Comme quoi malgré son douloureux passé ainsi que ses difficultés à fonder une famille, Natasha Romanoff aura finalement trouvé sa place et aidé à sauver plus de vies que ce qu’elle n’a pu en ôter !

Source: Lire L’Article Complet